Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Rapport Stiglitz : pour une vraie réforme du système monétaire et financier international

Couverture du livre Rapport Stiglitz : pour une vraie réforme du système monétaire et financier international

Auteur : Joseph E. Stiglitz

Traducteur : Françoise Chemla | Paul Chemla

Date de saisie : 28/09/2010

Genre : Economie

Editeur : les Liens qui libèrent, Paris, France

Prix : 21.00 €

ISBN : 9782918597223

GENCOD : 9782918597223

Sorti le : 18/09/2010

  • Les présentations des éditeurs : 28/09/2010

Que faire après la crise ?
Voici le rapport Stiglitz initié par l'ONU et qui, sous la présidence du prix Nobel, a réuni quelques-uns des économistes les plus émérites du monde.
Selon les auteurs, la crise n'est pas un simple accident, quelque chose qu'on ne pouvait pas prévoir et encore moins éviter. La crise est due, au contraire, à l'action humaine : elle a été le résultat de fautes du secteur privé et de politiques mal orientées, vouées à l'échec des pouvoirs publics.
Le Rapport préconise dès lors un audacieux programme de changement stratégique de l'économie mondiale :
- en premier lieu, ne pas considérer la crise financière isolément mais en conjonction avec les crises sociale, climatique, alimentaire, énergétique ;
- inciter les États à agir ensemble afin d'éviter que les mesures prises par les uns aient des répercussions négatives sur les autres ;
- réformer réellement le système financier et monétaire, plus inspiré par la défense d'intérêts privés que soucieux du bien public ;
- infléchir nettement les politiques macroéconomiques responsables des déséquilibres et des inégalités ;
- réformer les institutions internationales et considérer différemment l'aide apportée aux pays en voie de développement ;
- désintoxiquer les responsables politiques d'une idéologie qui s'est révélée défaillante...
Un rapport essentiel donc, qui apporte à la fois des solutions à court et à long termes et dont nos dirigeants devraient largement s'inspirer s'ils veulent que le monde prenne le chemin d'une économie plus juste, plus stable, plus solidaire.

Joseph E. Stiglitz a reçu le prix Nobel d'économie en 2001. Il est professeur à l'université Columbia. Il a été président du Council of Economic Advisers du président Bill Clinton de 1995 à 1997 et économiste en chef et premier vice-président de la Banque mondiale de 1997 à 2000. Il a publié La Grande Désillusion (Fayard, 2002), Quand le capitalisme perd la tête (Fayard, 2003) et Un autre monde (Fayard, 2006).


  • Les courts extraits de livres : 28/09/2010

Extrait de l'introduction

La crise : ses origines, ses effets, et la nécessité d'une riposte mondiale

La crise financière en cours, qui a commencé aux États-Unis puis s'est étendue à l'Europe, est aujourd'hui devenue planétaire. Sa diffusion rapide à partir d'une poignée de pays développés jusqu'à engloutir l'ensemble de l'économie mondiale prouve clairement qu'il faut réformer en profondeur le système financier et commercial international pour répondre aux besoins et au nouveau contexte du début du XXIe siècle. La crise a mis à nu des problèmes fondamentaux, dans les systèmes nationaux de réglementation des activités financières, de la concurrence et de la gouvernance d'entreprise, mais aussi dans les institutions et procédures internationales chargées de garantir la stabilité économique et financière. Ces institutions se sont révélées incapables d'empêcher la catastrophe et ont été lentes à concevoir et mettre en oeuvre des ripostes adéquates. Certaines politiques qu'elles ont recommandées ont d'ailleurs facilité la diffusion de la crise à travers le globe.
La crise a émané du centre et atteint la périphérie. Les pays en développement, et tout particulièrement les pauvres de ces pays, comptent parmi les victimes les plus durement frappées par ces événements dans lesquels ils ne sont pour rien. Même les pays émergents et les pays les moins développés qui ont bien géré leur économie subissent une baisse de la production et de l'emploi. Ceux qui ont eu les meilleurs résultats dans le passé récent et ont le mieux réussi à s'intégrer à l'économie mondiale sont d'ailleurs parmi les plus touchés.
Les crises économiques précédentes ont eu un impact disproportionné sur le niveau de vie des pauvres de la planète. Les moins capables de supporter les coûts de la crise en cours continueront à en subir les conséquences longtemps après qu'elle sera terminée. Les nourrissons qui souffrent de malnutrition resteront handicapés à vie. Les enfants qui interrompent leurs études ne les reprendront probablement pas et ne vivront jamais à la hauteur de leurs potentialités. Si les petites entreprises sont acculées à la faillite, le niveau futur de l'emploi et de la croissance en pâtira. Les politiques économiques doivent être particulièrement attentives à ces effets d'hystérésis.
Ce qui a commencé comme une crise du secteur financier est devenu une crise économique. Mais ce n'est pas seulement une crise économique, c'est aussi une crise sociale. Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), 200 millions de travailleurs, essentiellement dans les économies en développement, vont basculer dans la pauvreté si l'on ne prend pas des mesures d'urgence. Même dans certains pays industriels avancés, des millions de ménages sont menacés de perdre leur maison, leur emploi et l'accès aux soins médicaux. L'insécurité économique et l'angoisse montent chez les personnes âgées, qui ont vu fondre une bonne part de l'épargne de toute leur vie dans l'effondrement des prix des actifs. Selon les estimations de TOIT, on pourrait compter 30 millions de chômeurs de plus en 2009 qu'en 2007, voire près de 60 millions si la situation continue à se dégrader.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia