Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Kate Moss machine

Couverture du livre Kate Moss machine

Auteur : Christian Salmon

Date de saisie : 03/03/2010

Genre : Art De Vie, Mode

Editeur : La Découverte, Paris, France

Collection : Cahiers Libres

Prix : 11.00 €

ISBN : 9782707158789

GENCOD : 9782707158789

Sorti le : 21/01/2010

  • Les présentations des éditeurs : 07/02/2012

Comment Kate Moss est-elle devenue une véritable star dont le monde entier imite le look ? C'est à cette question ? moins innocente qu'il n'y paraît ? qu'entend répondre Christian Salmon dans ce livre original. Il s'intéresse bien sûr à la success story de cette anglaise d'origine modeste... Mais surtout, il développe l'idée de l'émergence d'un mythe collectif à l'ère du néolibéralisme triomphant : Kate Moss personnifie la flexibilité, le nomadisme et le transformisme, précisément les idéaux-types du néo-management des années 1990. À travers le corps maigre et mobile de Kate Moss, se construit ainsi la figure d'un nouveau sujet, incertain, précaire, flexible et même «liquide», qui se déploie du début des années 1990 jusqu'à la crise actuelle. En ce sens, elle incarne à la fois la fin d'un monde et l'aube d'une ère nouvelle.

CHRISTIAN SALMON est écrivain et membre du Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS). Il a fondé et animé, de 1993 à 2003, le Parlement international des écrivains. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Tombeau de la fiction (Denoël, 1999), Verbicide (Actes Sud, 2007) ou encore Storytelling : la machine à fabriquer des histoires (La Découverte, 2007).



  • La revue de presse Aude Lancelin - Le Nouvel Observateur du 4 février 2010

Auteur de «Storytelling. La machine à raconter des histoires et à formater les esprits», Christian Salmon consacre à la célébrissime égérie de Calvin Klein et tant d'autres un essai en forme de réflexion sur l'âge néolibéral. Lancée au début des années 1990 par le magazine «The Face», Kate Moss marque l'irruption d'un nouvel idéal type, loin de la sculpturale perfection d'une Cindy Crawford. L'anorexie imaginaire, l'addiction prétendue et le corps asexué, autant de symptômes de cet évanouissement du réel jadis pointé par Baudrillard.


  • La revue de presse Jean Birnbaum - Le Monde du 22 janvier 2010

Hier, la marginalité, aujourd'hui, le triomphe. Entre-temps, que s'est-il passé ? Une révolution qui a pour nom Kate Moss, croit pouvoir répondre l'écrivain Christian Salmon dans un bref essai intitulé Kate Moss Machine (La Découverte, 152 p., 11 €). Si l'égérie de Calvin Klein emblématise cette rupture, dit-il, c'est parce qu'elle marque le passage d'un modèle propret à "un enfer mondain où les signes de la beauté sont associés aux stigmates de la maigreur extrême et de la drogue". Mais c'est aussi parce que le mannequin fait coïncider la mode avec deux aspects majeurs du monde contemporain. D'abord, Kate Moss fournit une multitude de petites fables à une époque désormais privée de "grands récits" (émancipation, révolution...). Ensuite, elle modélise un esprit néolibéral revenu de tout, qui fait de la transgression un nouveau conformisme ; elle représente une humanité liquide et flexible à volonté, disposée à traverser la vie "comme une succession de petits moments cool isolés", selon les mots de l'écrivain canadien Douglas Coupland.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia