Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Hard times : histoires orales de la grande dépression

Couverture du livre Hard times : histoires orales de la grande dépression

Auteur : Studs Terkel

Illustrateur : photographies de Dorothea Lange

Traducteur : Christophe Jaquet

Date de saisie : 07/10/2009

Genre : Histoire

Editeur : Amsterdam, Paris, France

Prix : 27.00 €

ISBN : 978-2-35480-058-1

GENCOD : 9782354800581

Sorti le : 15/09/2009

  • Les présentations des éditeurs : 25/03/2010

Hard Times, sans doute le plus grand livre d'histoires orales de Studs Terkel, nous fait revivre, à travers des centaines d'entretiens, les souvenirs de ceux qui ont traversé la Crise de 1929 et la Grande Dépression.
Comment s'en sont-ils sortis, quelle empreinte la Grande Dépression a-t-elle laissée sur leurs vies, quelles leçons en ont-ils tirées ? Du krach de 1929 aux luttes syndicales, de la difficulté de la vie paysanne aux conséquences du New Deal, la diversité des expériences et des points de vue exprimés dessine un monde complexe, marqué par la précarité et la solidarité. A maints égards, il évoque celui dans lequel nous entrons aujourd'hui.
" Hard Times n'est pas une " reconstitution " de l'époque de la Grande Dépression, Hard Times ne transforme pas cette époque en objet du passé, en objet d'histoire - Hard Times, c'est cette époque elle-même, son parler, son atmosphère, ses histoires tragiques et comiques. Quiconque souhaite savoir où nous en étions alors et comment nous sommes parvenus là où nous sommes aujourd'hui doit impérativement lire ce livre.
" (Arthur Miller) La présente édition est accompagnée d'une sélection des photographies de Dorothea Lange sur l'Amérique de la Grande Dépression réalisées pour la Farm Security Administration.

Louis " Studs Terkel (1912-2008) s'est rendu célèbre aux États-Unis comme journaliste de radio et comme auteur de nombreux ouvrages d'histoires orales, tous publiés par l'éditeur André Schiffrin.
C'est l'une des grandes figures de la gauche radicale américaine au XXe siècle. Deux de ses ouvrages sont disponibles en français chez Éditions Amsterdam : Working, Histoires orales du travail aux Etats-Unis et " La Bonne Guerre Histoires orales de la seconde guerre mondiale (prix Pulitzer 1984).



  • La revue de presse Gilles Heuré - Télérama du 7 octobre 2009

On voudrait toutes les citer. Hésitantes ou froides de colère, meurtries par la honte ou superbement fières, ce sont des milliers de voix que Studs Terkel a enregistrées, pendant un demi-siècle, sur la station américaine WFMT. Ces paroles ont ensuite été publiées dans des livres édités aux Etats-Unis par André Schiffrin, et aujourd'hui en France par les éditions Amsterdam. Un sacré personnage, ce Louis «Studs» Terkel ! Né en 1912, figure respectée de la gauche radicale américaine, son talent d'intervieweur était tel qu'il obtint de formidables témoignages - son livre sur les soldats, The Good War (1), obtenant le prix Pulitzer en 1984. Son secret ? «It's listening» - «C'est écouter», répondait-il simplement, ainsi que le rappelait le Chicago Tribune à sa mort, en octobre 2008. Ni «dossier judiciaire ni traité de sociologie», prévient Terkel, Hard Times est un livre où des Américains, de toutes races et conditions, évoquent la Grande Dépression des années 30. Des paroles vraies, bouleversantes, pudiques, par moments cyniques, constituant un matériau humain d'une intensité exceptionnelle...


  • La revue de presse Eric Loret - Libération du 24 septembre 2009

C'est un gros livre avec plein de gens dedans, plein de voix qui se souviennent de 1929. Des voix écourtées, un peu rembobinées, et même certaines qui racontent les souvenirs des autres, mais c'est dans l'ensemble assez fidèle. Sinon aux faits, du moins à l'image qu'un peuple veut donner de lui-même. Hard Times est un autoportrait de l'Amérique aux alentours de 1971, à la lumière de la Grande Dépression...
Dépourvu d'appareil critique, sans indication sur les circonstances des entretiens mais sans difficultés non plus, Hard Times permet à la fois de se rafraîchir la mémoire sur la prohibition et le New Deal de Roosevelt, d'en apprendre un peu plus sur les révoltes de fermiers et leur répression (les traditionnels traders défenestrés intéressent moins Terkel), et surtout, on l'a dit, de tâter le ressenti, les traces de cet effondrement symbolique à travers la société américaine de la subculture...
Mais le plus excitant reste sans doute le dévoilement, à travers ces paroles charnelles, d'une Amérique systématiquement déniée.


  • La revue de presse Catherine Simon - Le Monde du 18 septembre 2009

Lumineuses ou anecdotiques, toujours concrètes, ces paroles d'outre-Amérique résonnent avec force à nos oreilles, faisant un troublant écho à "la" crise d'aujourd'hui. Dans Hard Times, on entend des fermiers en colère, qui préfèrent détruire leurs récoltes et le lait de leurs vaches plutôt que de les vendre à des prix misérables aux trusts de la distribution. Ou des chômeurs migrants, qui traversent le pays à la recherche d'un peu de pain. On y entend des artistes, des médecins, des fonctionnaires, des mineurs de fond, des journalistes et des voleurs. On y découvre même, dans un journal du Wisconsin, à côté de gens ruinés, la photo d'un spéculateur qui vient de faire "un gros coup à la Bourse" et se pavane sur le yacht d'un ami...
Une Amérique plurielle est ainsi mise au jour, loin des clichés monocolores. C'est l'autre grand mérite de ce journaliste d'exception : Studs Terkel a compris très vite qu'écouter et donner à entendre les autres, dans leur diversité contradictoire, en tenant ses propres opinions à distance, était gage - le seul, peut-être - de vraie modernité.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia