Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le lieu perdu

Couverture du livre Le lieu perdu

Auteur : Norma Huidobro

Traducteur : Dominique Lepreux

Date de saisie : 02/04/2009

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Liana Levi, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-86746-498-0

GENCOD : 9782867464980

Sorti le : 08/01/2009

A Villa Carmen, le temps paraît figé ; chaque jour le soleil dessine dans les ciel les mêmes couleurs jaunes, orangées, rouges ; les ruelles pavées ou en terre battue glissent en silence entre les maisons ; les "tamales" pimentés chatouillent le gosier et les "tipas" barbouillent la campagne d'un jaune insolent ; les habitants s'y posent pour la vie ou bien s'enfuient vers la capitale. Alors, seules quelques lettres, très rares, sortent du village pour raconter à la ville "le temps suspendu" ; et de Buenos aires arrivent des mots différents qui sentent la foule, le bruit, la fantaisie...
Lorsque Ferroni quitte la capitale pour forcer la porte du village, ses intentions semblent bien douteuses ! Lui, le maître des aveux arrachés, saura-t-il réveiller les êtres immobiles ?


  • Les présentations des éditeurs : 18/01/2009

NORMA HUIDOBRO
Le lieu perdu

Traduit de l'espagnol (Argentine) par Dominique Lépreux

Villa del Carmen. Il y a ceux qui partent, et ceux qui restent. Ceux qui de Buenos Aires envoient des lettres pour raconter la vie, le travail et l'amour. Ceux qui reçoivent les lettres et gardent la mémoire du passé dans cette province du nord de l'Argentine. Marita attend les lettres de Matilde. Une tranquille répartition des rôles qu'un certain Ferroni vient déranger en 1977. Lui est là pour mettre la main sur l'amoureux de Matilde, un prétendu subversif en cavale. L'une de ces lettres l'y aiderait peut-être... Mais l'obtenir de Marita, cette «fille de pierre», n'est pas chose facile. Alors il faut questionner les vieilles de ce stupide lieu perdu, parcourir les ruelles poussiéreuses, se nourrir d'empanadas. Attendre, attendre et encore attendre. Et l'attente, on le sait, est mauvaise conseillère.

Norma Huidobro, née dans la province de Buenos Aires, est auteur de nombreux livres pour la jeunesse dont Une soupe de diamants qui sera publié en mars 2009 à L'École des loisirs. Ce premier roman, qui a obtenu en 2007 le prix Clarín, témoigne d'un talent que de grands écrivains ont déjà su reconnaître.

«Un roman nécessaire pour comprendre certaines clés qui articulent ou désarticulent cette chose que nous appelons espèce humaine.»
José Saramago

«L'épopée d'un héroïsme singulier, intime, qui de manière lumineuse devient universelle.»
Alberto Manguel

«Un roman limpide et effilé comme une aiguille de cristal : il se plante dans votre coeur, saisissant et hypnotisant.»
Rosa Montero



  • La revue de presse Robert Solé - Le Monde du 8 janvier 2009

Ce premier roman de Norma Huidobro, couronné par le prix Clarin, se passe en 1977 dans l'Argentine des généraux. Il ne faut cependant pas s'attendre à une grande fresque sur la dictature. Le Lieu perdu est une histoire intime, un drame familial plus ou moins étouffé, que des événements lointains, dépassant complètement les habitants de ce village, peuvent transformer en tragédie. Après avoir été professeur de lettres, Norma Huidobro a écrit de nombreux livres pour les jeunes. C'est ce qui lui permet sans doute de construire son intrigue avec une telle simplicité...
Norma Huidobro a peut-être écrit un énième livre pour la jeunesse, à l'intention des vieux blasés que nous sommes. Il faut l'en remercier.


  • La revue de presse Martine Laval - Télérama du 7 janvier 2009

Un tortionnaire piste un subversif en Argentine... Sensuel et suffocant...
Norma Huidobro, née à Buenos Aires en 1949, a mis au service de ce Lieu perdu une écriture électrique qui crisse de sensualité, de douleurs domptées, de voluptés murmurées. Elle oppose les contraires : séduction/répulsion, attirance/méfiance, qu'elle déploie d'un même geste, mais à mi-voix, jusqu'à rendre tangible une atmosphère suffocante. Saluée par José Saramago et Alberto Manguel, elle raconte, dans ce premier roman traduit en français, une histoire d'amour et d'amitié sur fond de ravages, quand le temps se dilate et que les hommes sombrent. Sous un soleil blanc, imperturbable, et salvateur.


  • Les courts extraits de livres : 18/01/2009

Villa del Carmen,
Jujuy,
janvier 1977

Un scarabée, pattes en l'air, se berçait sottement dans l'eau de la cuvette. Ferroni le regarda avec une certaine appréhension et décida que le mieux était de vider l'eau avec le scarabée dans le trou d'évacuation du bac. Il rinça la cuvette et laissa couler l'eau du robinet. Il se lava le visage, se rappelant la sensation de bien-être qu'il éprouvait chaque fois que l'eau glacée lui fouettait les joues. L'eau le réveillait, le mettait en alerte, lui activait les neurones.
Ferroni pensa au scarabée; il l'imaginait en train de marcher le long du tuyau d'écoulement, cherchant à s évader de cette prison sombre et tubulaire. Soudain, là, debout dans la cour, près du bac à laver le linge, il frissonna. Il se rendit compte qu'il n'était pas prudent de sortir en maillot de corps de si bonne heure. Il pouvait prendre froid. Il n'était pas habitué à des petits matins si frais en plein été.
A Buenos Aires, c'était différent. On n'était pas plus tôt réveillé qu'on sortait aussi dans la cour, mais pour pouvoir respirer, pour ne pas continuer d'étouffer dans sa chambre, pour se décoller une fois pour toutes de ce matelas brûlant qui adhère au dos et oppresse par en dessous. S'il restait là, il allait prendre froid. En plein mois de janvier. Ferroni entra dans la chambre, résolu à se couvrir.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia