Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Amour venin

Couverture du livre Amour venin

Auteur : Lesley Glaister

Traducteur : Claire Breton

Date de saisie : 20/01/2009

Genre : Policiers

Editeur : Ed. du Toucan, Paris, France

Collection : Toucan noir

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-8100-0116-3

GENCOD : 9782810001163

Sorti le : 07/01/2009

  • Les présentations des éditeurs : 20/01/2009

Nina Todd est une jeune femme comme les autres. La trentaine, plutôt jolie, un travail qui lui permet de vivre correctement et un petit ami agréable. Quand elle rencontre le beau Rupert lors d'un séminaire, il ne s'agit pour elle que d'une histoire d'un soir qu'elle oubliera bien vite.
Mais Rupert ne l'entend pas du tout de la même façon. Il l'attend à la sortie de son travail, lui offre des fleurs, la fait rire et la séduit. Il la veut pour lui seul. À tout prix.
Est-ce vraiment de l'amour ou un sentiment plus étrange...
Qui est Rupert ? Et pourquoi Nina se cache t-elle tant ?
Dans Amour venin, les vies les plus anonymes cachent les plus terribles secrets.

LESLEY GLAISTER a écrit de nombreux romans policiers, dont Tu honoreras ton père, couronné par le prestigieux Somerset Maugham Award. Elle vit en Angleterre et enseigne l'écriture à l'Université de Sheffield Hallam.


  • Les courts extraits de livres : 20/01/2009

Les souvenirs de sa mère naturelle sont rares et confus. Dans le premier elle est assise tout près des résistances d'un radiateur électrique, l'orange ardent lui brûle le visage tandis qu'elles partagent un cornet de frites. Une pour toi, une pour moi et que je te lèche la graisse vinaigrée sur l'emballage. Quand il n'y eut plus de frites elle mâchonna le papier en une boulette pâteuse. Elle s'endormit en mastiquant toujours et au matin la boulette ressortit grise et estampée des stries de son palais.
Elle dormait sous le manteau de maman, matière dure et rêche, et fut réveillée par un bouton enfoncé dans sa joue. Rien à voir dans la nuit qu'un point orange qui enflait et diminuait. C'était la cigarette de maman dans l'obscurité et elle aimait bien la regarder et respirer son odeur maternelle.
Une fois on les avait jetées hors d'un train, mais c'était peut-être quand elle était plus grande, lors d'une virée. Devant le contrôleur, le visage de maman était lisse comme un oeuf tandis qu'elle fouillait ses poches, mais l'agent ne crut pas une seconde qu'elle avait acheté un billet et il les obligea à descendre à l'arrêt suivant.
«Va te faire foutre», avait répondu maman en lui faisant un bras d'honneur. Elle était toute rouge mais quand elles descendirent elle éclata de rire et elles balancèrent les mains en entonnant Big Yellow Taxi.
Un jour qu'il faisait froid elles étaient sur un banc dans un parc. Elle était à son aise en jean et manteau bien chaud mais les jambes de maman étaient nues et grises comme du porridge et la peau de ses talons collait à la semelle de ses sandales comme du vieux fromage. Un homme vint s'asseoir avec elles. Il fit rire maman et ils fumèrent une cigarette et il les rac­compagna jusqu'à la chambre de maman.
Beaucoup d'hommes aimaient maman et lui faisaient des câlins et la bousculaient contre les murs ou par terre comme ça. Elle dessinait et essayait de ne pas regarder leur tête et parfois elle s'enfonçait les doigts dans les oreilles.
Après c'était chouette et toujours frites.
Puis un jour une dame aux mains froides arriva et l'emmena au loin.


  • Le courrier des auteurs : 16/01/2009

Mon cher libraire,

Bien qu'impitoyable, ton univers et les lieux dans lesquels tu évolues - tous ces livres ! Le rêve ! - gardent tout leur attrait et leur fascination pour la petite traductrice que je suis. J'ai toujours le même frisson quand tu as aimé un roman auquel j'ai prêté ma voix, que tu l'as mis en avant, bien en vue sur les tables.
C'est donc un bien bel émoi que tu m'offres aujourd'hui en remarquant le dernier roman de Lesley Glaister, que j'ai eu le bonheur de traduire. Le «bonheur» parce que Lesley Glaister est une auteure de talent, qui signe là un thriller extrêmement bien construit. Trois voix entremêlées, trois vérités subjectives déroulent peu à peu le fil des secrets. Elles composent ainsi un tableau de plus en plus sombre où nul n'est épargné - pas même nous, lecteurs, tiraillés jusqu'au bout entre des sentiments contradictoires. La tâche n'a pas toujours été simple, mais j'espère avoir su rendre la langue précise, parfois teintée d'étrangeté, qui cisèle ce récit millimétré.

Avec toute mon amitié,

Claire Breton, traductrice de l'ouvrage


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia