Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Les violettes sont les fleurs du désir

Couverture du livre Les violettes sont les fleurs du désir

Auteur : Ana Clavel

Traducteur : François Gaudry

Date de saisie : 02/04/2009

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Métailié, Paris, France

Collection : Bibliothèque hispano-américaine

Prix : 14.00 €

ISBN : 978-2-86424-674-9

GENCOD : 9782864246749

Sorti le : 12/02/2009

Julien a hérité de la fabrique de poupées de son père. Mais aujourd'hui, désenchanté, abîmé, troublé par la vie, il décide de créer une nouvelle "gamme" de poupées : ce sont des "poupées-pansements", des poupées de substitution, qui connaissent un succès considérable, non plus auprès des enfants, mais auprès des adultes. Confession à la fois scandaleuse et pudique, introspection au coeur de la perversité, ce roman est aussi une méditation poétique sur l'art, le parfum, la folie. Ana Clavel, plasticienne et romancière, a l'art et la manière d'exprimer l'intolérable.


  • Les présentations des éditeurs : 20/12/2008

Ana Clavel
Les Violettes sont les fleurs du désir

TRADUIT DE L'ESPAGNOL (MEXIQUE) PAR FRANÇOIS GAUDRY

Julián Mercader, héritier d'une fabrique de poupées, éprouve du désir pour sa fille Violeta. Angoissé à l'idée de passer à l'acte, il crée une série de poupées, les Violettes, qui lui servent de substitut. Mais ces Violettes, présentées lors d'une foire internationale, commencent à incarner les fantasmes de nombreux clients qui passent des commandes extravagantes. Le succès de l'entreprise fait de Julián la cible d'une société secrète. Et il finira par découvrir plus pervers que lui...
Ce récit d'une sublimation est remarquable à plusieurs titres. Par son climat mystérieux, captivant, plus suggestif qu'explicite, servi par un art subtil de provoquer le trouble qui n'est pas sans rappeler Cortázar et Nabokov. Mais il l'est surtout par une écriture tenue de bout en bout, souple, insinuante, sans faiblesse ni complaisance. Remarquable aussi le talent d'Ana Clavel d'inscrire mezza-voce, par la bouche de son personnage mais sans jamais alourdir le déroulement de l'intrigue, une méditation poétique sur l'art de Hans Bellmer, le désir, les parfums, la folie. Un roman singulier et délicatement scandaleux.

Ana Clavel est née à Mexico en 1961. Romancière et plasticienne, elle a obtenu avec Les Violettes sont les fleurs du désir le prix Juan Rulfo 2005, décerné par Radio France Internationale.



  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 11 mars 2009

Ana Clavel est plasticienne, précision nécessaire pour mieux appréhender la recherche esthétique dont témoigne ce premier roman traduit en français...
Ecrire sans contrainte morale, c'est l'objectif d'Ana Clavel, qui décrit le fantasme comme un mélange de folie et de lucidité, et dont le récit est une oeuvre choquante, érudite, singulière.


  • Les courts extraits de livres : 20/12/2008

Le viol commence par le regard. Quiconque se penche sur le puits de ses désirs le sait. Ou contemple ces photographies de poupées torturées, ligotées, chair en floraison emprisonnée et disposée pour le regard de l'homme qui guette dans l'ombre. Je veux dire que l'on peut aussi se pencher à l'extérieur et découvrir, par exemple, dans la photographie d'un corps attaché et sans visage, un signe absolu de reconnaissance : l'appât qui libère les désirs impensés et leur force d'abîme insondable. Car s'ouvrir au désir est une condamnation : tôt ou tard nous chercherons à étancher notre soif- pour en souffrir de nouveau peu après.
Maintenant que tout est passé, que ma vie s'éteint comme une pièce naguère lumineuse qui cède inexora­blement la place aux ombres - ou, ce qui est pareil, à la lumière la plus aveuglante -, je me rends compte que tous les philosophes et les penseurs qui ont cherché des exemples pour expliquer le non-sens de notre existence ont laissé dans l'oubli une ombre tutélaire : Tantale, le toujours désirant, condamné à frôler la pomme du bout des lèvres sans jamais pouvoir la dévorer.
Je dois avouer que lorsque j'ai appris son histoire, l'adolescent que j'étais s'est senti troublé, pendant cette matinée pluvieuse en classe, au récit du professeur d'histoire, un homme encore jeune et réservé qui avait sûrement fait ses études dans quelque séminaire.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia