Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Les rois navigateurs. Volume 1, Le manteau des étoiles

Couverture du livre Les rois navigateurs. Volume 1, Le manteau des étoiles

Auteur : Garry Kilworth

Traducteur : Sandra Kazourian

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Mnémos, Paris, France

Collection : Icares

Prix : 22.00 €

ISBN : 978-2-915159-81-3

GENCOD : 9782915159813

  • Les présentations des éditeurs : 05/10/2006

Les hommes du Peuple du Vent, habiles navigateurs et farouches guerriers, vivent aux confins de l'océan, dans les îles du bout du monde.
Un jour, lors d'une chasse en mer, un équipage est entraîné loin des îles paradisiaques et découvre dans le Nord un étrange archipel. Un pays perpétuellement couvert de brouillard où vivent des hommes à la peau trop blanche et aux cheveux couleur de feu...
De retour sur leur île avec deux hommes du Nord, les navigateurs découvrent que le roi est mort... La lutte pour la succession au trône oppose les deux fils du défunt. Accompagné d'une partie de la population et de Seumas, l'un des hommes blancs qui détient le secret du fer, Tangiia, le cadet, choisit l'exil et part pour un dangereux voyage, à la recherche d'une nouvelle île.


Né à York en 1941, Garry Kilworth n'a cessé de parcourir le monde. Traduit dans une vingtaine de langues, lauréat du World Fantasy Award, il est l'auteur de plus de 60 romans. Le cycle des Rois Navigateurs - une fantasy épique captivante, bouillonnante de passions et de légendes, un univers exotique pétri d'humanisme et de sensualité - est né de sa fascination pour (es mythes polynésiens.


L'auteur, par lui-même :

«Je suis né à York, en Angleterre, durant les premières années de la seconde guerre mondiale. J'ai passé mon enfance à voyager avec ma famille dans différents endroits du globe (mon père était dans la Royal Air Force) ; mes années préférées sont celles que nous avons passées à Aden (aujourd'hui le Yémen), où j'ai grosso modo vécu la vie de Kim, l'héroïne du roman de Kipling, et lu beaucoup, surtout les romans de Kipling. À 15 ans, j'avais déjà été dans 22 écoles différentes et je m'apprêtais à en intégrer une nouvelle : la Boy Entrants Training School, destinée aux jeunes qui voulaient rejoindre la Royal Air Force. J'y ai passé 17 ans, avant de rejoindre Cable & Wireless pour 8 ans. Pendant tout ce temps, j'ai écrit des histoires. Mais je ne me sentais pas assez éduqué, formé et, sur le tard, je suis allé au King's Collège, l'Université de Londres, et j'ai obtenu mon diplôme en Anglais avec les félicitations du jury.
À 35 ans, mon premier roman a été publié. C'était de la science-fiction. J'écris aujourd'hui des romans de science-fiction, de fantasy, des novélisations de films, comme Highlander, des romans historiques qui se passent durant la guerre de Crimée, et des romans généralistes. J'aime faire des choses différentes à chaque fois, et si vous cherchez un auteur qui possède un genre de romans bien précis qui se déroulent dans le même monde, vous frappez à la mauvaise porte...»

Les Rois Navigateurs :

Un cycle d'une grande humanité et un moyen très divertissant de découvrir ou redécouvrir l'uni­vers parfois impitoyable des îles paradisiaques de la Polynésie et leurs coutumes ancestrales. Nourrie autant par les mythes celtiques (les hommes du Nord découverts par Kupe sont des Pietés) que par la mythologie polynésienne, la trilogie des Rois-Navigateurs propose une littérature d'aventure exotique d'une richesse fascinante, intelligente et captivante, bouillonnant de passions et de légendes. L'univers créé par Garry Kilworth est un mélange très subtil entre les contes et légendes de la Polynésie, et une réalité temporelle qui se situe aux alentours de la découverte encore inégale du fer par les diverses peuplades de la Terre. Donnant vie aux mythologies et aux pratiques cabalistiques, il brouille savamment la frontière ténue entre croyances et réalité.

Revue de presse anglo-saxonne :

Garry Kilworth est traduit dans plus de 17 langues.

Il a déjà remporté le British Science Fiction Award et le World Fantasy Award.

«Le Manteau des étoiles est un roman riche, d'un grand pouvoir d'évocation, et lyrique... et puis drôle, émouvant et poignant. On pense aux fameux films de voyages en mer de Ray Harryhausen, Jason et les Argonautes, Le Septième voyage de Sinbad, Le Choc des Titans... La façon dont Garry Kilworth dépeint la culture polynésienne est un triomphe à la fois d'érudition et de conteur. Un livre ensoleillé, en somme, plein de ciel bleu azur, de sable blanc, de mer transpa­rente et de personnages vivants pour lesquels on s'attache.» (SFX)
«Fascinant... Garry Kilworth est un habile conteur.» (Starburst)
«Une lecture enrichissante dont on se souvient longtemps.» (Interzone)
«Des personnages forts et un univers solide et humaniste.» (Sunday Times)


  • Les courts extraits de livres : 05/10/2006

Un cri d'oiseau s'éleva de la case. Kieto s'y engouffra pour nourrir leur dernier prisonnier, un perroquet kula vivant sur l'île qu'ils venaient de quitter. Kupe aurait aimé pouvoir emporter un couple reproducteur, car la poitrine de l'oiseau se couvrait de plumes écarlates; les plumes rouges étant la monnaie d'échange sur Raiatea et Bora Bora, cela aurait fait d'eux des hommes riches. Cependant, le poulpe s'était remis en route au moment même où ils avaient attrapé le kula, les forçant à remonter précipitamment à bord et à reprendre la mer en laissant les richesses derrière eux.
Lorsque la nuit tomba une fois de plus, Kupe put observer le kaveinga, ce chemin d'étoiles qui apparaissaient les unes après les autres sur le sombre horizon. Il connaissait leurs noms secrets, ainsi que ceux des fana-kenga, ou étoiles du zénith à la rotation plus lente, qui indiquaient en se levant l'emplacement de certaines îles.
Lorsqu'il lui fallait dormir, Po prenait le guet et la pagaie, sans jamais quitter des yeux les ridules phosphorescentes qui suivaient le poulpe dans sa fuite en avant.

Après plusieurs semaines, la mer commença à s'assombrir; d'imposantes vagues se formèrent peu à peu devant eux. L'embarcation lutta bravement, les hommes choisissant d'utiliser leurs lourdes pagaies plutôt que de se fier à la voile. Au bout de quelques jours enfin, émergeant de la brume, leur apparurent d'imposantes falaises dressées sur une île bien trop grande pour tenir tout entière dans leur champ de vision, qui s'étirait de part et d'autre de la pirogue pour aller se fondre dans le brouillard.
Ils suivirent le poulpe sur toute la longueur de cette terre, jusqu'à son extrémité, longeant des rivages sauvages, indomptés. Ici, le vent était très froid, la mer glaciale, les cieux gris, délavés. Une pluie sifflante, acérée, venait se mêler aux embruns cuisants, aspirant toute l'énergie des navigateurs au point de les plonger dans la morosité et le découragement. Les vagues se dressaient maintenant aussi haut que des montagnes dont les cimes, cascades d'écume blanche, se perdaient dans la grisaille tourbillonnante des cieux; ciel et mer ne semblaient faire plus qu'un.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia