Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Comme des copines. Volume 3, Kat se jette à l'eau

Couverture du livre Comme des copines. Volume 3, Kat se jette à l'eau

Auteur : Jenny McLachlan

Date de saisie : 15/06/2017

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : De La Martinière Jeunesse, Paris, France

Collection : Fiction J.

Prix : 12.90 €

ISBN : 9782732478142

GENCOD : 9782732478142

Sorti le : 30/05/2017

  • Les présentations des éditeurs : 15/06/2017

Contrainte de passer l'été sur une île sans réseau et loin de ses amies, Kat est désemparée. Mais c'était avant que le beau Léo ne débarque à son tour sur Stråla... Voici le troisième opus de la série «Comme des copines», toujours aussi drôle et attendrissante.

Après une ultime blague qui tourne au vinaigre, Kat est envoyée tout l'été sur une île sans réseau ni électricité, au large de la Suède, avec une tante un peu nudiste sur les bords. La galère ! Désemparée, elle se demande comment elle va bien pouvoir survivre pendant un mois loin de ses amies, Bea, Betty et Pearl !
Mais quand le beau Léo débarque à son tour sur l'île, les vacances deviennent tout de suite plus passionnantes ! Comment faire pour lui plaire ? Il est temps pour Kat de prendre confiance en elle et de découvrir qui elle est réellement. Quand on est soi-même, la vie n'est-elle pas plus éclatante ?

Après des études de lettres, Jenny McLachlan est devenue professeur d'anglais dans le secondaire. Aujourd'hui, elle se consacre pleinement à l'écriture et vit en Angleterre avec son mari et leurs deux filles. Kat se jette à l'eau est son troisième roman.


  • Les courts extraits de livres : 15/06/2017

1

Je suis cachée dans ma penderie avec l'ex-petit ami de ma soeur. C'est probablement la pire situation de ma vie. En bas, ma famille est en effervescence. Papa prépare le dîner, Britta s'entraîne au piano et Maman claque des portes en criant : «Kat, Kat !»
- Pourquoi on se cache ? chuchote Joël.
- Chuuut ! je réponds, avant d'entendre Maman monter à ma recherche.
Par la porte entrouverte, je la vois parcourir ma chambre du regard. Puis elle s'écrie :
- Je ne la trouve nulle part.
- Des spaghettis à la bolognaise ! s'exclame Papa en grimpant a son tour.
Oh ! non ! Je le sens mal. À côté de moi, Joël commence à se tortiller.
- Tiens-toi tranquille, je chuchote. Mon père peut devenir vraiment effrayant quand il perd son sang-froid.
Joël se fige au moment où Papa fait irruption dans ma chambre. Il se tient sur le seuil, les mains enfoncées dans les poches de son horrible short de sport - celui qui est fendu sur les côtés et laisse apparaître ses cuisses couvertes de poils. Celui-là même qu'il a porté cet après-midi à la réunion parents-profs de Britta. Comment a-t-il osé ?
Je retiens mon souffle et tente de me faire minuscule. Papa examine les alentours en plissant les yeux, et, pendant un moment, j'ai l'impression qu'il regarde droit vers moi. Puis j'aperçois Pinky qui entre dans la pièce et se frotte contre sa jambe. Il ne la caresse pas ; Pinky a perdu tous ses poils après s'être battue contre un renard et personne n'aime plus la toucher. Elle s'éloigne de Papa d'un pas chaloupé, se rapproche de la penderie, et commence à renifler le sol. Va-t'en, Pinky ! J'ai l'impression que mon père va foncer sur nous et ouvrir la porte, lorsque la voix de Maman retentit :
- Vérifie dans le jardin !
Et il sort de la chambre.
Je pousse un profond soupir. Quelle idiote ! Pourquoi ne me suis-je pas contentée d'enfermer Joël, seul, dans la penderie ? Je n'avais pas besoin d'y aller avec lui : je suis censée être dans ma chambre !
Le voilà qui s'agite et murmure :
- Peut-être qu'on devrait...
- Chut ! je l'interromps. Il pourrait revenir. Nous nous asseyons en silence pendant un moment.
- OK. C'est bon. Je vais descendre et je reviendrai te chercher quand tu pourras partir. Il faudra sûrement attendre que tout le monde soit couché.
- Mais... j'ai dit à ma mère que je sortirai le chien...
J'observe son visage plongé dans l'obscurité. Sa voix ne me semblait pas aussi geignarde quand il sortait avec Britta. Je devais être aveuglée par ses cheveux magnifiques. Sauf que dans le noir, je ne peux pas voir ses cheveux ; j'entends très bien sa voix, en revanche.
- Tu ne peux pas le sortir plus tard ?
- Il a les intestins fragiles. Je dois le sortir régulièrement...
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia