Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. L'arbre déraciné

Couverture du livre L'arbre déraciné

Auteur : Yves Jacob

Date de saisie : 13/06/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Presses de la Cité, Paris, France

Collection : Terres De France

Prix : 19.90 €

ISBN : 9782258136274

GENCOD : 9782258136274

Sorti le : 01/06/2017

  • Les présentations des éditeurs : 13/06/2017

A l'âge romantique où tout est ressenti dans l'intensité des premières fois, Hugo découvre Dinan. Et l'adolescent des plaines du Nord sait, guerre oblige, que son destin se scellera dans cette ville où ses parents se sont réfugiés. Au collège, il fait la rencontre de celle qui va transcender son existence, Françoise. Tout les oppose : fils de bourgeois, il observe et réfléchit quand elle, communiste convaincue, agit en faveur des plus faibles. Mais tout les attire l'un vers l'autre, irrésistiblement.
Comment, dans la folie de la guerre, Hugo et Françoise vont-ils se retrouver, grandir, s'aimer, sans sacrifier leur quête d'absolu et l'exigence de leurs sentiments ?

Il y a d'abord dans ce récit une chaleur humaine qui ne trompe pas, et qui, recréant une réalité disparue, crée le miracle : l'Occupation, la guerre, ces années terribles de 1940 à 1945, Yves Jacob ne les a pas directement vécues, mais il nous les fait vivre ou revivre dans leur intime vérité...
Jean Huguet

Né à Dinan, Yves Jacob vit en Normandie. Double lauréat de l'Académie française, il a notamment reçu le prix Guillaume-le-Conquérant, le prix du Roman de la Ville de Rennes et le prix du Roman populaire 2004. Il est l'auteur de Marie sans terre, grand succès de Terres de France.


  • Les courts extraits de livres : 13/06/2017

1

Septembre 1939

C'est du haut des remparts de Dinan qu'Hugo vit couler la Rance pour la première fois. On était fin septembre. Le soleil de midi caressait le granit de la tour Sainte-Catherine.
Quand le jeune homme aperçut la verte rivière au fond de la vallée, les routes qui brillaient gaiement, les péniches assoupies, les pommes dans les prairies, quand il sentit le germe de tous les vents de la création, l'odeur du fer et du bois qui montait des maisons du vieux port, quand il entendit sur la colline hennir le cheval et crier le paysan affairé, des larmes lui vinrent aux yeux.
Et lui qui venait du pays de la plaine, où le vent courbe les blés et plie les arbres, où les terrils noirs sont les uniques montagnes, où les canaux chargés de péniches ventrues sont les seuls cours d'eau, où les fonderies crachent le feu, lui qui avait eu les ponts roulants pour seuls rossignols, il comprit que la terre de ses ancêtres était ici, là-bas, partout où il y avait des villes et des villages peuplés d'hommes tranquilles et de soleil. Et il sut que désormais, où qu'il aille, il emporterait toujours ses racines avec lui.
La déclaration de guerre avait surpris Hugo en vacances près de Gravelines, à Petit-Fort-Philippe. Puis était arrivée une lettre de sa mère lui annonçant qu'ils allaient être contraints de déménager, lettre qu'il avait ouverte alors que, nonchalamment assis sur la plage, il s'apprêtait à dévorer un roman d'aventures. Il s'était allongé sur le sable, contemplant les vagues qui moutonnaient à l'horizon. Il avait dix-huit ans, et il n'avait retenu qu'une chose de cette lettre qui tremblait dans sa main, c'était qu'on allait être obligés de donner son chien.

Hugo n'avait quitté Gravelines que le surlendemain. Au long de ses errements solitaires, il croisa à plusieurs reprises des territoriaux en bleu horizon et bandes molletières, dont les pieds pesants s'enfonçaient dans le sable de la plage déserte. Un vent venu d'une mer que l'on ne voyait pas courbait les tamaris. Les territoriaux avançaient le front penché. C'était leur deuxième guerre. On lisait dans leurs yeux la résignation des tranchées.
Un vieux, debout devant le café du port, disait au revoir à son fils. Le car qui devait emmener celui-ci crachotait devant la porte. Le père serrait les poings, le visage sec et dur. Il répétait : «T'as pas assez lutté ! T'as pas assez lutté pour empêcher cha !»
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia