Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Manuel de méditation laïque : cultiver sérénité et efficacité au bureau et à la maison

Couverture du livre Manuel de méditation laïque : cultiver sérénité et efficacité au bureau et à la maison

Auteur : Louis Genet

Date de saisie : 24/05/2017

Genre : Guides et conseils pratiques

Editeur : Dervy, Paris, France

Prix : 13.90 €

ISBN : 9791024201948

GENCOD : 9791024201948

Sorti le : 15/05/2017

  • Les présentations des éditeurs : 24/05/2017

Pour aider la personne qui pratique la méditation, ce manuel propose une série de moyens et de procédés, comme la visualisation ou la gestion de la pensée, l'attention sur le souffle ou le scan corporel, l'utilisation mentale des sons ou des couleurs.....
Ces techniques enseignées par des maîtres spirituels de l'Himalaya, ont cependant été adaptées à nos mentalités occidentales en les «laïcisant», c'est-à-dire en ne faisant pas référence aux origines religieuses ou exotiques de ces propositions.
Le méditant trouvera ainsi dans sa pratique de tous les jours et de tous les instants, quel que soit son environnement - professionnel, familial et personnel -, des moyens mnémotechniques qui vont le soutenir et l'armer pour atteindre ce but : trouver la paix de son esprit et l'harmonisation de ses composantes corporelle, émotionnelle, mentale et spirituelle.

Avocat collaboratif, médiateur agréé, formé à la psychanalyse et aux pratiques méditatives, Louis Genêt pratique la médiation depuis plus de vingt ans et l'enseigne. Auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, il s'est formé aux techniques utilisées en Asie basées sur la méditation et la respiration. Il a pratiqué la psychanalyse en hôpital et séjourne régulièrement en Inde auprès de différents maîtres spirituels.


  • Les courts extraits de livres : 24/05/2017

Les pièges de la méditation

En s'inspirant du bouddhisme tibétain, lorsque l'on se pose la question de l'intérêt de la méditation, il faut éviter huit obstacles «classiques» dont on apercevra l'actualité alors que ces réflexions datent de plusieurs siècles.

Ne pas rechercher l'agréable, ne pas écarter le désagréable

Si le méditant cherche à amadouer son stress, à éliminer ses pensées négatives, pour seulement en retirer un bénéfice de «bien être», à un moment ou à un autre, dans la méditation, les facteurs négatifs vont inévitablement réapparaître, souvent plus forts et plus présents : le méditant va se décourager, imaginant que le but ne peut être atteint par ce moyen.
La méditation n'est pas une machine à produire des expériences agréables : elle vise à dépasser cette dualité, pour atteindre quelque chose comme la stabilité.
L'allégorie du taureau guidé par une petite fille pour l'amener aux champs, qui le tient par une corde nouée à un anneau dans ses narines, est illustrative : si la petite fille tire sur la corde vers la gauche, cela fait mal au taureau qui tourne la tête et son corps suit du côté que veut la petite fille. Si le taureau «voyait plus loin que le bout de son nez», il pourrait se libérer et quitter son guide sans difficulté. La méditation sert à maîtriser cette nature animale en nous qui se préoccupe de l'immédiateté de l'agréable et du désagréable, de l'attachement et de l'aversion. Notre mental oscille en permanence entre ces deux pôles et la méditation permet de dépasser ces couples de contraires.
Une des manières de dépasser ces contraires lorsque l'on médite est de ne pas changer tout de suite de posture lorsque l'on sent une petite douleur, pour fuir le désagréable et rechercher le confort : on peut chercher la stabilité en allant au-delà de la douleur.
Lorsque l'on fuit la souffrance, on fuit vers la souffrance, dit le sage. Quand on change de posture, il ne faut pas le faire par paresse ou par agitation mentale : aller au-delà de la sensation immédiate, en remarquant par exemple les changements dans le ressenti, permet de s'accommoder de la douleur et, à terme, de la maîtriser.
Ramana Maharshi, que l'on opérait à vif d'un cancer du bras, répondit à la question de savoir s'il avait mal : «C'est comme les piqûres d'un million de scorpions, mais elles sont pour le corps, pas pour moi.» Manière de dire - et de vivre - que l'on est autre chose que son corps : bien le connaître permet de dépasser l'immédiateté de la sensation pour atteindre une sorte de calme intérieur.
Le juste milieu entre la chaleur et le froid ne sera pas la tiédeur : c'est le dépassement de ces états contraires.
Dans un contexte de travail, le moyen de mettre en pratique ces principes est de s'arrêter, physiquement si c'est possible en s'isolant, mentalement de toute manière, en prenant conscience de son activité mentale, de ses émotions et de ses sensations, c'est-à-dire des messages que nous adressent le corps et le cerveau.
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia