Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. A sa place

Couverture du livre A sa place

Auteur : Ann Morgan

Traducteur : Karine Laléchère

Date de saisie : 13/05/2017

Genre : Policiers

Editeur : Presses de la Cité, Paris, France

Collection : Domaine étranger

Prix : 21.50 €

ISBN : 9782258135949

GENCOD : 9782258135949

Sorti le : 20/04/2017

  • Les présentations des éditeurs : 13/05/2017

AU DÉPART, CE N'ÉTAIT QU'UN JEU.

Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car. si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d'eau, elles savent bien qu'elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu'au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n'y voit que du feu. Et les deux fillettes s'amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c'est le début de la descente aux enfers.

Âpre et fascinant, ce thriller psychanalytique aux allures de mémoires explore les non-dits sur lesquels sont bâties bien des familles. Parce que, souvent, derrière les apparences se cachent des vérités inavouables.

Journaliste, diplômée de littérature à Cambridge, Ann Morgan travaille pour les plus grands titres de la presse britannique. À sa place, son premier roman, a été acclamé par la critique outre-Manche. Il est en cours de traduction dans une vingtaine de pays.


  • Les courts extraits de livres : 13/05/2017

Extrait du prologue

Dans le jardin, le soleil nous accueille en fanfare. Ellie à la remorque. Filez, les filles, et pas de bêtises. Les feuilles du pommier nous mouchettent d'ombres.
Derrière nous, la maison sombre aux rideaux tirés. Les coussins trop moelleux. Les marmonnements et les soupirs qui virent aux cris et aux sanglots à la moindre trace humide laissée par un verre. Au moindre manquement aux bonnes manières. Pas moi, Ellie. C'est elle qui fait des bêtises. Moi, je fais tout comme il faut, parce que je suis née la première.
Au fond du jardin, après le mûrier. Un coup d'oeil derrière nous. Personne. Le loquet se soulève, le portail s'ouvre et la chaude lumière de la rue nous inonde. Ellie étouffe un gloussement. Comme quand elle a envie de faire pipi.
- Chut ! Tu veux alerter la terre entière ?
Aussitôt, elle prend un air sérieux. On raconte que le cordon s'est enroulé autour de son cou à l'accouchement. Que c'est pour ça qu'elle est plus lente que moi. Mais je sais bien qu'elle le fait exprès. Je vois le regard qu'elle me lance quand la maîtresse la porte parce qu'elle est fatiguée.
- Tu crois que c'est bien de sortir sans rien dire ?
- Tais-toi, réponds-je en la tirant. On va juste chez Mary.
C'est Mary qu'on va trouver quand Ellie mérite une bonne leçon. Elle est plus grande que nous et il n'y en a pas deux comme elle pour inventer des jeux. Une fois où personne n'était venu nous chercher après l'école, on a emmené Ellie au parc et on s'est enfuies en la laissant toute seule. Je riais tellement que je n'arrivais plus à respirer. C'était vraiment une bonne leçon, bien plus drôle que le jour où je l'avais convaincue de contourner sur la pointe des pieds les meubles qui ne sont plus là, à la maison.
Une autre fois, on a voulu lui faire manger un yaourt trouvé dans un sac en plastique contre le mur à côté de l'arrêt de bus. On a tout essayé, mais il avait tourné et il était dur, et en plus il ne sentait vraiment pas bon. Ellie n'a rien voulu savoir. Même quand on l'a menacée. Même quand on lui a assuré que c'était du fromage.
Mary habite au bout de la rue. Sa maison est différente de la nôtre, parce qu'elle est sur un seul niveau : on dirait qu'on l'a aplatie au rouleau à pâtisserie. Et puis il y a tout un bric-à-brac dehors, à la place de la pelouse et des massifs de fleurs. Mais en même temps sa maison est comme la nôtre parce qu'il n'y a qu'un adulte : son père, qui est toujours à bricoler avec des marteaux et des clés à molette dans le jardin et parfois dans la salle de bains. Mary a aussi un frère, qui est entre les deux : pas vraiment un enfant, mais pas tout à fait un adulte.
Nous frappons. Au bout d'un moment, une tache noire grossit derrière le judas. On dirait l'oeil d'un dragon qui s'ouvre. Une odeur aigre s'échappe de la maison. Le frère de Mary nous regarde. Les favoris sur ses joues creusées lui donnent un air de loup.
- Bonjour, est-ce que Mary est ici ?
- Nan.
Il a un accent plat et dur. Mary prétend que c'est comme ça qu'on parle à Manchester, où ils habitaient avant
- Elle est allée où ?
- Putain, j'aimerais bien le savoir.
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia