Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Manifeste des oeuvriers

Couverture du livre Manifeste des oeuvriers

Auteur : Roland Gori | Bernard Lubat | Charles Silvestre

Date de saisie : 03/05/2017

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Actes Sud, Arles, France | les Liens qui libèrent, Paris, France

Prix : 9.50 €

ISBN : 9782330076870

GENCOD : 9782330076870

Sorti le : 19/04/2017

  • Les présentations des éditeurs : 03/05/2017

Oeuvriers, il y a dans ce mot, énigmatique, aux multiples sens, une intuition, l'intuition d'une urgence et de la nécessité de révolutionner la relation au travail, à la vie. Il faut en finir avec le "travail en miettes" qui transforme chacun de nos métiers en chaîne de production standardisée, fabriquant des objets et des services sans saveurs ni originalité, et un monde glacial et désenchanté. L'oeuvre n'est pas incompatible avec le travail, le travail bien fait dans l'amitié et le goût. On peut gagner sa vie mais aussi la partager avec les autres en produisant des objets et des services de qualité. Il faut pour cela restituer aux conditions sociales des métiers leurs dimensions artisanales et artistiques, faire oeuvre. C'est une urgence. Urgence démocratique autant que subjective. Ce sont des oeuvriers qui vous le disent, artiste, journaliste et chercheur. Oeuvriers, manifestez-vous ! !

Roland Gori est psychanalyste, professeur émérite de psychopathologie à l'université d'Aix-Marseille, président de L'Appel des appels.
Bernard Lubat est artiste, musicien de jazz et fondateur du Festival d'Uzeste.
Charles Silvestre est journaliste, ancien rédacteur en chef de L'Humanité, vice-président des Amis de L'Humanité.


  • Les courts extraits de livres : 03/05/2017

UN SPECTRE HANTE LE MONDE SOCIAL :
LE DÉS-OEUVREMENT

Le chômeur en est la pointe extrême. Mais cela ne désigne pas seulement le sans-travail. Le phénomène gagne l'ensemble des sphères de la société. D'où cette aspiration : retour à l'oeuvre !
L'oeuvre est la pensée et l'acte qui enrichissent la connaissance. L'oeuvre cultive la sensibilité, le regard nouveau, la compréhension de l'autre. Elle est création dans tous les domaines. Elle renouvelle la pratique des métiers manuels et intellectuels, du geste le plus simple à l'exercice le plus savant.
L'oeuvre bouleverse celui qui invente comme celui qui en est l'interlocuteur. Elle développe, par le commun, l'humanité dans l'homme. Singulière, rétive à la routine, irréductible à la soumission, invitant la communauté, elle-même, à faire oeuvre, elle révolutionne les rapports sociaux. L'oeuvre est, sans hiérarchie, industrieuse, artisanale, artistique. Un monde dés-oeuvré est un monde sans avenir.
Le retour à l'oeuvre est à l'ordre du jour. Et d'abord dans les domaines où la perte est la plus sensible. Voué à devenir "managérial", l'hôpital doit économiser sur le "coût" de la santé comme d'autres doivent économiser sur le "coût" du travail. Le médecin, invité à exécuter des protocoles, veut rester ou redevenir "l'homme de l'art". Dans la santé, dans le travail personnel et collectif de ses équipes, infirmières, aides-soignantes, psychologues, retour à l'oeuvre !
Le magistrat, pour juger, devrait peser, sur le plateau de la balance, le poids des politiques qui "suivent" les émotions de "l'opinion", à commencer par sa partie la plus excitée. Les mots-clés de sa formation sont : primauté de l'humain, équilibre des pouvoirs, indépendance. Dans les prétoires, dans la justice des mineurs, avec sa visée éducatrice des grands réformateurs, retour à l'oeuvre !
L'école doit se faire "entrepreneuriale", le collège "performant", le lycée doit être "classé". On ne devient pas enseignant pour détecter la prédisposition à la délinquance chez les petits, pour sélectionner les adolescents, pour établir des palmarès de concurrence avec les établissements voisins, mais pour ce qui a été promis et qui fait l'honneur des maîtres : la réussite de tous. Retour à l'oeuvre pour la jeunesse ! Retour à l'oeuvre bienfaisante pour toute la société !
L'insurrection du printemps 2016 contre la loi travail se dresse contre une entreprise de désoeuvrement : j'ai besoin de toi, pour tant d'heures, à tel prix, je te prends, je n'ai plus besoin de toi, par "précaution" je te jette ! Fini le métier, choisi ou appris, voici l'emploi. Jusqu'au contrat zéro heure. Oeuvre zéro !
v(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia