Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Alternatives Sud, n° 1 (2017) Entre terre et mer : quel avenir pour la pêche ? : points de vue du Sud

Couverture du livre Alternatives Sud, n° 1 (2017) Entre terre et mer : quel avenir pour la pêche ? : points de vue du Sud

Date de saisie : 03/04/2017

Genre : Agriculture

Editeur : Syllepse, Paris, France

Prix : 13.00 €

ISBN : 9782849505465

GENCOD : 9782849505465

Sorti le : 23/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 03/04/2017

Source de revenu et d'alimentation pour des centaines de millions de personnes, principalement dans le Sud, la pêche constitue un enjeu clé. Comme industrie lucrative, elle se trouve également à la croisée de questions socio-économiques, géostratégiques et écologiques de premier plan.

Avec les progrès techniques et la hausse constante de la demande, le «boom de l'halieutique» s'est traduit par davantage de pression sur les ressources et une explosion des inégalités spatiales, sociales et économiques. À mesure que le secteur s'est mondialisé, les clivages se sont renforcés : mise en concurrence des pêcheries artisanales et des flottilles industrielles, concentration des filières et captation de la valeur par les puissances maritimes et les transnationales du secteur, transfert de protéines du Sud (premiers producteurs) vers les pays industrialisés (premiers consommateurs), surexploitation de réserves, etc.

Encouragés par des ONG environnementalistes centrées sur l'épuisement des stocks. États, institutions internationales et acteurs privés ont proposé des mesures pour contrer la surpêche : droits de pêche gérés parle marché, aquaculture, aires marines protégées, certification, valorisation du capital naturel, etc. Mais, libérale et conservationniste, la stratégie tend à renforcer la privatisation des mers, lacs et cours d'eau, aux dépens des communautés de pêche artisanale. Celles-ci. victimes du réchauffement climatique et des mégaprojets côtiers - touristiques, industriels, aquacoles... -, s'organisent pour défendre leurs droits face au «blue lobby».


  • Les courts extraits de livres : 03/04/2017

Éditorial

Enjeux et devenir de la pêche

Laurent Delcourt

La hausse constante de la consommation de poisson a fait de la pêche une industrie lucrative. Mais le boom de l'halieutique s'est aussi traduit par une explosion des inégalités, une aggravation des conflits pour le contrôle de la ressource et un effondrement des stocks. Pour y faire face, les institutions internationales ont surtout fait appel à des mécanismes de marché, qui menacent les conditions de vie déjà précaires des communautés de pêche artisanale, sans résoudre la crise.

Activité «de capture ou de collecte de ressources vivantes» aussi ancienne que l'humanité, la pêche n'est souvent envisagée que comme une activité connexe à l'agriculture. Peu considérée par les spécialistes de la question agraire, longtemps reléguée au second pian dans les politiques de développement, elle ne s'invite le plus souvent dans le débat public que lorsqu'il s'agit d'en dénoncer les «excès», de jeter l'opprobre sur les pêcheurs et de fustiger leur irresponsabilité. De manière générale, ses enjeux demeurent méconnus, son rôle continue à être sous-estimé dans les stratégies alimentaires et de lutte contre la pauvreté et les inégalités. Et très peu d'attention a jusqu'à présent été accordée aux conditions de vie et à la protection des droits de ceux qui dépendent de l'activité pour vivre.
Or, selon l'ex-rapporteur des Nations unies pour le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter, le secteur de la pêche «revêt, à l'échelle mondiale une importance pour le droit à l'alimentation et la sécurité alimentaire qui est capitale» (2012). D'abord en tant qu'activité génératrice de revenus et de moyens de subsistance. D'après la FAO, les activités primaires de pêche et d'aquaculture feraient vivre près de 56,6 millions de personnes dans le monde, et même trois fois plus si l'on considère les activités en aval et en amont de la filière (transformation et commercialisation, fabrication des filets et équipements, construction des navires, etc.) (De Schutter, 2012; FAO, 2016). Des chiffres qui sont probablement sous-évalués compte tenu de la difficulté de définir le périmètre du secteur et du manque de données précises concernant les activités de pêche artisanale de nombreux pays du Sud, lesquels concentrent l'écrasante majorité des travailleurs et travailleuses de la pêche : 87% en Asie, 7% en Afrique et 4% en Amérique latine.
Mais les activités de pêche n'apportent pas seulement des revenus et des moyens de subsistance aux familles de pêcheurs. Elles contribuent aussi à la sécurité alimentaire, en fournissant un apport nutritionnel essentiel (protéines, acides gras, nutriments, etc.) à des centaines de millions de personnes dans le monde. En 2013, les produits de la pêche et de l'aquaculture représentaient environ 17% des apports en protéines animales de la population mondiale (et 6,7% de l'ensemble des protéines consommées mondialement), près de 40% de la ration en protéines pour 60% de la population du Sud selon une étude réalisée en 1999, et beaucoup plus encore dans une poignée de pays en développement insulaires ou disposant d'une très large façade maritime, de lacs et de cours d'eau ; et d'une importante population de pêcheurs (De Schutter, 2012 ; Noël, 2013 ; FAO, 2016).
Enjeu alimentaire clé, la pêche se trouve également à la croisée d'importants intérêts économiques et géostratégiques. Sa mondialisation, ainsi que le boom de l'halieutique, ont fait de cette activité de prélèvement une industrie particulièrement lucrative. Si l'imaginaire collectif les associe encore à la fraîcheur et au circuit court, les produits de la pêche (poisson, mollusques et crustacés) sont les produits alimentaires de base les plus échangés dans le monde : près de 40% de la production des pêches et de l'aquaculture sont vendus sur les marchés internationaux, contre 5% pour le riz et 20% pour le blé, pour une valeur totale estimée à 146 milliards de dollars, soit un montant plus élevé que les revenus combinés du café, de la banane, du cacao, du thé, du sucre et du tabac (De Schutter, 2012 ; Campling, Havice, Howard, 2012; PNUD, 2016).
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia