Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Juste la lumière

Couverture du livre Juste la lumière

Auteur : Pascale Dewambrechies

Date de saisie : 15/03/2017

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Passiflore, Dax, France

Prix : 17.00 €

ISBN : 9782918471615

GENCOD : 9782918471615

Sorti le : 10/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 15/03/2017

De l'enfance à l'âge adulte, de Dimitri à La Maladie, Eva conduit sa vie persuadée qu'un mensonge habite la mémoire familiale. Plus encore que la vérité, c'est sa recherche qui jalonne le parcours d'Eva. Arrivée au terme de sa quête elle découvrira une forme de liberté, celle de décider ce qu'il peut advenir d'elle-même, celle de choisir - ou pas - que des mille éclats de sa colère, il reste Juste la lumière.

Tu cherches ta place, quelle est-elle si celle qui t'est attribuée n'est pas exactement la tienne ? Tu n'en as pas la certitude, mais tu as ht prescience qu'il y a un temps pour la guérison. Qu'il y a un temps pour la vérité.

Désireuse de mener sa vie comme elle l'entendait, Pascale Dewambrechies a suivi un parcours éclectique jusqu'à ce que son intérêt pour la littérature trouve son aboutissement dans l'écriture.
Après L'Effacement, publié chez Passiflore en 2015 et chez Folio en 2017, Juste la lumière vient confirmer sa vocation d'écrivain.


  • Les courts extraits de livres : 15/03/2017

Le soleil d'hiver est pâle ce jour-là quand il entre, oblique, dans la cuisine. En t'asseyant face à ta tante, tu la surprends. Tu lui as dit que tu voulais lui parler. Mais ne parlez-vous pas tous les jours ? Plusieurs fois. Pourquoi aujourd'hui cette demande formelle ? Tu ne fuis pas le regard bienveillant posé sur toi. Tu te tiens bien droite, éloignée du dossier. Tu caches tes mains sous la table, doigts noués. Celles de la vieille dame sont jointes. Elle fait tourner son alliance autour de l'annulaire aminci. Par l'âge. C'est facile, elle a tant maigri ces derniers temps. Il faut dire que tu lui donnes du souci. Beaucoup. Elle s'inquiète pour ta santé. Elle s'inquiète pour ta présence chez elle. Depuis des jours déjà. Tu ne manifestes aucun désir de t'en aller. Tu semblés avoir pris au pied de la lettre son invitation à «rester aussi longtemps que tu voudras». Ta voix est douce quand tu t'adresses à elle. Douce par-dessus le rempart que fait la table. Rempart dressé entre vos corps, vos voix, vos regards. Tu n'es pas dupe de ce qui se trame. Comment ignorer la tristesse puis l'interrogation qui tour à tour passent dans les yeux gris que la vieillesse a rendus humides ? La tristesse file. Le questionnement arrive. Le questionnement s'en va. Revient la tristesse. De ce ballet que tu orchestres, tu ne veux retenir que la tâche que tu as à accomplir.

Le devoir que tu t'es assigné. Dire la vérité dont tu es désormais dépositaire.

Ta tante ne comprend pas. Pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi vouloir dire ça ? Tu entends ses interrogations. Tu vois en elle le mur qui se fissure. Tu le vois aux épaules qui se voûtent, au regard qui se voile, aux doigts qui ne font plus tourner l'alliance, à la bouche dont les commissures s'affaissent, au menton dont elle fait tout pour maîtriser le tremblement. Il suffirait que tu poses ta main sur son sein pour sentir les battements affolés de son coeur. Que tu la poses sur la sienne pour apaiser sa crainte. Tu pourrais t'arrêter. À cet instant précis, tu pourrais arrêter le cours des choses. Tu pourrais dire que tu t'es trompée. Mais non, tu laisses les insidieuses questions faire leur travail de sape. Tu les laisses tourner, tourner tels des derviches devenus fous. Tourner. Tourner. Pour mieux la torturer.

Pourquoi lui dire ça ? Pourquoi faire ? Pour quoi en faire ? Il est si tard. À quoi ça sert ? Tu crois que cela va te libérer. Si la révélation de la vérité libérait, il y a longtemps que ça se saurait. Mais toi tu veux mener ta propre expérience. Tu ne dévies pas de ton récit. Tu ne dévies pas de la vérité que tu as à révéler. C'est pour ça que tu es là. Uniquement. Non. Tu ne trahis pas. Non. Tu ne rejettes pas la main qui depuis des jours te nourrit, les bras qui depuis des jours te cajolent, la bouche qui depuis des jours te procure encouragements, tendresse, amour. Tu ne fais pas ça. Tu dis ce qui doit être dit. Tu dis les mots. Il y avait un abcès qui empoisonnait la famille. Il fallait le vider. Alors tu dis. Les mots. Pour briser l'enfermement dans le silence. Tu dis le vrai. Tu dis le faux.

Vraie la lignée. Faux les liens.

(...)


  • Le courrier des auteurs : 15/03/2017

1) Qui êtes-vous ? !
Une femme que la nécessité d'écrire nourrit.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
À travers la quête d'une vérité, la révélation d'un mensonge une femme, Eva part à la rencontre d'elle-même.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Tu sais bien qu'en cherchant à écrire l'histoire de quelqu'un pour ne pas écrire la tienne, tu ne fais que ça. L'écrire. La tienne.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Sweet Dreams Annie Lennox

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les mots.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia