Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. La route de la soie ou Les empires du mirage

Couverture du livre La route de la soie ou Les empires du mirage

Auteur : Edith Huyghe | François-Bernard Huyghe

Date de saisie : 22/02/2017

Genre : Histoire

Editeur : Payot, Paris, France

Collection : Petite bibliothèque Payot. Voyageurs, n° 584

Prix : 10.70 €

ISBN : 9782228917117

GENCOD : 9782228917117

Sorti le : 15/02/2017

  • Les présentations des éditeurs : 22/02/2017

«Il n'est pas seulement question de la soie, mais d'épices, de porcelaines, de pierres précieuses, de fourrures, d'or, de thé, de verreries, d'esclaves et concubines, de tout ce qui s'échange. Et avec les marchandises, le pouvoir, la guerre, les savoirs et la peste...»

Par les routes de la soie ont circulé, d'Alexandre le Grand à Tamerlan, richesses, influences et savoirs, mais aussi toutes les fantasmagories. La fresque magistrale d'Édith et François-Bernard Huyghe, récit de voyage à travers le temps, se singularise par son remarquable esprit de synthèse pour expliquer la circulation matérielle des richesses et des hommes par la circulation invisible des idées, des croyances, des cultures.


  • Les courts extraits de livres : 22/02/2017

Extrait de l'introduction

«Il était une fois», «En ce temps-là, régnait l'Empereur jaune...», «Écoute, ô calife...», «Seigneurs empereurs et rois, ducs et marquis, comtes, chevaliers et bourgeois et toutes gens qui voulez connaître les diverses races des hommes et diverses régions du monde, prenez ce livre...»
Depuis plus de deux millénaires, elles se racontent en toutes langues, du grec au sogdien, de l'ouïgour au mandarin. Elles s'écrivent dans la pierre, sur des rouleaux de soie et du parchemin, engendrant sagas et chroniques, graves traités de cosmogonie, manuels de l'aventurier ou encore ces livres qui s'intitulent eux-mêmes des «Merveilles».
Il est vrai que l'histoire des routes de la soie contient de quoi satisfaire les plus exigeants.
Rien n'y manque : pas un dragon, pas une princesse, pas une ville d'or, pas un pirate. Décors et personnages, tout baigne dans un insurpassable romanesque que renforcent toutes les évocations de luxe et de volupté suggérées par la soie.
Il y a Samarcande et Venise, Boukhara et Canton, Palmyre et Alexandrie, l'Inde et la Chine, les déserts où se perdent les caravanes comme les jardins des harems. Quant aux héros de cette histoire, les Alexandre et les Ming, Gengis Khan ou Tamerlan, Sindbad ou Marco Polo, peu d'hommes ont autant inspiré l'épopée, nourri la littérature de l'exotisme et du féerique.
Une telle aura légendaire traduit l'importance économique, mais aussi politique, culturelle et religieuse des routes de la soie. Elles n'ont pas seulement relié les extrémités de l'Eurasie, elles en ont déterminé l'histoire.
Tant et si bien que l'on en vient à oublier que les routes de la soie étaient aussi parfois de méchants chemins à flanc de montagne, des pistes indécises, des itinéraires que dessinait la configuration du terrain ou encore de vagues directions que l'on suivait empiriquement en fonction des vents dominants.

Chemins infinis

S'il est peu d'expressions à la fois aussi porteuses de rêves et aussi ambiguës que «routes de la soie», c'est aussi parce que le sens des mots n'a cessé de s'élargir, à mesure que les chercheurs comprenaient mieux le rôle de ces chemins.
Lorsque le géographe allemand von Richthofen parle le premier de routes de la soie à la fin du XIXe siècle, il désigne le réseau de chemins, oasis et cités marchandes par où transitaient les caravanes chargées de marchandises précieuses. Il ne s'agit d'abord que des itinéraires qui relient sommairement la Chine et la Perse. Au début de notre siècle, cette région sera l'Eldorado des archéologues qui nous révéleront quels foyers de culture et de civilisation fut l'Asie centrale.
L'expression prend un sens plus large, désignant bientôt toutes les voies qui joignent les deux extrémités du réseau et par où circulent les richesses de la Méditerranée à la Chine. La fameuse route maritime, dite aussi des épices, par la mer Arabe, l'océan Indien et la mer de Chine y est assimilée. Il est vrai qu'après la découverte au Ier siècle du «vent Hippale», c'est-à-dire de l'art de voyager en fonction de la mousson, s'est établi, par l'intermédiaire des marins romains, indiens, arabes, perses, chinois, etc., un second réseau qui double le premier et s'y substitue parfois. Par lui, les produits de luxe finissent toujours par atteindre les points les plus extrêmes du Vieux Monde.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia