Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Meurtre au pont du diable

Couverture du livre Meurtre au pont du diable

Auteur : Jean-Baptiste Bester

Date de saisie : 04/11/2016

Genre : Policiers

Editeur : Calmann-Lévy, Paris, France

Collection : France de toujours et d'aujourd'hui

Prix : 20.50 €

ISBN : 9782702156469

GENCOD : 9782702156469

Sorti le : 26/10/2016

  • Les présentations des éditeurs : 10/11/2016

Quand le corps désarticulé d'Agnès Ladoucette est retrouvé au pied du pont d'Asfeld dans le lit de la Durance, cinquante-cinq mètres plus bas, la population briançonnaise est consternée. Médecin installée en ville depuis vingt ans, la victime était connue pour sa gentillesse et son dévouement. Accident ? Suicide ? La stupeur est à son comble quand le commissaire Pierre Chancel annonce que les premiers éléments de l'enquête évoquent la piste d'un crime. Agnès était une amie intime de Chancel, qui désespère d'arrêter un jour le coupable : rien, dans la vie de cette femme exemplaire, ne donne prise à l'enquête. Jusqu'au jour où le commissaire, fouillant dans les tréfonds de sa mémoire, découvre un élément crucial qui lui permet de reprendre espoir...

Avec brio, Jean-Baptiste Bester tire les ficelles d'une troublante affaire criminelle qui nous entraîne dans les méandres les plus obscurs de l'âme humaine.

Jean-Baptiste Bester a été assistant réalisateur avant de se consacrer à l'écriture. Il est l'auteur de plusieurs grands romans. Comme dans L'Homme de la Clarée et Plus près des anges, il situe l'action de Meurtre au pont du diable dans le cadre du Briançonnais, une région avec laquelle il a de nombreuses attaches.


  • Les courts extraits de livres : 10/11/2016

À la pause déjeuner, les commerçants de la rue Centrale aimaient fouler les allées arborées du parc de la Schappe. Bordant la Durance, cet espace vert était agrémenté d'un étang où ils venaient flâner en toutes saisons, un sandwich à la main. Lorsqu'ils en avaient le loisir, certains marchaient jusqu'au pont d'Asfeld, histoire de se dégourdir les jambes et de prendre un grand bol d'air frais avant de vaquer à leurs occupations.
Stagiaire dans une boutique Orange, Kevin, dix-neuf ans, rentrait souvent en retard de sa pause, ce que ne manquait pas de lui faire remarquer son responsable. Randonneur aguerri, il se laissait emporter par ses jambes véloces et parcourait une longue distance avant de réaliser, le coeur battant, qu'il risquait sa place en s'aventurant chaque jour aussi loin de son lieu de travail.
Mais aujourd'hui Kevin s'arrêta net au pied du pont d'Asfeld.
Un corps gisait là, entre deux gros rochers qui émergeaient de la rivière. Celui d'une femme, visiblement. Elle était recroquevillée dans une posture grotesque. On aurait dit un pantin désarticulé.
Le jeune homme leva la tête vers les arcades monumentales qui culminaient à son aplomb, cinquante-cinq mètres plus haut. Cette malheureuse était tombée du parapet. Peut-être avait-elle mis fin à ses jours. Ne surnommait-on pas cet ouvrage le pont du Diable ? On ne comptait plus les désespérés qui, depuis sa construction, s'étaient jetés dans le vide.
Il resta là, abasourdi, devant le cadavre que l'eau bouillonnante menaçait d'emporter à tout moment. Que faire ? Traverser cette rivière impétueuse n'était pas sans danger. Mais la perspective de laisser partir cette pauvre femme au fil de l'eau lui était insupportable. En outre, il brûlait de connaître les raisons qui avaient poussé cette malheureuse à commettre l'irréparable. La vue d'un mort - en l'occurrence, d'une morte - suscite souvent la fascination, une forme de curiosité malsaine.
Se jouant du péril, Kevin, sans hésiter, bondit sur les rochers.
«Mon Dieu !» frémit-il en découvrant le crâne fendu de la victime, d'où s'échappaient des débris de cervelle.
Surmontant son dégoût, il se pencha et entreprit de la soulever alors que deux promeneurs s'approchaient. Malgré la distance qui le séparait d'eux, il put lire avec netteté l'effroi sur leur visage avant de les voir rebrousser chemin en toute hâte.
Redoutant une méprise, il paniqua, lâcha le corps et prit ses jambes à son cou.

Alerté par les deux randonneurs qui avaient surpris Kevin, le commissaire Pierre Chancel s'était immédiatement rendu sur les lieux du drame. A son tour, il leva la tête vers le tablier du pont.
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia