Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Gainsbourg

Couverture du livre Gainsbourg

Auteur : Valeria Attinelli

Illustrateur : photographies d'Odile Montserrat

Date de saisie : 01/12/2016

Genre : Musique, Chansons

Editeur : Michalon, Paris, France

Prix : 24.90 €

ISBN : 9782841868353

GENCOD : 9782841868353

Sorti le : 03/11/2016

  • Les présentations des éditeurs : 22/02/2017

Dans les années 60, les femmes photographes de presse sont rares. Odile Montserrat fut l'une d'entre elles. Elle rencontre Serge Gainsbourg en 1967. A cette époque, le photographe n'est pas un ennemi mais un ami, celui à qui l'on se livre, celui qu'on laisse entrer dans son intimité, celui devant qui on lève le masque.
C'est ce qu'Odile Montserrat a vécu auprès de Serge, Jane Birkin et leurs enfants. Elle a conservé ces photos sans jamais les exposer au grand public.
Sa fille, Valeria Attinelli, était présente lors des séances photos. En racontant la petite histoire de chaque cliché, elle nous livre son regard d'enfant sur «l'homme à la tête de chou», mais aussi sur une époque où les artistes étaient eux aussi de grands enfants... Entre la mère et la fille, les souvenirs se mélangent et se répondent pour nous offrir un portrait tendre, fidèle et inédit de Serge Gainsbourg - l'homme qui, derrière l'artiste, fut avant tout un ami.

Reporter-photographe, Odile Montserrat a photographié les plus grands avant de rentrer à l'Agence SYGMA en tant que chef de l'éditing international «people». Valeria Attinelli, sa fille, est artiste cinétique.


  • Les courts extraits de livres : 22/02/2017

En 1968, les femmes photographes de presse sont rares, ce métier est encore considéré comme un métier d'homme. En France, il y a bien Geneviève Chauvel qui couvre l'actualité mais surtout les guerres. Aux États-Unis, il y a Eve Arnold, Jane Atwood, ou encore Mary Ellen Mark, reporter-photographe spécialisée dans le portrait social. Odile Montserrat, ma mère, choisit le cinéma et l'industrie du spectacle.

A cette époque, mon père, Lucio Attinelli, directeur des opérations spéciales à l'UNESCO, entretient des relations amicales avec Jacqueline Gainsbourg, la soeur jumelle de Serge Gainsbourg, qui commence à être connu du grand public. Ses albums rencontrent peu de succès commercial, les radios sont réticentes à diffuser ce chanteur réputé «difficile» mais Maman, elle, trouve le personnage intéressant et l'homme à la tête de chou très séduisant. Elle demande à Jacqueline de lui organiser un rendez-vous avec son frère.

La première rencontre a lieu au 55, avenue Bugeaud, dans le XVIe arrondissement de Paris, chez ses parents, où il est revenu vivre à la suite de son premier divorce. Serge est en pleine idylle avec Brigitte Bardot, figure de l'émancipation des femmes et sex-symbol international.

Dans sa chambre «d'enfant», il trône dans son grand fauteuil devant la photo de celle pour qui il vient d'écrire «la plus belle chanson d'amour du monde». La pièce ne contient aucune autre chaise. Maman se «pose» alors, gênée, sur le rebord de son lit. En avant-première, Serge lui fait écouter le dernier titre qu'il vient de terminer, Je t'aime moi non plus, quatre minutes trente-cinq de râles et de cris amoureux. La chanson la plus chaude et sensuelle qu'elle ait jamais entendue jusqu'ici. Selon sa propre expression, elle n'en menait pas large...

Serge propose à Maman de l'accompagner à Londres pour le mixage de ce titre. Ravie de cette proposition, elle accepte. Serge, qui n'avait pas son permis, demande à son chauffeur de conduire sa Rolls en Angleterre pendant que lui accompagne Maman en train.

Dans l'intimité, Serge est un homme timide et très gentil. Maman est également très timide, mais cet homme la fascine. C'est elle qui, pour les aider à mieux se découvrir, initie les conversations. Arrivés à Londres, il réserve une chambre en face de l'hôtel de Maman...

Cette même année, Serge rencontre Jane sur le tournage du film Slogan et succombe au charme de la jeune Anglaise. Naturellement, il la présente à Maman. Entre les deux femmes, le courant passe immédiatement, c'est le début d'une vraie amitié. Kate, la fille que Jane a eue avec John Barry, devient également l'une de mes meilleures amies, nous avons pratiquement le même âge... Une histoire de famille !

À cette époque le photographe n'est pas un ennemi, mais un ami. Celui à qui on se livre, qu'on laisse rentrer dans son intimité, celui devant qui on enlève le masque. C'est ce que Maman a vécu auprès de Jane, de Serge et de leurs enfants. Au cours de la vie quotidienne, Maman attrapait son Nikon pour saisir un moment, un instant, une émotion.

Petite, je l'accompagnais presque toujours lors de ses nombreuses prises de vues. Nos mémoires croisées raconte la petite histoire et le contexte de chaque cliché. Maman a conservé ces photos sans jamais les exposer au grand public. Un trésor méconnu, exclusif et rare, qui couvre cette période riche de «Gainsbourg»... celle de Melody Nelson.


  • Le courrier des auteurs : 22/02/2017

1) Qui êtes-vous ? !
La fille de ma mère !

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Serge Gainsbourg entre 1968 et 1978 vu par une femme.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Les photos parlent d'elles mêmes, elles sont le témoignage de toute une époque, les textes ne sont qu'accessoires.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Je t'aime moi non plus"

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La beauté et la force des photos de ma mère qui n'avaient jamais été vues.

6) Savez-vous à quoi «servent» les écrivains ?
Les écrivains n'écrivent pas en vain..... Ils nous content des histoires


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia