Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Alternatives Sud. Changer le modèle ici et maintenant ?

Couverture du livre Alternatives Sud. Changer le modèle ici et maintenant ?

Auteur : Frédéric Thomas

Date de saisie : 11/10/2016

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Centre Tricontinental, Louvain-la-Neuve, Belgique | Syllepse, Paris, France

Prix : 13.00 €

ISBN : 9782849505373

GENCOD : 9782849505373

Sorti le : 22/09/2016

  • Les présentations des éditeurs : 11/10/2016

L'imbrication des crises et des guerres, les faux-semblants du développement et la poussée des inégalités témoignent de l'illusion d'une société démocratique fondée sur les artifices d'une croissance «inclusive» et du «libre» échange. Des résistances et des critiques mettent à nu et dénoncent - plus que jamais - un modèle inique et insoutenable. Ce faisant, elles se nourrissent, en creux, d'une soif utopique et d'une volonté de construire un autre monde de possibles.

Au Sud, de nombreuses pistes pour un changement de paradigme ont émergé ces dernières années. Elles se cristallisent autour de concepts clés comme le buen vivír, l'économie solidaire, le féminisme décolonial ou les biens communs. Que recouvrent ces conceptions ? Comment se conjuguent-elles et se déclinent-elles selon les lieux et les acteurs ?

Au-delà des spécificités, des lignes communes se dessinent. Les luttes sont appréhendées de manière plurielle, en fonction de leur nécessaire interconnexion, et non plus à partir de l'alignement sur la classe révolutionnaire. La transformation est pensée de pair avec la transition, pour ne pas reporter les changements et pour souligner le potentiel créatif de pratiques actuelles. La recherche d'une harmonie - entre les personnes, avec la nature - est aux premières loges. Reste que les contours de ces dynamiques font débat et que la question, centrale, du pouvoir continue de diviser.

Loin donc d'avoir disparu, la volonté de «changer le monde» demeure. Elle emprunte plusieurs chemins et réinvente ses moyens d'action, mais la révolution est toujours à l'ordre du jour.


  • Les courts extraits de livres : 11/10/2016

Éditorial
Impératif de changement : le Sud à la manoeuvre

Frédéric Thomas

1989 semblait marquer, avec la fin du court 20e siècle (Hobsbawm, 1999), l'échec du communisme et, au-delà, de toute alternative au capitalisme réellement existant. Dans une surenchère, on se pressa d'annoncer la fin des révolutions et des idéologies. Nous devions nous contenter de l'ordre actuel des choses, indéfiniment réformable à la marge, et renoncer aux espoirs de changements contre-productifs et aux utopies meurtrières. Fin de l'histoire.
En réalité, ce qui commença à se dénouer sur la scène mondiale, ce fut plutôt l'histoire de la fin. Fin d'un cycle, d'un modèle et d'un dogme, qui se déclinait en une série de crises sans fin : financière, alimentaire, civilisationnelle, morale... L'absence (en fin de compte, bienheureuse) d'alternatives vient ainsi buter sur trois écueils. La répétition des crises rappelle de manière inopportune que notre monde, loin d'être stable et harmonieux, produit et reproduit les guerres, les déséquilibres et les chocs. Or, les structures dirigeantes paraissent incapables de prendre la mesure de la gravité de la situation, et plus encore d'entamer les réformes nécessaires. Enfin, jamais il ne fut totalement possible d'éradiquer, au soin des peuples, la soif d'un autre monde, plus beau et plus juste.
En Amérique latine, épicentre des projets alternatifs, la commémoration des 500 ans de la Conquista - la «découverte» du continent par Christophe Colomb - fut retraduite en un demi-millénaire de résistance. Deux ans plus tard, le soulèvement néozapatiste au Chiapas confirmait l'actualité de cette résistance. Le Yaa Basta ! de l'Armée zapatiste de libération nationale (EZLN) ouvrait un nouveau cycle de protestation, qui résonna aux quatre coins du monde (CETRI, 2014). La contestation du néolibéralisme déborda de son cadre pour remettre en question toute l'infrastructure du pouvoir mondial.
Il n'y a pas d'alternatives en dehors de la lutte. Ce sont les conflits sociaux qui ouvrent le monde à d'autres possibles; possibles qui, auparavant, étaient pris dans la glu de rapports répétant le monde à l'identique. Si crise il y a, c'est donc celle de la reproduction sociale d'un modèle, incapable d'assurer sa survie et son renouvellement, et encore moins ceux des êtres humains et de l'environnement. Cette vision globale très générique constitue le seuil commun des différentes tentatives au Sud de «changer le monde», et à partir duquel s'énoncent les divergences.

Modèle et changements
Si les mouvements sociaux du Sud s'accordent généralement sur le point critique atteint, il n'en est pas de même sur ce qui fait le modèle à changer. Ainsi, ce n'est pas seulement le capitalisme - encore moins le néolibéralisme - qui pose problème. On va jusqu'à évoquer une crise de civilisation, où convergent le capitalisme, le paternalisme, l'impérialisme, la modernité et l'anthropocentrisme... La manière dont ces caractéristiques se rejoignent et se fondent, s'articulent et se renforcent fait débat (comme en témoignent les articles de ce numéro d'Alternatives Sud), et dessine des alternatives aux accents différents. Un accord existe néanmoins sur la nécessité d'une double dynamique de décolonisation et de reconfiguration.

(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia