Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le pacte du silence

Couverture du livre Le pacte du silence

Auteur : Martine Delomme

Date de saisie : 07/09/2016

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Calmann-Lévy, Paris, France

Prix : 19.90 €

ISBN : 9782702156421

GENCOD : 9782702156421

Sorti le : 24/08/2016

  • Les présentations des éditeurs : 07/09/2016

MENSONGES, JALOUSIES, CHANTAGES, UN SOUFFLE ROMANESQUE ÉBOURIFFANT DANS L'UNIVERS DES GRANDS PORCELAINIERS FRANÇAIS

La fête bat son plein chez Les Astier quand l'indiscrétion d'une aïeule révèle le secret qu'Elisabeth gardait jalousement depuis vingt-quatre ans : son ex-mari François n'a pas simplement disparu comme elle l'a toujours prétendu, il a été jeté en prison Le monde de cette quinquagénaire dynamique à l'autorité incontestée vacille. Elle a su reprendre en quelques années les rênes de la manufacture de porcelaine familiale en élevant seule son fils, Louis. Mais aujourd'hui, elle doit affronter un nouveau défi : elle promet à Louis de retrouver la trace de son père. Quel crime François a-t-il commis ? Pourquoi n'a-t-il jamais cherché à revoir les siens ?

Alors qu'Elisabeth tente d'apporter des réponses à son fils, elle va découvrir les manipulations et les mensonges dont elle n'a jamais cessé d'être la proie pendant toutes ces années.

MARTINE DELOMME a été chef d'entreprise dans le milieu viticole et a créé la revue France-Export avant de se consacrer pleinement à l'écriture. Son premier roman, Un été d'ombre et de lumière, connaît d'emblée le succès. Il sera suivi de Retour aux alizés et de Eaux noires. Le Pacte du silence est son troisième roman à paraître chez Calmann-Lévy, après Un automne en clair-obscur et La Mémoire des anges.


  • Les courts extraits de livres : 07/09/2016

Avec un soupir d'agacement, Elisabeth Astier jeta un coup d'oeil furtif à sa montre. 17 heures. L'entreprise de location avait vingt minutes de retard. Dans le hall, les huit tables rondes étaient déjà en place, et Elisabeth attendait la livraison des chaises pour juger enfin de la disposition de la salle. Pour calmer son impatience, elle entreprit un énième tour d'inspection.
Le hall de réception des Porcelaines Astier resplendissait sous les feux des lustres en cristal de Baccarat. Les murs revêtus de miroirs et de tapisseries d'Aubusson, les vitrines abritant la collection des porcelaines familiales, tout était en ordre et rutilant. Face à l'immense escalier de chêne, la table était dressée pour le cocktail.
La manufacture des Porcelaines Astier, qu'Elisabeth dirigeait depuis bientôt vingt ans, était située à quelques encablures de Limoges. La famille possédait aussi un hôtel particulier rue du Consulat, dans le centre-ville. Le rez-de-chaussée de l'immeuble accueillait les services administratifs de la société et le hall de réception. Au premier étage, une galerie desservait les appartements privés, six pièces en enfilade sur cent cinquante mètres carrés.
De nouveau, Elisabeth regarda l'heure. Cette attente qui n'en finissait pas la mettait hors d'elle. Elle se dirigea vers le fond de la salle où elle avait laissé son attaché-case. Elle l'ouvrit et sortit une liasse de documents d'où elle piocha le discours qu'elle prononcerait samedi soir en accueillant ses invités. Sous sa houlette, la famille s'apprêtait à célébrer le centenaire de l'aïeule, Hortense Denefer. Relire son speech ne lui semblait pas superflu, car devant les notables de la ville et de nombreuses relations professionnelles, elle n'avait pas le droit à l'erreur. Et en attendant la livraison des chaises, elle éviterait cette impression désagréable de temps perdu. Elle s'assit sur une marche d'escalier et parcourut le texte à mi-voix sous l'oeil amusé des employés qui dépliaient les nappes de percale blanche.
Soudain, une jeune femme s'approcha d'elle, les bras chargés de serviettes de table :
- Je crois que nos chaises arrivent enfin, madame !
Elisabeth regarda par la fenêtre qui donnait sur les jardins derrière l'immeuble et en effet, elle vit le véhicule de livraison qui remontait l'allée, précédé de la voiture de son fils. Elle abandonna ses papiers sur une marche d'escalier, jeta négligemment une étole sur son tailleur-pantalon et se rendit sur le perron côté jardin. Le soleil de cette fin d'après-midi perçait les nuages par intermittence. Mais la pluie menaçait. D'emblée, Elisabeth embrassa Louis. Pourtant, ils s'étaient déjà croisés au moins deux ou trois fois au cours de la journée, mais peu importe. Poser un baiser sur la joue de son fils quand il s'approchait d'elle faisait partie d'un rituel. Comme un petit bonheur sans cesse renouvelé.
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia