Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Les lettres de Rose

Couverture du livre Les lettres de Rose

Auteur : Clarisse Sabard

Date de saisie : 15/11/2016

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Charleston, Paris

Prix : 18.00 €

ISBN : 9782368121047

GENCOD : 9782368121047

Sorti le : 09/05/2016

  • Les présentations des éditeurs : 19/05/2016

«La plume est fluide et agréable, les personnages attachants et on a eu du mal à poser le livre.»
Vendredi Lecture

Lola a été adoptée à l'âge de trois moi& Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait...

RÉVEILLER LES SECRETS DU PASSÉ LUI PERMETTRA-T-IL DE SE TOURNER VERS SON AVENIR ?
LAURÉAT DU PRIX DU LIVRE ROMANTIQUE, PRÉSIDÉ PAR EVELYNE BLOCH-DANO, BIOGRAPHE ET ROMANCIÈRE.

Clarisse Sabard est une jeune trentenaire férue de lecture et de robes vintage, persuadée d'avoir vécu à New York quelque part entre les années 1920 et 1950. Les Lettres de Rose, son premier roman, est le lauréat du deuxième Prix du livre Romantique.


  • Les courts extraits de livres : 19/05/2016

Lola, 2015.

J'ouvre d'abord lentement un oeil, puis l'autre. Je suis en sueur et un début de migraine vrille sournoisement mes tempes et mon front. Je dois me rendre à l'évidence : pour la première fois depuis des mois, ce cauchemar, autrefois d'une récurrence sans faille, est revenu me hanter, sans raison particulière. À moins que les événements d'hier n'aient servi de déclencheur...
Je me frotte les yeux et m'étire, tout en réalisant que je me trouve étendue sur le canapé de mon meilleur ami, enroulée dans un plaid. Je tente de me rappeler point par point comment j'ai bien pu arriver là, rassemblant mes souvenirs comme les mille pièces d'un puzzle aux motifs compliqués. Tout me revient : la rupture, ma réaction minable ; si tout cela n'avait pu être qu'un mauvais rêve !
Hier, j'ai pourtant démarré ma journée de façon insouciante, ou presque. Comme la majorité des jeunes femmes de vingt-sept ans, je jongle avec plus ou moins de succès entre différentes occupations, dont mon job de serveuse, mes copines, mon meilleur ami, mes parents qui me couvent souvent un peu trop, mon cours de danse, la couleur de mon vernis à ongles, mes désirs de voyages, mon rêve de trouver le boulot idéal - à savoir dans une librairie qui donne envie de se pelotonner durant des heures dans un fauteuil avec une tasse de café et un bon roman, mes longues promenades dans Paris. Et Peter.
Alors que je pensais bêtement avoir trouvé la bonne personne avec qui partager ma vie, Peter, nouvellement promu au statut d'ex, m'a annoncé par un SMS laconique que nous nous étions bien amusés ensemble durant six mois, mais qu'il était temps pour lui de rejoindre son Australie natale. Oh, bien sûr, je ne suis pas totalement sotte, j'avais deviné que mon petit ami ne comptait pas faire sa vie en France ; mais il avait déjà prolongé son séjour de quelques semaines rien que pour moi, ce qui m'avait donné l'espoir un peu fou que nous pourrions construire ensemble une relation sérieuse et durable. Finalement, je suis sûrement naïve ; j'avais secrètement espéré que Peter me propose de le rejoindre en Australie. Je me suis imaginée plus d'une fois découvrant le bush, Sidney ou encore les sites sacrés des aborigènes. J'aurais pu travailler dans la librairie de mes rêves, ou en tant que serveuse, dans un premier temps, même si le premier temps a tendance à s'éterniser avec moi. Je me suis accrochée au mince espoir qu'il commençait à être convaincu que je lui étais devenue aussi indispensable que sa brosse à dents.
Mais tout cela ne se fera pas. Le tour du monde de Peter s'est terminé par la France, où il a passé plusieurs mois à prendre du bon temps avec moi. La journée, pendant que je travaillais dans la sandwicherie de mes parents, celui avec qui je m'imaginais finir mes jours visitait la capitale, flânait dans les quartiers touristiques, ébahi par la richesse culturelle de la ville. Le soir, je l'initiais à la gastronomie française - il raffole des paupiettes de veau à la sauce madère, le summum du glamour, je dois bien le reconnaître -, et pendant mes jours de repos, nous donnions libre cours à notre idylle, ne nous épargnant pas les clichés, comme les promenades en bateau-mouche ou les incontournables selfies pris face aux cadenas alors encore accrochés sur le pont des Arts. Le temps de quelques week-ends, je lui ai même fait découvrir les châteaux de la Loire, Deauville et la Bretagne.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia