Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Treize façons de voir

Couverture du livre Treize façons de voir

Auteur : Colum McCann

Traducteur : Jean-Luc Piningre

Date de saisie : 06/06/2016

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Belfond, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 20.50 €

ISBN : 9782714470768

GENCOD : 9782714470768

  • Les présentations des éditeurs : 18/05/2016

Ces nouvelles étaient presque achevées à l'été 2014, quand j'ai été victime, le 27 juin, d'une agression à New Haven, dans le Connecticut. Certains de ces récits ont été composés avant cette mésaventure, et d'autres après.
Il me semble parfois que nous écrivons notre vie à l'avance et que, d'autres fois, nous sommes seulement capables de regarder derrière nous. Mais en fin de compte, chaque mot que nous écrivons est autobiographique, peut-être plus encore quand nous essayons d'éviter toute autobiographie.
Malgré tout ce qu'elle doit à l'imagination, la littérature prend des chemins inimaginables.
Tout le talent, la poésie, l'émotion de Colum McCann déployés dans un court roman et quatre nouvelles reliés par la violence - quotidienne, guerrière, psychologique, politique ou sociale -, mais surtout par ces moments de grâce qui font qu'au bout du compte l'espoir reste.

«Colum McCann est l'auteur de la puissance, de la subtilité, de la beauté... Les cinq histoires qui composent ce recueil ont beau être toutes différentes, elles sont animées du même malaise, de la même tension ; le sentiment que les choses vont de travers et qu'elles ne pourront s'arranger que si les personnages [...] parviennent à en saisir toute la portée.»
The New York times
«Quatre histoires et un court roman et voici que Colum McCann ravive la magie qui a fait le succès d'Et que le vaste monde poursuive sa course folle.»
The Huffington Post
«L'une des forces de McCann réside dans sa capacité à se projeter avec ses lecteurs dans la peau d'un autre.»
The Guardian
«L'irréductible mystère de l'existence : un thème fétiche que McCann explore avec acuité dans ses différents récits et qui constitue l'essence même de ce recueil.»
The Washington Post

Colum McCann est né en 1965 à Dublin et vit aujourd'hui à New York. Lauréat des prestigieux prix de littérature irlandaise Hennessy (1992) et Rooney (1994) pour ses nouvelles, il est l'auteur de deux recueils : La Rivière de l'exil et Ailleurs, en ce pays, et de six romans : Le Chant du coyote, Les Saisons de la nuit, Danseur, Zoli, Et que le vaste monde poursuive sa course folle -prix littéraire du Festival du cinéma américain de Deauville, élu Meilleur Livre de l'année par le magazine Lire et lauréat du prestigieux National Book Award - et Transatlantic, tous parus chez Belfond et repris chez 10/18. Il est aussi le maître d'oeuvre d'Être un homme (Belfond, 2014), qui rassemble 75 textes d'auteurs majeurs de la scène internationale pour son association, Narrative 4.



  • La revue de presse Sophie Joubert - L'Humanité du 2 juin 2016

Treize façons de voir est sûrement le livre le plus personnel de l'écrivain irlandais, celui dans lequel il brise le tabou de la méta-fiction avec Quelle heure est-il, maintenant, là où vous êtes  ?, un curieux exercice d'introspection sur le processus d'écriture. Ces cinq histoires concentrent tout le talent narratif de Colum McCann, aussi virtuose dans la forme brève que dans les grands romans «démocratiques» qui mettent sur un pied d'égalité tous les personnages.


  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express, mai 2016

Avec ses nouvelles, l'Irlandais Colum McCann touche au plus près l'âme humaine. Entre ombre et lumière...
Quand la réalité rejoint la fiction... "C'est l'exacte définition de l'imagination : elle recrée la vie hors de la vie", souligne McCann, déterminé à venir en aide à toutes les victimes qui n'osent prendre la parole. "Si tu te tais, tu meurs. Si tu parles, tu meurs. Alors parle, et meurs.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 18 mai 2016

Cinq nouvelles poignantes, dont le récit de l'agression mortelle d'un vieux magistrat, filmée par des caméras aveugles à ce que fut la richesse de sa vie...
De ce recueil, le romancier irlando-américain Colum McCann dit volontiers qu'il est le plus personnel, et même le plus autobiographique de ses livres. Et de Peter Mendelssohn, ­figure centrale de «Treize Façons de voir», la nouvelle éponyme du volume, le personnage auquel il est le plus attaché parmi tous ceux qu'il a fait venir à la vie par l'écriture, depuis les quelque vingt-cinq ans qu'il publie...
Assurément, plus que l'instant de la mort violente du vieil homme, c'est la vie et son insondable mystère que s'attache à saisir l'écrivain, avec une renversante compréhension de l'humain. Ceci vaut pour les quatre autres nouvelles, plus brèves, qui complètent le recueil...


  • Les courts extraits de livres : 03/05/2016

I

Vingt montagnes enneigées,
Sans rien d'animé
Que l'oeil du merle noir.

La première, cachée en haut de l'étagère en acajou, embrasse l'étendue de la pièce dans laquelle il dort sur un grand lit aux nombreux oreillers.
La tête du lit est finement sculptée. Le sommier rappelle la forme d'un traîneau. On reconnaît des motifs amish sur l'édredon. Une urne est posée sur la table de nuit à gauche, une pile de livres sur celle de droite. Une vieille horloge lanterne, aux poids et poulies apparents, est accrochée au mur près du long miroir à cadre d'argent, tacheté et jauni par le temps. Sous le miroir, calée dans un coin et presque invisible, on aperçoit à peine la petite bonbonne d'oxygène.
Une demi-douzaine d'oreillers sont placés sur le fauteuil à distance du lit. Un autre fauteuil, en bois de chêne avec des accoudoirs en cuir, est garni de coussins.
Sur le bureau, près de la porte, se trouvent un tas de papiers proprement empilés, un coupe-papier en argent, un sceau à cacheter, un ordinateur portable ouvert. Il y a aussi une pipe, mais pas de pot à tabac, ni allumettes ni cendrier.
Les tableaux sont de style contemporain : trois paysages urbains, lignes et blocs, arêtes vives, et une petite marine abstraite près de la porte de la salle de bains.
Et lui allongé au milieu, une forme ramassée sous l'édredon, d'où émerge sa tête, presque indistincte.

II

J'hésitais entre trois options,
Comme un arbre
Abritant trois merles noirs.

«JE SUIS NÉ AU MILIEU DE MON PREMIER RÉQUISITOIRE.» Il devrait se lever, noter ça dans un carnet, mais il fait un froid glacial dans la pièce, le chauffage ne s'est pas encore mis en marche, alors il préfère ne pas bouger. Il a chaud sous les draps bien serrés. Peut-être Sally est-elle revenue le border, maintenant qu'il y repense, la dernière ou les dernières fois qu'il est allé aux toilettes. En fait, il n'a pas arrêté d'y aller. «Je suis né au cours de ces expéditions homériques.» Le ventilateur au plafond mouline au-dessus de sa tête. Les gars de l'entretien ont dû inverser le sens de la rotation. Comment se fait-il qu'un ventilateur produise de la chaleur en tournant dans l'autre sens ? Une affaire de circulation, d'air ascendant. Si seulement on pouvait maîtriser les courants, on reviendrait en arrière. «Au milieu de mon premier réquisitoire.» Drôle d'idée, à cet âge, de repenser à ses mémoires, mais qu'a-t-il d'autre à faire ? À sa grande surprise, le livre, sorti dans les années 1980, s'était mal vendu. Un ouvrage pourtant bien édité, présenté, révisé. Très chic. En toute modestie, il avait cru qu'on écoulerait quelques copies, mais il avait fini dans les soldes au bout de trois semaines. «Je suis né au milieu de mon premier échec public.» Non, franchement, quand suis-je réellement né ? «La première fois que j'ai fait l'amour à Eileen. Le jour où, après l'accouchement, j'ai pris la main d'Elliot dans la mienne. En m'asseyant dans le cockpit d'un Curtiss SOC-3.» Allez, c'est des conneries. (...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia