Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Alternatives Sud, n° 1 (2016) Sport et mondialisation : points de vue du Sud

Couverture du livre Alternatives Sud, n° 1 (2016) Sport et mondialisation : points de vue du Sud

Auteur : Laure Delcourt

Date de saisie : 31/03/2016

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Centre Tricontinental, Louvain-la-Neuve, Belgique | Syllepse, Paris, France

Prix : 13.00 €

ISBN : 9782849504963

GENCOD : 9782849504963

Sorti le : 10/03/2016

  • Les présentations des éditeurs : 31/03/2016

Aux antipodes des valeurs de l'olympisme, le sport est devenu un grand marché et une industrie extrêmement lucrative à l'échelle de la planète : 3 X du commerce mondial. 650 milliards d'euros de chiffre d'affaires. 4 à 5 % de croissance annuelle. Produit, reflet, voire accélérateur de la mondialisation, le sport-business lui imprime ses logiques marchandes, ses dynamiques clivantes et ses dérives mafieuses : financiarisation à outrance, privatisation et capitulation des pouvoirs publics, affairisme, corruption, concentration des revenus dans les mains d'un nombre limité d'opérateurs, distribution inégale des recettes et des performances sportives qui recoupe les écarts économiques existants, etc.

Forts d'une extraordinaire couverture médiatique, les méga-événements sportifs apparaissent comme le «stade suprême» de cette compétition inégale. Spectacles globaux par excellence, ils constituent un rite de passage pour les économies émergentes et participent à leur stratégie de valorisation internationale. Revers de la médaille ? Expulsions et destruction de quartiers défavorisés, reconfiguration des espaces urbains au profit du secteur privé, mise en place de «juridictions d'exception», délimitation de zones d'exclusion commerciale, explosion des dépenses publiques pour satisfaire les exigences des fédérations... Une fois le rideau tombé, les pays hôtes doivent souvent déchanter.

Çà et là, des mouvements sociaux s'organisent pour dénoncer les coûts sociaux et humains de ce détournement de l'esprit du sport et de ses fonctions d'intégration.


  • Les courts extraits de livres : 31/03/2016

Éditorial

Sport et mondialisation
Laurent Delcourt

Aux antipodes des valeurs de l'olympisme, le sport-business est devenu une industrie très lucrative. Produit et reflet de la mondialisation, il lui imprime ses logiques marchandes, ses dynamiques clivantes et ses dérives mafieuses. «Stade suprême» de cette compétition inégale, les méga-événements sportifs s'imposent comme un rite de passage pour les économies émergentes. Une fois le rideau tombé, les pays hôtes doivent souvent déchanter.

Si les sports «modernes» trouvent leur origine au 19e siècle en Europe, et tout particulièrement dans l'Angleterre victorienne qui voit la codification de certains jeux traditionnels, l'uniformisation de leurs règles et la naissance des premières sociétés sportives, ils ne prennent réellement leur essor qu'à partir des années 1930 et, bien plus encore, après la Seconde Guerre mondiale. Jusque-là activités d'agréments exercées principalement en amateur, passe-temps réservés le plus souvent à une élite cosmopolite, les sports conquièrent alors toutes les strates sociales. Ils se démocratisent et une poignée d'entre eux deviennent, en l'espace de quelques décennies, de véritables phénomènes mondiaux de masse. Massification rapide donc, mais aussi professionnalisation, que l'on doit à une triple tendance (Duterme, 2006 ; Andreff, 2008 ; Bourg et Gouguet, 2012).
La poursuite des conquêtes sociales d'abord, avec la hausse du pouvoir d'achat et la progressive généralisation des congés payés qui ont donné aux salariés de nouvelles possibilités de loisir. Le rétrécissement des distances physiques ensuite, avec la modernisation et la démocratisation des moyens de transport qui ont facilité la circulation des athlètes, des équipes et de leurs supporters. Le développement spectaculaire des moyens de communication virtuels, enfin, avec l'essor de la télévision, puis celui des nouvelles technologies de l'information, qui permet aujourd'hui à des milliards de personnes aux quatre coins du monde de suivre en direct une même épreuve sportive et de vibrer de concert devant les exploits et les performances des athlètes transformés pour l'occasion en «hommes-sandwichs de la publicité contemporaine» (Vigarello, 2002).
C'est qu'avec leur diffusion massive, les activités sportives ne se limitent plus aux seuls initiés et seuls pratiquants. «Aujourd'hui, la distance ne le gêne pas, [le sport] se contemple du bout du monde et, à vrai dire, il se contemple encore plus qu'il ne se pratique. [...] Au public enfermé dans les stades s'ajoute celui, immense, diffus, des téléspectateurs qui vibrent sur le canapé et triomphent par procuration» (Sur, 2010). De plus en plus suivies, les grandes compétitions sportives se sont ainsi transformées en véritables shows mondiaux dont l'audience atteint désormais des sommets : 3,6 milliards de téléspectateurs pour les Jeux olympiques d'été de Londres (2012), 3,2 milliards pour la Coupe du monde de football en Afrique du Sud (2010), trois milliards pour les Jeux olympiques d'hiver à Sotchi (2014), un milliard chaque année pour le Tour de France, plusieurs centaines de millions pour la Coupe de l'UEFA, autant pour le Super Bowl et les internationaux de cricket.
Appelés à croître dans les prochaines années, au rythme de la croissance démographique, ces chiffres confèrent à ces compétitions une dimension inégalée. Très largement investies, suivies et commentées, elles se sont muées en spectacles globaux. On comprend, dans ces conditions, que le sport de haut niveau soit très vite devenu une composante essentielle des relations internationales et que les grandes joutes sportives soient vécues comme un «nouveau terrain d'affrontement - pacifique et régulé - entre États» (Boniface, 2014).
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia