Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le rapport Nemtsov : Poutine et la guerre

Couverture du livre Le rapport Nemtsov : Poutine et la guerre

Auteur : Ilya Yashine

Préface : Marie Mendras

Postface : Michel Eltchaninoff

Traducteur : Polina Petrouchina

Date de saisie : 23/04/2016

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Actes Sud, Arles, France | Solin, Arles, France

Prix : 17.00 €

ISBN : 9782330057206

GENCOD : 9782330057206

Sorti le : 24/02/2016

  • Les présentations des éditeurs : 23/04/2016

Boris Nemtsov, l'un des principaux opposants russes, qu'on voyait en tête de toutes les manifestations de l'opposition, préparait un rapport sut "Poutine et la guerre" dans lequel il entendait montrer comment et pourquoi l'agression russe contre l'Ukraine avait été décidée. Pour ce faire, il avait commencé à rassembler des informations, convaincu qu'en Russie, à part Vladimir Poutine, personne n'avait besoin de cette guerre qui lui aura permis de faire remonter sa cote de popularité de 44 à 89 %.
Boris Nemtsov n'a pas eu le temps d'achever son réquisitoire. Il a été abattu par des tueurs le 27 février 2015, sous les murs, du Kremlin, sans qu'à ce jour la justice tusse n'ait réussi à identifier un quelconque commanditaire.
Ce Rapport est donc basé sur les informations qu'il avait réunies et sélectionnées. Ses notes manuscrites, les documents rassemblés par lui ont tous été utilisés pour la rédaction finale, qui reste une des rares tentatives de contrer la version du pouvoir, car en Russie, on le sait depuis Anna Politkovskaïa, le courage politique se paie au prix fort.
Composé de onze chapitres, le Rapport analyse les circonstances et la préparation programmée de l'annexion de la Crimée par les fameux "petits hommes verts", suivie d'un soi-disant référendum, et s'intéresse à la présence patente des services secrets et des militaires russes dans les "républiques" autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.
Le Rapport démonte patiemment la propagande officielle, relayée par les médias aux ordres. Pour les auteurs du Rapport Nemtsov, il est clair que la Russie, en plein revival stalinien comme le soulignait par ailleurs Svetlana Alexievitch, mène une vraie guerre contre l'Ukraine... coupable de vouloir devenir un pays démocratique indépendant.
Il teste que le coût de cette politique aventuriste, malgré la popularité record de Poutine, risque d'être très lourd alors que les sanctions américaines et européennes conjuguées avec la chute des revenus pétroliers enfoncent chaque jour un peu plus la Russie dans une crise économique sans précédent.



  • La revue de presse Benoît Vitkine - Le Monde du 21 avril 2016

Le Rapport Nemtsov. Poutine et la guerre, publié en France chez Actes Sud un an presque jour pour jour après l'assassinat de son auteur, est une oeuvre posthume. Nemtsov n'avait pas entamé sa rédaction quand il fut tué de quatre balles dans le dos, un vendredi soir, à quelques dizaines de mètres du Kremlin. L'opposant avait toutefois commencé à rassembler une impressionnante documentation sur l'implication russe dans la guerre en Ukraine...
L'ouvrage est d'abord un manifeste à l'usage des citoyens russes eux-mêmes, avec une ambition : montrer que cette guerre menée en leur nom et avec leur argent est en réalité -contraire à leurs intérêts et à ceux du pays, et qu'elle est à l'usage unique du président russe.


  • Les courts extraits de livres : 24/02/2016

POURQUOI POUTINE A-T-IL BESOIN DE CETTE GUERRE ?

La cote de popularité de Vladimir Poutine était en net recul depuis l'automne 2011. A la veille de la présidentielle de 2012, ses chances de l'emporter dès le premier tour paraissaient minces. Un tel scénario risquait d'affaiblir sensiblement les positions de Poutine et de mettre à mal sa légitimité. Il lui aurait alors été plus difficile de continuer à diriger le pays avec son habituel autoritarisme de "leader national".
La campagne présidentielle de 2012 a mobilisé toutes les forces du pouvoir pour assurer à Poutine une victoire au premier tour. Mais la clé de cette victoire a été l'éviction de tous les véritables adversaires prêts à se battre sérieusement pour briguer la fonction présidentielle, ainsi qu'un contrôle total exercé sur les principaux médias nationaux. Il a également fallu tricher : bourrage des urnes, falsification des résultats, truquage des procès-verbaux et "carrousels".
Après avoir retrouvé son fauteuil présidentiel, Poutine, dans l'espoir de renforcer sa position, a pris une série de décisions populistes. Il a notamment signé en 2012 les "décrets de Mai", jugés coûteux et économiquement peu fondés par les experts. Ce tournant populiste n'a pourtant pas permis d'inverser la tendance : la popularité du chef d'État a continué à chuter après les élections. Pour finir, l'application des "décrets de Mai" s'est fait attendre, obligeant Poutine à rappeler à l'ordre publiquement ses ministres un an plus tard pour avoir gaspillé les fonds destinés à la mise en oeuvre du projet.
À l'été 2013, il est devenu clair que les méthodes habituelles utilisées pour gonfler la popularité du président ne lui permettaient plus de dépasser les 40-45 % dans les sondages. Il semblerait que le Kremlin ait alors véritablement pris la mesure du problème et se soit mis en quête d'idées nouvelles pour renforcer l'assise électorale de Poutine.
Ainsi, le scénario du "retour de la Crimée dans le giron russe" a sans le moindre doute été écrit et planifié à l'avance par le pouvoir. Le niveau de préparation de cette opération apparaît aujourd'hui clairement. Bien avant l'entrée des troupes russes en Crimée, des généraux, des officiers et des membres des services de renseignement avaient été recrutés au sein de l'armée ukrainienne par les services secrets russes pour passer de l'autre côté le moment venu. (...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia