Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Danse avec les truites

Couverture du livre Danse avec les truites

Auteur : John Gierach

Traducteur : Judith Coppel

Date de saisie : 25/01/2016

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Gallmeister, Paris, France

Collection : Nature writing

Prix : 23.30 €

ISBN : 978-2-35178-101-2

GENCOD : 9782351781012

Sorti le : 05/11/2015

  • Les présentations des éditeurs : 25/01/2016

John Gierach est sans conteste le plus célèbre des "écrivains-pêcheurs" américains. Installé depuis plus de trente ans dans le Colorado, il est l'auteur d'une vingtaine de livres et il collabore régulièrement à divers magazines de pêche et d'activités de plein air.

Avec la joyeuse ironie qui est sa marque de fabrique, John Gierach narre ses voyages en quête de bonnes rivières à pêcher et d'histoires à raconter. Pêche à la truite en Alaska, au saumon en Écosse et à presque tout au Texas. La pêche sur glace, ou de nuit, les tournois, l'art délicat d'attacher la mouche à la canne ou celui de se perdre dans la nature : autant de moments précieux partagés avec le lecteur. On y apprend aussi les meilleures techniques de chasse comme, par exemple, celle qui consiste à lire un bon livre en levant les yeux de temps à autre pour voir si par hasard un cerf passe par là...
Toujours divertissant, souvent insolent et lumineux, le plus célèbre des écrivains-pêcheurs américains invite les lecteurs à partager son mode de vie et les emporte avec lui à la découverte de nouvelles merveilles de la nature.

Lire Gierach, c'est partager le café du bivouac, respirer l'air soudain si clair qui flotte autour des grandes rivières à truites, s'arrêter et regarder autour de soi. Tout simplement.
LE FIGARO MAGAZINE



  • La revue de presse - Libération du 12 novembre 2015

Ecrivain de nature writing, John Gierach est un spécialiste de la pêche à la truite, de la pêche au saumon et de la pêche à la mouche pour attraper le tout. Danse avec les truites raconte à la première personne et avec autodérision les aventures de l'auteur.


  • Les courts extraits de livres : 25/01/2016

Le lac

Un été, A.K. Best, Larry Probega et moi nous sommes rendus dans une vallée de haute montagne que nous connaissions, en quête d'un certain lac alpin où pratiquer la pêche. Les renseignements que nous avions sur cet endroit dataient d'une dizaine d'années, mais, à cette époque du moins, il était censé abriter quelques grosses truites cutthroats. C'est un lac éloigné où vont très peu de pêcheurs, ce qui bien sûr vous donne des idées.
Je ne m'étais jamais rendu jusqu'à ce lac, et pas davantage à la demi-douzaine d'autres lacs ou étangs accrochés à cette crête lointaine du sud-ouest, alors que j'avais péché, chassé et randonné par intermittence dans cette vallée depuis une bonne quinzaine ou vingtaine d'années et que j'avais même, l'été dernier, remonté systématiquement ce cours d'eau depuis la dernière route du comté jusqu'à la source.
J'admets sans détour qu'il s'agissait davantage d'un projet littéraire que d'une honnête proposition sportive. J'imaginais un de ces textes où l'on va de révélation en révélation : mètre par mètre, kilomètre par kilomètre, les détails s'accumuleraient dans une construction romanesque jusqu'à la scène finale où, enfin, j'attraperais la dernière et minuscule cutthroat gobant des mouches des neiges sur les lèvres d'un glacier, et j'aurais trouvé le moyen de coucher sur le papier la diffuse mais délicieuse sensation d'accomplissement. J'avais déjà tout prévu. Kevin Costner jouerait mon rôle dans l'adaptation cinématographique, Danse avec les truites.
Je réussis à couvrir la totalité du cours d'eau en une seule saison, vingt-quatre kilomètres en tout. Si mes souvenirs sont exacts, il me fallut une dizaine de parties de pêche entre la fin de la fonte de juin et la première bonne neige de septembre. Une ou deux fois j'y allai seul, mais le plus souvent c'était avec A.K., Mike Price ou Ed Engle.
Bizarrement, je n'y ressentis jamais quoi que ce soit d'essentiel ni de littéraire, excepté peut-être à cet instant où j'en arrivai à oublier pourquoi je me trouvais là. Subsistait pourtant le vague sentiment, plutôt agréable, d'un but à atteindre. C'était plus sérieux qu'un jeu mais moins qu'un travail (une différence d'autant plus subtile que généralement je travaille beaucoup plus dur à m'amuser qu'à travailler), mais à la fin, c'était devenu une de ces choses dans lesquelles on se lance simplement pour le plaisir de les faire, juste pour dire qu'on l'a fait.
J'avais aussi attrapé un tas de poissons, ce qui est un plaisir sans mélange. Cependant, quel que soit le nombre de fois où ça se produit, c'est quand même la preuve de quelque chose. La truite gobe la mouche, la ligne se tend et c'est comme si, tout d'un coup, après avoir été longtemps aveugle, on retrouvait la vision. Je dois reconnaître qu'il y a des jours où je pêche comme si j'accomplissais résolument un acte révolutionnaire, néanmoins, les meilleures journées demeurent celles où je pêche sans raison apparente.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia