Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Warhol : la biographie

Couverture du livre Warhol : la biographie

Auteur : Victor Bockris

Traducteur : Emmanuelle Aronson | Philippe Aronson

Date de saisie : 02/01/2016

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Globe, Paris, France

Prix : 29.00 €

ISBN : 978-2-211-21418-6

GENCOD : 9782211214186

Sorti le : 01/10/2015

  • Les présentations des éditeurs : 02/01/2016

En lisant ce livre, vous saurez tout sur Andy Warhol : ce qu'il mangeait, les vêtements qu'il portait, qui il fréquentait (dans son cas, tout le monde), à quelle heure il se couchait, avec qui et, plus important encore, comment il travaillait. Résultat de plusieurs années d'enquête, de centaines d'heures d'entretiens avec les amis, la famille mais aussi les détracteurs de Warhol, cette biographie révèle les origines de l'icône du pop art et offre une plongée en apnée dans la vie complexe et controversée d'un des plus grands artistes du XXe siècle.

«Victor Bockris est un jeune auteur très prometteur. Il passe son temps à enregistrer et à prendre des photos. Il écrit comme Van Cliburn joue du piano. Je ne peux pas lutter.»
Andy Warhol

Victor Bockris vit à New York. Il écrit depuis quarante ans sur les héros de la contre-culture et de la pop culture. Proche d'Andy Warhol, il a travaillé des années à la Factory, a dirigé le magazine Interview et est considéré comme un biographe incontournable aux États-Unis.



  • La revue de presse Nelly Kaprièlian - Les Inrocks, décembre 2015

Figure de l'underground new-yorkais, collaborateur de la Factory et du magazine Interview, Victor Bockris côtoya Andy Warhol de très près. La biographie très détaillée qu'il lui a consacré sort enfin en France...
De la naissance à la disparition de l'artiste, la biographie de Warhol par Victor Bockris, qui collabora avec lui à la Factory et devint rédacteur de son magazine, Interview, s'impose comme la plus fouillée, la plus précise, la plus humaine aussi.


  • La revue de presse Nathalie Crom - Télérama du 7 octobre 2015

En donnant la parole à ceux qui l'ont côtoyé, l'auteur fait découvrir un Andy Warhol saturnien, à la créativité nourrie de mélancolie...
L'ouvrage de Bockris n'est pourtant pas un livre à thèse, ni une étude relevant de la critique d'art, mais un travail biographique d'une formidable minutie dans lequel l'auteur parvient à concilier une forme évidente d'empathie (il fut un familier de la Factory, collaborateur du magazine Interview), la distance garante de l'honnêteté de son enquête et un vrai souffle narratif.


  • Les courts extraits de livres : 02/01/2016

L'INCIDENT D'HONOLULU 1956

Une fois que vous envisagez les émotions selon un certain angle, vous ne pouvez plus jamais croire en leur réalité.
Andy Warhol

Au printemps 1956, la carrière de dessinateur publicitaire d'Andy Warhol était à son apogée. A seulement vingt-sept ans, il était l'illustrateur de mode le plus connu et le mieux payé de tout New York, gagnant jusqu'à 100 000 dollars par an, et représenté par un vrai galeriste. Ou, comme il se décrivit lui-même dans le cahier central d'un dossier de Vanity Fair, il était «le jeune artiste à la mode, dont les peintures sont exposées dans nombre de galeries, musées et collections privées». Women's Wear Daily le surnomma le Léonard de Vinci de Madison Avenue. Il rencontrait enfin les nombreuses personnalités à qui il avait toujours voulu parler, comme Cecil Beaton, dont il dessina un jour les pieds, à Philadelphie, et l'actrice Julie Andrews, l'une des stars les plus glamour et les plus admirées dans le milieu gay. Il était amoureux d'un jeune homme très bien du Kentucky, Charles Lisanby, décorateur au Garry Moore Show, l'un des programmes télévisés les plus populaires du pays. Andy, qui comprenait combien la publicité allait prendre de l'importance à la télévision, était un fanatique du petit écran. Bref, tout baignait dans l'huile.
Mais, tout au long de la vie de Warhol, chaque fois que les choses semblaient aller au mieux pour lui, un problème survenait mettant en danger tout ce qu'il avait patiemment construit. Andy était tellement amoureux de Charles que leur relation devenait compliquée à pérenniser.
Charles adorait Andy, mais il ne l'aimait pas de la même façon qu'Andy, et ils n'avaient jamais fait l'amour ni eu aucun contact charnel, ne serait-ce qu'un baiser. Charles était conscient de ce qu'Andy cherchait et il n'en voulait pas, ce qu'Andy savait pertinemment et ne mettait donc jamais sur le tapis. Mais cela devenait de plus en plus difficile, car Andy avait constamment besoin d'attention, ce qui commençait à agacer Charles - c'était en tout cas ce que pensait le galeriste d'Andy, qui était alors son confident. Andy faisait comme si tout finirait par s'arranger.
Il pensa pouvoir saisir sa chance lorsque Charles, évoquant la possibilité d'un voyage en Asie l'été suivant afin de découvrir l'art oriental, lui proposa de l'accompagner. Andy ne semblait pas impressionné, mais lorsqu'ils partirent ensemble le 19 juin 1956, un véritable tour du monde était au programme (la même année sortit d'ailleurs au cinéma Le Tour du monde en quatre-vingts jours). C'était une idée très romantique, et il est facile d'imaginer les sentiments qui habitaient Andy au moment de s'installer en première classe sur le siège 8A du vol Japan Airlines pour Tokyo via San Francisco et Honolulu, aux côtés de Charles.

Ses espoirs furent de très courte durée. Charles et Andy se disputèrent dès la deuxième nuit de leur voyage, dans une chambre d'hôtel à Honolulu. À San Francisco, Andy avait suggéré qu'ils prennent deux chambres séparées mais, lorsqu'ils arrivèrent à Honolulu, Charles déclara que c'était ridicule et réserva une chambre dotée de lits jumeaux, avec vue sur la mer. Il était 15 heures lorsque Charles voulut sortir découvrir la plage, tandis qu'Andy, prétextant la fatigue du décalage horaire, préféra se reposer. Une fois sur le sable, Charles rencontra un garçon particulièrement séduisant qui lui servit une jolie fable : il devait coucher chaque jour avec un soldat différent pour nourrir sa famille. Après avoir discuté un moment, Charles lui proposa de monter dans sa chambre, afin de le photographier. Tandis qu'ils arpentaient le couloir de l'hôtel, Charles pria pour qu'Andy soit finalement sorti faire un tour, et se demanda comment il allait s'y prendre si ce n'était pas le cas. S'apercevant qu'il avait oublié sa clé dans la chambre, Charles toqua à la porte.
Après un long silence, Andy entrouvrit, maintenant la porte bloquée avec la chaîne de sécurité. «Andy, ouvre, dit Charles, nous...»
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia