Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. La France et sa défense. Paroles publiques d'un président 1981-1995

Couverture du livre La France et sa défense. Paroles publiques d'un président 1981-1995

Auteur : François Mitterrand | Georges Saunier | Philippe Vial

Préface : Jean-Yves Le Drian | Hubert Védrine

Date de saisie : 29/06/2015

Genre : Histoire

Editeur : Nouveau Monde éditions, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 29.00 €

ISBN : 978-2-36942-266-2

GENCOD : 9782369422662

Sorti le : 29/05/2015

  • Les présentations des éditeurs : 29/06/2015

François Mitterrand n'aimait pas la guerre. Il fut pourtant le chef de l'État qui engagea le plus grand nombre d'opérations militaires depuis la fin du conflit algérien. Dans l'opposition, il avait dénoncé le développement de la force de frappe et la sortie de l'organisation militaire intégrée de l'Alliance atlantique. Élu président, il devint le farouche défenseur des deux. Comment expliquer ces apparentes contradictions ?
Dans la variété des formats, des thèmes et des époques abordés, les textes réunis ici offrent une mise en perspective inédite à l'échelle des années Mitterrand. Mêlant grands discours et allocutions de circonstance, interviews écrites et orales, l'ensemble restitue la parole publique du chef de l'État en matière de défense, qu'il s'agisse de la politique du pays ou des communautés et organisations qui en ont la charge. Chaque texte est mis en perspective et commenté par des spécialistes.
Le fil des années et des crises affrontées dévoile ce que furent les axes de l'action de François Mitterrand, dans ses principes comme dans ses réalisations. Véritable ouvrage de référence, ce recueil permet de mesurer comment ce Président qui n'aimait pas la guerre composa avec elle, dans le souci combiné de ce qu'il estima être la défense de l'intérêt national et le progrès de l'ordre international.

Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Georges Saunier et Philippe Vial avec le concours des chercheurs du Service historique de la Défense. Il est issu d'une collaboration entre l'Institut François Mitterrand et le ministère de la Défense.



  • La revue de presse Nathalie Guibert - Le Monde du 11 juin 2015

Cette sélection des paroles publiques de François Mitterrand sur la défense de la France est passionnante. Se mêlent les discours d'un chef d'Etat, la mémoire vive d'un homme marqué par la guerre et l'expression élevée d'une génération politique encore empreinte d'une grande culture. Elle «permet de mesurer comment «le président qui n'aimait pas la guerre» composa avec elle», écrivent trop modestement dans leur introduction les auteurs, les historiens Georges Saunier et Philippe Vial...
La dissuasion nucléaire fut un axe majeur de son discours, le président rappelant maintes fois ses principes, notamment lors de la crise des euromissiles en 1983, quand l'OTAN déploie des Pershing en Allemagne face aux SS 20 de Moscou.


  • Les courts extraits de livres : 29/06/2015

François Mitterrand et la défense :
l'unité d'un homme

En matière de défense comme ailleurs, François Mitterrand est en apparence un homme de paradoxes. «Le président qui n'aimait pas la guerre» fut celui qui engagea le plus les armées françaises depuis la fin du conflit algérien. L'homme qui avait dénoncé le développement de la force de frappe et la sortie de l'organisation militaire intégrée de l'Alliance atlantique devint, une fois élu président, le farouche défenseur des deux. Comment retrouver l'unité de l'homme, pour reprendre le titre du bel essai biographique qu'Éric Duhamel consacra à François Mitterrand ?
La sélection de discours ici présentée peut constituer une première étape, en complément du colloque à l'occasion duquel elle a été réalisée. Dans la diversité des types de documents retenus, dans la variété des thèmes et des époques abordés, ces textes offrent une mise en perspective inédite à l'échelle des années Mitterrand. Mis à part les travaux de Louis Gautier, qui couvrent essentiellement le second septennat, on ne dispose pas en effet d'approches historiques globales sur les questions de défense, encore moins à l'échelle des années 1981-1995, exception faite de l'ouvrage publié à chaud par la journaliste Alexandra Schwartzbrod. Si ses confrères Pierre Favier et Michel Martin-Roland ont donné, en cette matière comme pour les autres, une chronique très complète de la «décennie Mitterrand», ces années ont été encore peu explorées du point de vue qui nous intéresse.
Rien d'étonnant à cela, compte tenu des délais légaux qui réglementent la communication des archives publiques. Pourtant, d'autres aspects de l'action du Président ont déjà fait l'objet d'analyses poussées, en premier lieu sa politique extérieure, souvent indissociable du domaine militaire. Hubert Védrine a ainsi précocement livré une vaste fresque à l'échelle des deux septennats, fondée sur sa position d'observateur privilégié. À la même époque, Georges-Henri Soutou a replacé les années Mitterrand dans la longue durée des rapports politico-stratégiques franco-allemands, tandis que le colloque organisé par Frédéric Bozo, Pierre Mélandri et Maurice Vaïsse s'intéressait aux questions atlantiques. Peu après, un collectif d'auteurs rassemblé par Samy Cohen a exploré la politique menée par le chef de l'État au sortir de la guerre froide, avant que Frédéric Bozo ne produise une recherche de fond sur le sujet. Tilo Schabert, lui, s'est concentré sur la question clé de la réunification allemande, envisagée à l'aune des deux septennats. Et la liste est loin d'être exhaustive...
De fait, s'interroger sur la France et sa défense revient inévitablement à articuler la question des armes et celle de la diplomatie. L'emploi des premières - ou leur non-emploi - est indissociable des choix posés en politique extérieure. La défense, c'est la politique menée pour garantir la sécurité du pays dans ses frontières, mais aussi ses intérêts de par le monde. C'est, à travers la défense du «rang», celle d'«une certaine idée de la France», selon des formules empruntées au fondateur de la Ve République, que François Mitterrand fit siennes dans sa pratique présidentielle. Mais la défense de la France, ce sont aussi ses armées, les hommes et les matériels qui les constituent, les communautés et les organisations qui les rassemblent ; au-delà, celles qui les soutiennent. Bref, cet ensemble que l'on désigne souvent comme l'outil militaire, par le biais d'une métaphore que le chef de l'État n'employa guère.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia