Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Muhammad Ali

Couverture du livre Muhammad Ali

Auteur : Sybille Titeux de La Croix

Illustrateur : Amazing Améziane

Date de saisie : 27/10/2015

Genre : Bandes dessinées

Editeur : Le Lombard, Paris, France

Collection : One-shot alerte

Prix : 19.99 €

ISBN : 9782803635382

GENCOD : 9782803635382

Sorti le : 25/09/2015

  • Les présentations des éditeurs : 18/11/2015

Cassius Clay est un gamin qui s'élance dans la boxe presque par hasard, suite au vol de son vélo. Son talent pour ce sport se révélera au grand jour lorsqu'il décroche la médaille d'Or aux JO. Devenu alors professionnel, il jouera dans la cour des grands, invaincu. Adoré par le public et les médias pour son éloquence et sa rapidité d'exécution sur le ring. Il sera un champion adulé par beaucoup et détesté par les autres qui se pressent à ses combats pour le voir tomber. Il fera face à tous les plus grands champions de son époque et il les battra tous, de Joe Frazier... à l'Oncle Sam. Pur produit de l'Amérique ségrégationniste, Clay, devenu Ali, n'entendait pas encaisser sans rendre les coups. Militant de la cause noire, contemporain de Martin Luther King et proche de Malcom X, Ali est devenu une véritable icône du 20ème siècle américain.

Muhammad Ali est un homme aux multiples facettes. Tout le monde connaît celle du boxeur atypique, doué d'un style unique, agile et provocateur, mais peu se sont penchés sur les origines du titan. C'est ce que réussit avec succès Sybille Titeux de la Croix, dressant un portrait frappant et acéré du plus grand boxeur de tous les temps. L'impressionnante mise en image d'Amezing Ameziane sert à ravir ce scénario, bousculant plusieurs idées reçues et dévoilant de nombreuses zones d'ombre sur la vie du champion. Une biographie de choc, à découvrir sans attendre.

Sybille TITEUX de la CROIX, scénariste

Née en 1971, Sybille Titeux de la Croix commence ses études artistiques par le chant classique mais la pratique des arts plastiques, tradition familiale depuis des générations, la rattrape à l'âge de 22 ans. Elle rentre à L'École Supérieure Nationale des Arts Décoratifs, où elle pratiquera tant le dessin que la sculpture, la photo, la vidéo ou encore la gravure : elle obtient son diplôme en 1999 en spécialisation illustration. Parallèlement à ces quatre ans à l'ENSAD, elle suit aussi une formation de danse classique égyptienne qui la mènera sur scène. Passionnée de littérature, l'écriture est désormais son activité principale. On lui doit entre autres L'Apparition, Le pou déguisé en sckwrkx aux éditions Carabas ainsi que Muhammad Ali aux Éditions du Lombard.

Amazing AMEZIANE, dessinateur

Né au début des années 70', nourri aux comics de Frank Miller et aux films de Bruce Lee et Sergio Leone, le tout bercé par les rythmes de la Soul des années '66/76', Améziane (pas encore Amazing...) se lance dans la bande dessinée en 2001. Il écrit Clan et d'autres scénarios et travaille parallèlement sur l'adaptation en BD du roman Cuatro Manos en compagnie de Paco Ignacio Taibo 2, son romancier préféré. En 2013, il devient Amazing, en produisant en quelques mois Bagmen, un polar ultranoir dont la suite verra le jour en 2016 sous la forme d'un thriller dans la collection Troisième Vague aux Éditions du Lombard. Scénariste, illustrateur, directeur artistique et prof de manga, Amazing Ameziane partage son temps entre sa famille, ses projets BD et récriture de scénarios originaux pour le cinéma. Du coup, il ne dort pas beaucoup...


  • Les courts extraits de livres : 18/11/2015

Extrait de l'introduction

La boxe existe depuis l'Antiquité.
On sait que, vers 900 av. J.-C, les nobles aimaient se divertir en regardant des combats de Cestus : deux hommes debout l'un en face de l'autre se donnant des coups de poing, les mains sanglées de lanières de cuir où étaient fixées des pointes métalliques. Évidemment, celui qui mourait en premier avait perdu. Bien plus tard, les Américains propriétaires d'esclaves avaient coutume de faire combattre leurs hommes noirs en organisant des paris. Ils les attachaient alors avec des colliers en fer reliés à des chaînes afin qu'aucun des deux ne s'enfuie avant l'issue finale.
La boxe que nous connaissons commença à se pratiquer de manière informelle au XVIIIe siècle en Angleterre et, bien qu'interdite, elle passionnait les foules. Les combats étaient relatés grâce à de petites bandes dessinées que l'on pouvait acheter aux marchands à la sauvette. Par la suite, les journaux officiels firent le récit détaillé des combats, puis de nombreux écrivains se penchèrent avec brio sur ce sport.

La boxe a tout de la tragédie grecque. Être boxeur revient à sans cesse rejouer le miracle de la naissance et la défaite de la mort dans un condensé temporel. Ainsi, quand le boxeur monte sur la scène sacrificielle qu'est le ring, il réaffirme son existence contre l'adversité, en l'occurrence contre un adversaire aussi déterminé que lui à ne pas se laisser abattre par les mauvais coups de la vie. Il lui faudra supporter la douleur pour triompher, mais il se peut qu'il perde : mis K.-O., il sera alors humilié devant des milliers de personnes... (on se souvient de Floyd Patterson racontant que, après son combat contre Sonny Liston, il ne sortait pas avant d'avoir parfaitement ajusté une fausse barbe sur son visage pour que le public «qu'il avait tant déçu» ne le reconnaisse pas). Pire encore, le boxeur peut être tué, ce qui est arrivé de nombreuses fois. Dans tous les cas, il met sa santé en danger ; à 35 ans un boxeur est «vieux» et il vaut mieux qu'il prenne sa retraite avant qu'il ne soit trop tard.

Les boxeurs sont des haïsseurs professionnels. Autorisés à transgresser l'interdit, ils passent à l'acte à la place d'un public qui les encourage, assoiffé de vengeance contre la vie, contre «l'autre». Ils expriment la violence indicible de chaque humain qui les regarde... mais dans les règles de l'art. La boxe, que l'on nomme «noble art» ou «sweet science», est un art primitif toujours menacé d'interdiction dans cette société où deux corps presque nus s'affrontant semble à beaucoup totalement sauvage. Notre société moderne préfère le pugilat «à couvert», comme par exemple dans les émissions de téléréalité, où la violence s'exerce symboliquement et même verbalement, rabaissant ceux qui y participent comme ceux qui les regardent. Le sang n'y coule (presque) jamais et la violence ainsi que l'oppression exprimées par les carcans sociétaux représentés semblent rassurer notre société sur son haut degré de civilité.


  • Le courrier des auteurs : 18/11/2015

1) Qui êtes-vous ? !
Je m'appelle Sybille Titeux de la Croix, je suis scénariste de la biographie de Muhammad Ali illustré par
Amazing Ameziane, éditée aux Editions du Lombard.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La boxe et la lutte pour les droits civiques des Afro-Américains.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Tu mets ton protège-dents et ton visage est de nouveau transfiguré en celui d'une bête sauvage à la beauté monstrueuse.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
«Say it loud, I'm Black And I'm Proud» de J. Brown

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Muhammad Ali est une personne extraordinaire qui mérite d'être mieux connue, grâce à lui nous avons pu aborder une période de l'histoire de l'Amérique qui ne doit pas être oublié, ainsi que le monde de la boxe qui est fascinant.

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Je n'ai pas l'impression d'avoir des rituels très particuliers, à part le fait de travailler toujours chez moi à mon bureau donc au calme, avec ma documentation à portée de main et toujours sans musique car seule compte la musique des mots.

7) Comment vous vient l'inspiration ?
L'inspiration est toujours là puisque je travaille sur des sujets qui me tiennent à coeur mais je pourrai dire peut-être qu'elle se présente souvent dans le demi-sommeil, ce moment d'hypnose que tout le monde connait.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescente «un jour j'écrirai des livres» ?
Je ne me rappelle pas que l'écriture soit entrée dans ma vie et elle me semble avoir toujours été là puisque j'écris depuis que je suis enfant mais enfin cela m'a semblé être la meilleure chose à faire, bien que, quand on y réfléchit, on doit bien admettre que cela n'a aucune logique et que nombre de gens vivent parfaitement heureux sans écrire.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia