Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Les Français libres et le monde

Couverture du livre Les Français libres et le monde

Auteur : Sylvain Cornil-Frerrot | Philippe Oulmont

Date de saisie : 16/01/2015

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Nouveau Monde éditions, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 25.00 €

ISBN : 9782369421368

GENCOD : 9782369421368

Sorti le : 07/01/2015

  • Les présentations des éditeurs : 24/06/2015

La France Libre naît de l'appel du général de Gaulle à poursuivre la lutte en juin 1940, depuis l'étranger. Et c'est à l'étranger que la France Libre trouve la majeure partie de ses forces : de 7000 hommes en juillet 1940, les effectifs se multiplient grâce au ralliement de certaines colonies africaines et de territoires océaniens et asiatiques. Des dizaines de comités se créent également pour soutenir le mouvement aux États-Unis, au Brésil, en Argentine, en Uruguay...

C'est ce rapport de la France Libre au monde que se propose d'analyser cet ouvrage : les relations internationales de la France Libre et ses négociations, son réseau international, ses comités de la France Libre aux quatre coins du monde, la politique coloniale menée en Afrique avant et après la conférence de Brazzaville, l'influence du mouvement dans la diplomatie de la IVe et de la Ve République, sans oublier l'étude de personnalités phares telles que Foccart, Soustelle, Messmer et René Cassin. Au total, c'est la trace laissée dans le monde de l'après-guerre par la génération des Français libres qui est ici examinée.

Sous la direction de Sylvain Cornil-Frerrot et de Philippe Oulmont, avec les contributions de Jean-Pierre Bat, Alain Beltran, Nicole Bensacq-Tixier, Hubert Bonin, Gérard Bossuat, François Broche, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Laurent Jeanpierre, Éric Jennings, Bruno Leroux, Christine Levisse-Touzé, Chantai Morelle, Jean-François Muracciole, Élisa Nadal, Matthieu Osmont, Hebe Pelosi, Guillaume Piketty, Antoine Prost, Philippe Ratte, Martin Shipway, Alain Soubigou, Raphaële Ulrich-Pier et Thomas Vaisset.


  • Les courts extraits de livres : 24/06/2015

Philippe Oulmont

LES FREE FRENCH ET ALBION

Un pareil intitulé, différent de «La France Libre et le Royaume-Uni», met en évidence la dimension psychologique, culturelle et politique de la relation entre Français et Britanniques durant la guerre. Il sous-entend la complexité d'une relation où préexiste le contentieux historique symbolisé par le mot Albion. «N'oubliez pas qu'il n'y a pas si longtemps que la Grande-Bretagne était pour la majorité des Français la perfide Albion», expliquait le général Legentilhomme à un parlementaire britannique en 1942. Depuis le XVIIe siècle au moins, la corrélation avec la perfidie supposée des Anglais est une idée reçue chez nous. Même utilisée avec un brin d'humour, elle ressurgit chaque fois que des Français incriminent le manque de parole des Britanniques, comme le firent agressivement les partisans du régime de Vichy. Quant à l'expression Free French, elle marque qu'il s'agit symétriquement d'analyser la perception anglaise de cette relation.
Il est évident que les représentations réciproques des Français libres et des Britanniques sont très diverses. La réalité perçue n'est pas la même chez les simples soldats et citoyens ou chez les responsables, de même qu'elle a évolué entre juin 1940 et 1945 ou jusqu'à nos jours. Dès les premières années de la guerre, la relation est loin d'être toujours facile; puis, à partir de 1942, la période suivante se distingue par l'élargissement de la problématique aux «Anglo-Saxons» et à la France Combattante.
À l'égard des Britanniques, l'attitude des Français libres a été influencée par l'intransigeance du général de Gaulle, mais elle n'a pas été d'un seul bloc. De même, la solidarité touchante de l'accueil des Français en Grande-Bretagne n'a pas toujours masqué la défiance et les arrière-pensées chez les Anglais.
La vision commune, rapportée par les témoignages et les souvenirs parfois idéalisés, est-elle bien conforme à la réalité ? Ces représentations parfois ambivalentes ont-elles joué un rôle chez de Gaulle et Churchill dans la défense de leurs intérêts nationaux respectifs ? Quelles furent l'attitude et l'influence des responsables civils et militaires français libres, et de leurs homologues britanniques, face à la manière de voir du général et du Premier ministre ? Telles sont les questions que l'on peut se poser tout en sachant que le sujet sera loin d'être épuisé.

L'accueil britannique

Le vécu des Français libres, dans le contexte de juin-juillet 1940, c'est d'abord l'accueil reçu. Rien n'était évident pourtant, car l'effondrement français entraîne l'abandon de l'alliance et laisse les Anglais seuls en première ligne. Deux volontaires français, Jacques Bingen et Claude Bouchinet-Serreulles s'interrogeaient sur ce qu'ils allaient trouver en débarquant : «Nous hésitions entre les manifestations de soutien et les quolibets.» Un mois plus tôt en France, les Belges, par exemple, n'avaient pas toujours été bien accueillis. Mais les jeunes Français sont vite rassurés par l'aide matérielle et le soutien moral qu'ils découvrent. Les bonnes volontés anglaises n'ont pas manqué, notamment à travers des organisations comme l'association des Amis des volontaires français - des dizaines de milliers de personnes coordonnent l'aide, centralisent les dons, accueillent des permissionnaires, organisent leurs loisirs et distribuent lainages, livres, matériels de jeux, etc. En 1943, ce sont plus de 32 000 personnes travaillant dans une centaine de centres, soit un effectif supérieur au nombre de Français libres sur place ! (...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia