Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Mort, régression et renaissance : selon la psychologie jungienne

Couverture du livre Mort, régression et renaissance : selon la psychologie jungienne

Auteur : Hansueli F. Etter | Marie-Louise von Franz | Barbara Hannah | Gotthilf Isler | Alfred Ribi

Date de saisie : 28/11/2014

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Entrelacs, Paris, France

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782908606928

GENCOD : 9782908606928

Sorti le : 18/11/2014

  • Les présentations des éditeurs : 03/02/2015

En partant de la vision jungienne de l'au-delà, avec quatre autres auteurs qui abordent ces questions, et en chef de file de la réflexion sur ce thème - voir son livre sur Les rêves et la mort-, Marie-Louise von Franz propose quelques considérations de nature à la fois théorique et pratique sur le processus du vieillissement, le grand âge et la préparation à la mort.

Barbara Hannah, sa collègue et amie, se penche ensuite sur le cas d'un homme qui, ayant perdu sa foi en abordant le versant déclinant de sa vie, se voit confronté à l'impérieuse nécessité de se forger une attitude nouvelle par rapport à la vie et à son image de Dieu.

Dans l'essai suivant, Alfred Ribi nous offre tout un florilège de songes et visions sur le thème et développe l'idée selon laquelle le processus de la mort est autant pour chacun de nous que pour toute l'espèce humaine une tâche à accomplir afin de naître à une autre vie.

À la lumière des légendes populaires collectées en Suisse, Gotthilf Isler nous apporte les témoignages de sagesse de gens du peuple, hommes et femmes, au sujet de la mort et de l'éternité telles qu'elles transparaissent à travers d'impressionnants événements synchronistiques.

Reprenant la parole, Barbara Hannah nous initie à la confection du corps de diamant selon l'alchimie chinoise ou, en termes occidentaux, à la distillation du lapis, la pierre philosophale, couronnement de la vie terrestre et entrée dans l'immortalité.

Pour finir, nous suivons, sous l'égide de Hansueli F. Etter, les légendaires vie et mort - par meurtre - de saint Meinrad, l'ermite d'Einsiedeln en Suisse, qui illustrent l'intégration de l'ombre personnelle, la rencontre avec l'image de Dieu et l'acceptation du côté sombre de la divinité en la personne de la Vierge Noire. L'auteur met du même coup en perspective les images archétypiques et leur lent développement à travers les siècles.


  • Les courts extraits de livres : 03/02/2015

Avant-propos de la traductrice, Jacqueline Steib-Blumer

Dans la dernière année de la soixantaine, il m'est échu un rêve «coup de tonnerre» qui me semble évoquer le thème du présent ouvrage. Mon intérêt avait alors déjà été suscité par les six articles des cinq auteurs partageant tous un même esprit de recherche en psychologie des profondeurs de C.G. Jung - dans laquelle mesdames Marie-Louise von Franz et Barbara Hannah, aujourd'hui décédées, font figure de pionnières -, mais je n'avais fait que commencer la traduction.
Le songe qui se présentait au cours d'un resplendissant mois de mai, s'ouvrait sur «un paysage ensoleillé, une nature luxuriante, dans laquelle nous avons marché. Invités à rentrer maintenant, à la fin d'une belle excursion estivale, mon compagnon et moi obéissons à l'injonction et traversons un grand champ fraîchement retourné, à la terre meuble, très fertile et prête à être ensemencée. Arrivés en haut de la pente, où un bus doit venir nous prendre pour nous ramener chez nous, nous sommes soudain plongés au coeur d'une formidable tempête de neige.
Quand le tourbillonnement cesse, une épaisse couche de neige poudreuse très blanche couvre le sol et les silhouettes noires, dénudées, anguleuses des arbres et arbustes se détachent sur le blanc et gris du paysage à présent hivernal. C'est d'un seul coup le plein hiver. J'aperçois devant moi un hibou moyen-duc qui vient de se précipiter en piqué dans un amas de cette belle poudreuse et qui s'y agite et trémousse pour nettoyer ses plumes souillées d'un sang rouge vif. Nullement blessé, il est enivré de ce sang très rouge.
Me retournant, je vois un peu plus loin un merle noir qui semble tirer sur un ver qu'il s'apprête à avaler, mais il s'agit en fait d'un filament d'entrailles ou de nerfs arraché à l'intérieur d'une carcasse noire éviscérée, grande et large, de vache ou de yak, qui gît dans la neige, évidée comme une grotte ou cavité ; je vois ce cadavre de dos, l'arrière qui forme un monceau foncé. À ma gauche j'aperçois un corbeau freux : sautillant sur ses deux pattes il sort d'une grande flaque rouge de sang qui a coulé de son plumage et dans laquelle il patauge, après s'être, lui aussi, baigné dans ce sang et enivré de lui. Et un deuxième hibou moyen-duc, arrivé à tire d'aile, plonge en piqué dans la neige, comme le premier qui s'y trouvait déjà, également pour nettoyer ses plumes ruisselantes de gouttelettes de sang. Et pour finir, voilà une deuxième corneille qui s'envole après avoir secoué ses plumes ensanglantées, abandonnant dans une vaste flaque de sang une sorte de "joug" : un grand ossement en forme de bassin (sacrum) qu'elle avait dû tirer à l'écart de la carcasse pour s'en repaître.»
Je m'éveille ayant encore devant mes yeux ce blanc paysage d'hiver, surligné de noir par le tas noir que forme le cadavre, les lignes anguleuses et biscornues des branches végétales et les silhouettes des trois oiseaux noirs - deux corbeaux et un merle -, et dans lequel s'étalent de larges taches rouge vif de sang qui a coulé en abondance ; il s'y ajoute le beige clair, roux et noir entremêlés du plumage des deux hiboux moyens-ducs, oiseaux nocturnes. Tableau impressionnant, haut en couleur, très stylisé, tels ceux du peintre expressionniste norvégien Edvard Munch.
Étant donné que le noir, le blanc et le rouge sont les trois couleurs principales de l'oeuvre alchimique, tout porte à croire qu'il s'agit là, d'une façon ou d'une autre, de «transmutation».

(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia