Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Les gens sont les gens

Couverture du livre Les gens sont les gens

Auteur : Stéphane Carlier

Date de saisie : 14/05/2014

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Pocket, Paris, France

Collection : Pocket. Best, n° 15592

Prix : 5.80 €

ISBN : 9782266240093

GENCOD : 9782266240093

Sorti le : 07/05/2014

  • Les présentations des éditeurs : 14/05/2014

Elle, c'est Nicole, 57 ans, psychanalyste, que son métier ennuie autant que son mari. Lui, c'est Foufou, six semaines, des cils blancs et un méchant appétit pour tout ce qui passe à portée de groin... A la faveur d'une escapade en Bourgogne, Nicole libère ce porcelet sur un coup de tête et, à la stupéfaction de son entourage, l'installe chez elle, à Paris. Un cochon dans un appartement de Saint-Germain-des-Prés ? La cohabitation est explosive, mais pas impossible. Elle peut même devenir la meilleure des thérapies...

«Psy, enlevé, intelligent et surtout hilarant, voilà le roman antidépresseur du printemps ! Gare à l'addiction !»

Madame Figaro

Édition revue et augmentée par l'auteur

Après une hypokhâgne et une maîtrise d'Histoire, Stéphane Carlier pige dans diverses rédactions parisiennes (le Figaro, l'Express, Gala). En 1996, il entre au ministère des Affaires étrangères qui l'affecte aux États-Unis, où il passe dix ans (New York, Los Angeles, Palm Springs). Il y écrit Actrice, qu'il signe Antoine Jasper et envoie par la poste. Ce premier roman, publié en 2005, raconte le retour à l'écran d'une star du cinéma français des années 1970 tombée peu à peu dans l'oubli. Salué par la critique et encouragé par ce succès, Stéphane continue, avec Grand Amour (2011), à écrire ce qu'il appelle «des histoires avec des femmes à qui il arrive de belles choses».


  • Les courts extraits de livres : 14/05/2014

Marie-Pierre Jacob consacra les dernières minutes de sa séance à un rêve qu'elle avait fait deux jours plus tôt. Elle y déambulait dans la maison de son enfance affublée d'un manteau que sa mère venait de lui offrir, un manteau un peu spécial puisqu'il était en merde sèche. Vêtement original, aux propriétés insoupçonnées : confortable, sans odeur, il réchauffait en hiver et, inexplicablement, rafraîchissait l'été.
Nicole avait dressé l'oreille. Compte tenu du temps qu'il leur restait, il était peu probable que cette histoire connaisse un développement significatif, et pourtant l'anecdote qui venait en point d'orgue d'une séance particulièrement morne l'intéressa. Sa passion pour les contes de Perrault lui fit immédiatement penser à Peau d'âne. Elle n'en dit rien, se contenta de prendre les premières et seules notes de ce rendez-vous. «Manteau de merde sèche», inscrivit-elle sur son bloc, avant de le souligner.
Mlle Jacob expliqua que sa mère avait hérité de l'habit de sa propre mère, qu'il s'échangeait d'une femme à l'autre de la famille depuis des lustres. Elle allait ajouter «comme un bijou» quand Nicole lui signifia que son temps était écoulé.
Comme à chaque fois, la patiente respira un grand coup et, l'air satisfait autant qu'exténué, se laissa raccompagner. Et, comme à chaque fois, Nicole, irritée par l'expression de grande passivité de ce visage, se força à sourire en lui tenant la porte.
Cette séance était la dernière de sa semaine, son week-end commençait. Elle aurait pu rentrer chez elle, ce qui ne consistait qu'à sortir du cabinet et à traverser le palier, mais l'idée ne l'effleura même pas. Rentrer chez elle signifiait voir Jean-Pierre, et Jean-Pierre était à peu près la dernière chose sur laquelle ses yeux avaient envie de se poser.
Elle alla s'asseoir à son bureau. L'odeur désagréable qui flottait dans le cabinet la fit se relever immédiatement. Un subtil mélange de violette et de vinaigre. Marie-Pierre Jacob, sa peau, ses angoisses. Nicole entrouvrit la fenêtre et regagna l'imposante chaise en cuir. Là, elle retira ses chaussures sans s'aider de ses mains. Puis elle saisit la télécommande du lecteur de CD, bascula en arrière et, enfin prête, sélectionna le cinquième morceau. Une seconde passa avant que se fassent entendre les premières mesures d'une chanson qui la fit soupirer de plaisir : Tout doucement de Bibie.
Nicole Rivadavia, 57 ans, spécialiste des troubles psychosomatiques. Nicole Rivadavia, agrégée de philosophie, germanophile accomplie, auteur d'une thèse sur Le Remords dans l'oeuvre de Levinas et d'innombrables articles pour la prestigieuse revue Die Deutsche Zeitschrift von Psychoanalyse. Nicole Rivadavia, que le directeur de l'Association française de psychanalyse et de psychothérapie avait un jour présentée comme «l'une des meilleures d'entre nous». Nicole Rivadavia soupirait de plaisir en écoutant Bibie.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia