Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. La fabrique des mots

Couverture du livre La fabrique des mots

Auteur : Erik Orsenna

Illustrateur : Camille Chevrillon

Date de saisie : 13/05/2013

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Stock, Paris, France

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-234-07420-0

GENCOD : 9782234074200

Sorti le : 24/04/2013

  • Les présentations des éditeurs : 06/05/2013

Comment fabrique-t-on les mots ?
Jeanne, l'héroïne de La grammaire est une chanson douce, a sa méthode : pour expliquer, elle raconte.

Il était une fois un dictateur qui trouvait son pays trop bavard. Il était une fois le Capitan, vieux navigateur et collectionneur de dictionnaires. Il était une fois deux soeurs virulentes, l'une aimant le grec et l'autre militante du latin. Il était une fois un trafiquant d'oiseaux rares. Il était une fois un café où les couples se réconcilient, au lieu de divorcer. Il était une fois une mine d'or abandonnée...

Nous avons créé les mots.
Et si les mots, à leur tour, nous inventaient ?

E.O.

Après La grammaire est une chanson douce (2001), Les Chevaliers du subjonctif (2004), La Révolte des accents (2007) et Et si on dansait ? (2009), La Fabrique des mots clôt la balade d'Erik Orsenna au pays de la grammaire française.

Camille Chevrillon a fait ses armes à l'Atelier de Sèvres, puis à l'école Olivier de Serres, avant de s'orienter vers l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris dont elle est sortie diplômée en 2011.



  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express, mai 2013

Une fable où l'on croise Nécrole, l'inculte dictateur, Jeanne, la jeune écrivain en herbe, et tous ses camarades de classe en lutte, comme leur professeur Mlle Laurencin, contre le bannissement par Nécrole de la plupart des mots d'un peuple jugé trop bavard. A noter les superbes dessins, très gais et colorés, de Camille Chevrillon, jeune diplômée des Arts déco, qui accompagnent ce bel hommage.


  • La revue de presse Christophe Ono-dit-Biot - Le Point du 2 mai 2013

C'est l'histoire d'un dictateur des Caraïbes qui veut remettre son peuple au travail. Une sorte de Chávez ou de Duvalier en plus grotesque encore, qui prétend déclencher un "choc de compétitivité" chez ses sujets en limitant le nombre de mots qu'ils ont le droit de prononcer. Douze mots, et pas un de plus : "naître", "manger", "boire", "pisser", "déféquer", "dormir", "divorcer", "se marier", "travailler", "vieillir", "mourir", et évidemment - il s'agit quand même d'un dictateur - "acclamer"...
Ça a l'air ridicule, voire cocasse. Mais il faut se rappeler que la réalité a hélas précédé le conte d'Orsenna : en Birmanie, le généralissime Than Schwe avait ainsi rebaptisé, du jour au lendemain, toutes les villes du pays. "Tous les dictateurs ont eu des problèmes avec les noms, les mots", nous confie l'académicien. "Pourquoi ? Parce que les mots expriment la diversité du monde et l'autonomie de la personne. Le mot est le moteur du jugement. Si on tue le mot, on tue le jugement, et on fait tout gober."...
La lecture du livre d'Orsenna agit comme un antidote : sous les aspects d'un conte, on y apprend énormément de choses, on peut le lire à ses enfants, et on peut aussi le regarder longtemps : car last but nos least (...), il est magnifiquement illustré par Camille Chevrillon, dans des couleurs chaudes et caraïbes qui donnent envie de partir illico pour ce pays des mots...


  • Les courts extraits de livres : 06/05/2013

Où les dictionnaires sont incendiés

Méfiez-vous ! Les mots ne sont pas ce qu'on croit : de petits animaux doux et dociles, auxquels il n'arrive jamais rien.
Les mots aiment l'amour. Mais aussi la bataille. Ils se trouvent ainsi mêlés à toutes sortes d'aventures, sentimentales et dangereuses.

Dangereuses pour ceux qui les racontent.
Dangereuses aussi pour ceux qui les écoutent.
Il y a des histoires qui sont des déclarations de guerre.
Voilà pourquoi, moi, Jeanne, je me suis tue. J'ai préféré attendre que le temps passe. J'étais petite, à l'époque, dix ans et quelques mois.
Mais l'heure est venue de parler.
Qu'importent les risques.
Viendrez-vous à mon secours si je suis attaquée ?
Fermez les portes et les fenêtres.
Et pas de papier, aucun crayon, encore moins de mail (ou dit aussi «courriel») ou de SMS. Je ne veux pas de notes. Il ne faut laisser aucune trace. Tendez juste l'oreille. Et ouvrez bien votre mémoire.
Vous êtes prêts ?
Il était une fois...

Ce jour-là, rien n'annonçait le drame. C'était un dimanche. Dès le matin, la mer, tranquillement, sans qu'on le lui demande, avait atteint la température idéale. Vingt-sept degrés. Et les poissons multicolores semblaient nous attendre pour commencer à jouer. Il faut dire que nous les connaissons bien. Nous les appelons par leurs noms : le pygoplite (jaune et bleu, rayé de blanc), l'empereur (queue orange, lunettes presque noires), l'ange géographe (celui qui porte, au milieu de son corps bleu, cette tache jaune qui rappelle l'île de Madagascar...) (...)


  • Le courrier des auteurs : 20/04/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Un promeneur professionnel

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Comme son nom l'indique, la manière dont se fabriquent les mots

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Les humains ont inventé les mots, mais si les mots avaient inventé les humains ?»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Elle serait cubaine

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La joie d'apprendre

6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ?
Chaque matin, 6 heures-9 heures, qu'importe le lieu

7) Comment vous vient l'inspiration ?
Quand je ne comprends pas quelque chose. C'est dire que je ne manque pas de sujets.

8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ?
A dix ans, parce que je m'ennuyais, je voulais agrandir ma vie.
9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ?
Tintin et Les Trois Mousquetaires

10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? !
Les écrivains servent à donner la parole à ceux qui ne l'ont pas

11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ?
Les libraires sont pour moi comme des ports, des lieux où l'on s'embarque pour la haute mer.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia