Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Autour d'Honor

Couverture du livre Autour d'Honor

Auteur : David Drake | Stephen Michael Stirling | David Weber

Traducteur : Michel Pagel

Date de saisie : 22/04/2013

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Atalante, Nantes, France

Prix : 19.00 €

ISBN : 9782841726295

GENCOD : 9782841726295

Sorti le : 21/03/2013

  • Les présentations des éditeurs : 22/04/2013

C'est une tradition des grands auteurs de science-fiction que d'inviter plusieurs de leurs confrères à écrire en leur compagnie dans l'univers qu'ils ont composé au fil de leurs romans.
C'est ce qu'a fait David Weber. Autour d'Honor comprend trois nouvelles (celle de Weber lui-même nous relate la première rencontre intime entre une humaine, Stéphanie Harrington, et un chat sylvestre de Sphinx) ainsi qu'un guide astrophysique et historique, précieux pour mieux comprendre la Diaspora de l'humanité dans les étoiles ayant abouti à l'univers d'Honor Harrington.
Avec Autour d'Honor, L'Atalante inaugure la série complémentaire des recueils, de nouvelles composés par David Weber et ses invités.

David Weber est un auteur américain amoureux de l'Angleterre - de sa puissance et de son ingéniosité militaire. Le personnage d'Honor est fondé sur Horatio Nelson, amiral de la flotte britannique ayant fortement contribué à la victoire des Britanniques à Trafalgar.


  • Les courts extraits de livres : 22/04/2013

Grimpe-vite se propulsa dans l'arbre le plus proche et s'arrêta sur la première branche transversale pour nettoyer, méticuleux, ses mains et ses pieds-mains. A présent que le froid cédait la place à la boue, se déplacer hors des arbres lui faisait horreur. Il n'aimait pas beaucoup non plus la neige, admit-il avec un blic de rire, mais elle, au moins, finissait toujours par fondre plutôt que de former dans sa fourrure des boules visqueuses, aussi dures que le roc une fois sèches. Cela dit, le réchauffement avait ses bons côtés : Grimpe-vite humait avec délices la brise qui caressait les bourgeons tout juste formés sur des branches presque nues. En d'autres circonstances, il aurait grimpé tout en haut de l'arbre pour jouir du vent en lissant son pelage de ses doigts, mais il avait aujourd'hui d'autres préoccupations.
Sa toilette achevée, il se hissa sur ses pattes postérieures à l'angle de la branche et du tronc et balaya les alentours de ses yeux aussi verts que l'herbe. Aucun bipède n'était en vue mais cela ne voulait rien dire : ces êtres ne laissaient jamais de vous surprendre. Le clan de l'Eau vive, celui de Grimpe-vite, n'en voyait régulièrement que depuis peu, mais d'autres clans les avaient observés pendant douze cycles des saisons complets, et ils possédaient à l'évidence des talents jamais maîtrisés par le Peuple. Notamment celui de monter la garde à distance - de si loin qu'on ne pouvait les entendre ni les sentir, encore moins les voir. Grimpe-vite, à qui rien ne suggérait que lui-même fût surveillé, se coula toutefois souplement jusqu'au tronc voisin et suivit la ligne de branches transversales pour se rapprocher de la clairière.
Les siens n'avaient guère éprouvé d'appréhension à l'arrivée du premier objet volant d'où étaient sortis les bipèdes pour créer la clairière, car les clans au territoire déjà envahi leur avaient dit à quoi s'attendre. Les bipèdes pouvaient s'avérer dangereux, et ils n'arrêtaient pas de modifier l'environnement, mais ils différaient des crocs-mortels et des chasseurs des neiges, qui tuaient trop souvent au hasard ou par plaisir. Les éclaireurs et chasseurs tels que Grimpe-vite, perchés en haut des arbres, avaient observé cette première poignée de deux-pattes sous le couvert de feuilles luisantes de givre. Les nouveaux venus s'étaient égaillés, porteurs d'objets étranges - certains étincelants ou couverts de lueurs clignotantes, d'autres posés sur de longues pattes maigres - qu'ils déplaçaient de-ci de-là avant de regarder à l'intérieur. Ils avaient ensuite planté dans le sol, à intervalles réguliers, des pieux faits d'un non-bois tout aussi étrange. Les passeuses de mémoire de l'Eau vive, répétant les chants des autres clans, affirmaient que les objets dans lesquels on regardait étaient des outils. Grimpe-vite ne pouvait discuter cette conclusion, quoique ces outils fussent aussi différents des haches et couteaux de ses congénères que leurs matériaux du silex, du bois et de l'os utilisés par le Peuple.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia