Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le symbolisme des animaux

Couverture du livre Le symbolisme des animaux

Auteur : Barbara Hannah

Date de saisie : 16/01/2013

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : la Fontaine de Pierre, Paris, France

Prix : 24.00 €

ISBN : 9782902707393

GENCOD : 9782902707393

Sorti le : 16/01/2013

  • Les présentations des éditeurs : 05/01/2013

Qui n'a rêvé d'un chat, d'un cheval ou d'un serpent qui l'aide ou, au contraire, le menace  ? Qui l'incite avec douceur ou rudesse à se mettre à son écoute  ? Des animaux domestiques ou sauvages viennent nous rendre visite, la nuit, et stimulent en nous la vitalité de l'instinct. La réalité de l'animal alliée à la force opérante du rêve nous permet alors de redécouvrir une voie de nature et de simplicité. Dans ses cours et séminaires sur les animaux, Barbara Hannah évoque les caractéristiques biologiques propres à chaque animal qu'elle étudie, puis elle en approfondit le symbolisme contrasté en se référant aux mythes et légendes, aux contes de diverses civilisations. Ainsi se trouve brossé pour le chat, le chien, le cheval, pour le serpent, le lion, pour le taureau et la vache, un tableau puissant donnant des dimensions nouvelles et étonnantes à chaque animal. tout comme à la nature animale de tout être humain. Une postface écrite par Elisabeth de Fontenay ouvre de nouvelles perspectives en situant l'approche junguienne des animaux dans le vaste courant de la pensée occidentale.

Barbara Hannah (1891-1986) a été une proche collaboratrice de C.G. Jung ainsi qu'une amie de sa famille. Analyste, chargée de cours à l'Institut C.G. Jung de Zurich, conférencière, elle a explicité certains aspects de la psychologie des profondeurs comme l'imagination active, ou l'animus et l'anima. Elisabeth de Fontenay est philosophe et essayiste. Parmi les ouvrages qu'elle a écrits, "Le Silence des bêtes" fait référence, de même que "Actes de naissance", des entretiens réalisés avec S. Bou.


  • Les courts extraits de livres : 05/01/2013

Avant-propos de Monique et Michel Bacchetta

«J'ai rêvé que ma chienne se précipitait sur la route où elle risquait de se faire écraser. J'essayais de toutes mes forces de l'appeler, et me réveillais dans l'angoisse.»
«Dans un rêve, je vois un lion assis dans un grand panier en osier. Je regarde le lion. Il est très doux, tourne la tête vers moi. Je me dis que je peux avoir confiance. Puis, soudain, j'ai très peur et vais dans une chambre pour m'enfermer dans un placard. Mais je me rends compte que c'est peut-être un peu excessif de me mettre dans un placard, alors que le lion semble maintenant apprivoisé.»
«Un serpent venimeux s'approche de moi et dresse sa tête, sur ma droite. J'approche doucement le bras droit, pose le dos de ma main, doigts allongés, sous son cou, un peu en dessous de sa tête, en le regardant. Sa tête repose donc sur ma main et je vois qu'elle ressemble à celle d'un serpent à sonnettes, ronde et aplatie. Il ne bouge pas et me regarde, puis, apparemment satisfait, il redescend et va s'étendre de tout son long contre le mur.»
Ces quelques rêves récents, reçus par des personnes différentes, sont des exemples parmi de nombreux autres de la présence des animaux domestiques ou sauvages en nous. Dire que les animaux représentent, dans nos rêves, les instincts est d'une grande banalité. Encore faut-il savoir de quels instincts il s'agit !
C'est ce qu'explicite Barbara Hannah dans cet ouvrage. Soulignant l'importance des animaux dans la vie de l'inconscient, elle reprend de nombreux mythes ou légendes, des contes de fées, pour mieux appréhender le sens spécifique de chaque animal, ce qu'il signifie symboliquement, à quels archétypes il est relié.
C.G. Jung lui-même s'est très souvent penché sur le symbolisme des animaux, et Barbara Hannah s'appuie également sur les écrits de Jung et des alchimistes pour tenter d'éclairer, à l'aide de la chatte ou du cheval, du taureau ou du lion, des mouvements d'humeur ou des états d'esprit mystérieux, des passions comme des paresses, des aspirations créatrices ou des profondes détresses. Ce que nous vivons, qui nous habite, plonge des racines dans les profondeurs de l'inconscient. Grâce à la présence d'animaux secourables ou redoutables, le dynamisme qui est à l'oeuvre en nous trouve à s'exprimer, il s'apprivoise, son langage se déchiffre, et un dialogue s'instaure, comme si un lien de plus en plus étroit parvenait à se forger entre le conscient et l'inconscient, comme si une complicité se créait, une connivence.
«Ma chatte a donné naissance à quatre chatons, dit une rêveuse. Ils sont tous là, dans la salle de séjour, et j'arrive vers eux. Ma chatte me dit : "Attention, regarde où tu mets les pieds et n'en écrase aucun !" Au-delà du sens de son injonction, je suis ébranlée dans le rêve, et je me dis : "Mais je comprends le langage des animaux maintenant, je peux dialoguer avec eux !"»
Il est bon de rappeler, dans cette brève présentation, que Barbara Hannah a été l'une des proches collaboratrices de Jung. Arrivée à Zurich en 1929, elle n'a plus quitté cette ville et est restée liée à C.G. Jung jusqu'à la mort de celui-ci en 1961. De ce lien avec Jung est née la biographie qu'elle lui a consacrée. Très appréciée en tant qu'analyste, elle n'a par ailleurs cessé de donner des cours et des conférences, explicitant certains des livres de Jung, comme Aïon par exemple, approfondissant certains sujets, comme l'animus et l'anima, ou l'imagination active.
À la demande de Françoise de Coudenhove, Elisabeth de Fontenay a écrit une postface qui situe l'approche junguienne des animaux dans le courant de la pensée occidentale, ce qui permet d'ouvrir des perspectives nouvelles en fin de lecture et de vivifier la réalité des animaux par rapport à la réalité de l'homme. Rappelons qu'Elisabeth de Fontenay est philosophe et qu'elle a écrit de nombreux livres devenus des classiques, en particulier Le Silence des bêtes. Nous lui sommes profondément reconnaissants de son apport à l'ouvrage que nous avons le plaisir de publier actuellement, Le Symbolisme des animaux.
Pour que ce livre voie le jour, Françoise de Coudenhove s'est grandement investie dans le travail de traduction. Nous la remercions, tout comme nous remercions aussi Francine Perrot, Claire Pluygers, Annette Drouin, ainsi que Jean-Claude Drouin et Philippe Kerouanton pour la relecture attentive des épreuves.


  • Le courrier des auteurs : 17/01/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Monique Bacchetta. J'ai eu le plaisir de participer à la traduction de ce livre, puis à son édition et à sa publication.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Si les animaux ont leur vie propre de chien, de cheval, de lion, etc., ils sont aussi chargés d'un très riche symbolisme, qui peut se dévoiler dans les contes et les mythes. Cela signifie qu'ils existent aussi dans la psyché de chaque être humain. Par exemple, je peux prendre conscience qu'un serpent habite tout au fond de moi en reconnaissant que les serpents me font horriblement peur ou qu'ils me fascinent, en les voyant apparaitre dans mes rêves. Peu à peu, je comprends mieux en quoi ils correspondent à ma propre nature de serpent, j'approfondis et apprivoise ce que nous avons en commun, élargis donc mon champ de conscience.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«Quand on rencontre un animal en rêve ou en imagination active, on a souvent le sentiment de retourner à la nature et d'être, par là même, uni à quelque chose de plénier et de réparateur. Retourner à la nature pour contrefaire purement et simplement le primitif ne serait qu'une régression, mais faire son possible pour aller plus loin et parvenir à retrouver la nature en passant par un développement psychologique est quelque chose de tout différent.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Si la répartie n'était pas un peu trop facile, je reprendrais Saint-Saëns et dirais que c'est Le Carnaval des animaux.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
L'importance pour tout être humain de se trouver relié aux instincts comme aux archétypes, de pouvoir vivre la face instinctive, animale de la vie, comme sa face spirituelle. Ce livre sur le symbolisme des animaux nous met sur cette voie d'accomplissement.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia