Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Maeve Regan. Volume 2, Dent pour dent

Couverture du livre Maeve Regan. Volume 2, Dent pour dent

Auteur : Marika Gallman

Date de saisie : 25/09/2012

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Milady, Paris, France

Collection : Bit-lit poche

Prix : 7.60 €

ISBN : 9782811208332

GENCOD : 9782811208332

Sorti le : 28/09/2012

  • Les présentations des éditeurs : 31/10/2012

Avant, ma vie était facile. Mais ça, c'était avant. J'ai fui tous ceux que j'aimais pour les protéger et, depuis, j'ai l'impression de tourner en rond. Pour retrouver une vie normale, il va falloir que je mette la main sur mon père et sur mon frère, ces vampires psychopathes qui cherchent à me faire la peau. Jusque-là, j'ai fait chou blanc, ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Bien sûr, les pouvoirs exceptionnels que je possède devraient m'être utiles pour mener à bien ma mission. Il y ajuste un tout petit problème : je ne sais toujours pas m'en servir. Heureusement, je vais trouver de l'aide là où je n'en attendais pas. Si seulement les emmerdes pouvaient se tenir à distance, cette fois...

«Rage de dents est une sacrée dose d'énergie, un gros coup de poing qui tient en haleine du début à la fin, doté d'une héroïne façon tornade et de scènes torrides à faire rougir les plus blasés des lecteurs.»
Les mots d'Archessia


  • Les courts extraits de livres : 31/10/2012

Finalement, les boîtes de nuit c'était pas si mal, comparé à ça.
Je franchis la porte et m'arrêtai un instant pour prendre une grande inspiration. Mauvaise idée. Ça sentait le chacal en rut. Ou mort. Ou les deux. Une fois que j'eus rejoint le bar, j'hésitai quelques secondes en face des tabourets. Ils semblaient tous étrangement gras. La femme de ménage ne devait pas passer souvent. Je décidai de m'asseoir. Mon jean en avait déjà vu des pires. J'évitai cependant de poser les coudes sur le comptoir. Je n'avais pas envie d'y rester collée, surtout si je devais m'enfuir en courant.
- Qu'est-ce qu'elle prend la petite dame ?
Je détaillai le barman. La quarantaine, des cheveux d'un blond jaune terne qui devaient être aussi propres que le tabouret sur lequel j'étais assise, et tout de cuir vêtu. Pantalon en cuir, gilet en cuir, et rien d'autre. J'espérais de tout mon coeur qu'il portait des sous-vêtements.
- Tequila, répondis-je.
Il me lança un sourire franc et sympathique auquel je ne me fiai pas. Il n'était pas humain, comme en témoignaient les deux crocs qui pointaient entre ses lèvres.
Je me tournai pour jeter un regard circulaire à la salle en attendant mon verre. Glauque. C'était le seul mot qui convenait pour le lieu dans lequel je venais de mettre les pieds. On aurait dit la version underground d'un saloon, à cela près qu'au XXIe siècle, les vampires avaient remplacé les cow-boys. L'endroit était plutôt vaste et divisé en trois zones distinctes : le bar, la scène, et la piste de danse. Le coin du bar, là où j'avais pris place, occupait tout le mur du fond et était aussi long que la salle où le public affluait pour profiter de la scène, sur laquelle trois musiciens se produisaient. Leur mélopée ressemblait aux cris d'un animal à l'agonie. Pourtant, la piste était plutôt remplie, et bien que je n'aie aucun moyen concret de les reconnaître en dehors de leurs crocs, j'étais persuadée que la quasi-totalité de la foule suivait une diète à base de sang. Il y avait également les groupies, catégorie dans laquelle j'étais censée me ranger grâce aux battements réguliers dans ma poitrine. Cependant, comme en attestait le nom de l'établissement, la majorité de la clientèle du Baron Vampire était plus morte que vivante.
Si certains des clients se contentaient d'écouter la musique en secouant légèrement la tête, d'autres étaient plus extravagants. Malheureusement, ce n'étaient pas ceux qui agitaient frénétiquement leur corps au rythme des basses, mais les couples qui étaient en train de se grimper dessus - au sens propre - au milieu de la foule. Je me retournai vers le bar avec un haut-le-coeur après avoir repéré le genre de pieu dont je ne me servais plus assez ces derniers temps.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia