Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le cycliste

Couverture du livre Le cycliste

Auteur : Viken Berberian

Traducteur : Claro

Date de saisie : 07/09/2012

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Au diable Vauvert, Vauvert, France

Prix : 20.00 €

ISBN : 9782846264259

GENCOD : 9782846264259

Sorti le : 30/08/2012

  • Les présentations des éditeurs : 07/09/2012

«La route qui mène au terrorisme commence en général par une pincée d'aliénation ; un peu d'ennui. Un conseil à ceux qui souhaitent éviter cet état, augmentez votre dose de miel. Prenez-en avec une tasse d'Earl Grey pour faire passer les miettes prosaïques. Selon votre goût, vous opterez pour un gramme de gelée royale : le palliatif préféré de la monarchie de la région. À l'abri dans sa ruche, c'est le miel dont se repaît la reine abeille. Si c'est assez bon pour une reine, ça devrait contenter un crétin.»
Chargé de livrer une bombe, le narrateur pense à sa mission, et ses réflexions sur la gastronomie et l'amour nous font entrevoir sa personnalité. Un amoureux de la bonne chère peut-il souscrire à la violence politique ?

Viken Berberian est né à Beyrouth et a grandi à Los Angeles. Durant quelques années, il a partagé son temps entre New York, Marseille et Paris avant de se fixer à Yerevan, en Arménie. Il a écrit pour le New York Times, le Financial Times et le Los Angeles Times et a publié son premier roman, The Cyclist (Simon & Schuster), qui était encore inédit, en 2002. Son second roman, Das Kapital (Simon & Schuster 2007), écrit en partie à Marseille et publié par Gallmeister en 2009 en France, a reçu un accueil enthousiaste des deux côtés de l'Atlantique. Sa nouvelle La République consolidée de nulle part a été publiée dans le n° 17 de la revue Inculte.

«Un superbe premier roman, tout au long duquel Berberian nous dévoile peu à peu, avec pertinence et humour, un territoire jusqu'alors inexploré. Un voyage appétissant pour nos sens, qui remet aussi en question notre sensibilité.»
The Boston Globe


  • Les courts extraits de livres : 07/09/2012

Le port du casque est indispensable quand on fait du vélo. Le casque doit bien tenir en place. La mentonnière doit être serrée comme il faut. Et l'attache soumise à vérification. Quelques faits : l'an dernier il y a eu 11 accidents de vélo en Islande, 371 en France et 97 en Angleterre. Je ne connais pas les données pour la Hollande, mais si j'avais roulé à vélo sur ce plat pays, je me serais épargné une tragédie.
On ne saurait en dire autant pour mon pays d'origine. Rien n'aurait pu me préparer à ça. Pas même le casque que je mis lors de mon périple infernal entre le mont Barouk et Beyrouth : une route éreintante longue de 71 kilomètres, bordée d'un côté par des cèdres et de l'autre par des moutons énervés. On croise peu de vélos par ici. Le principal moyen de locomotion demeure la Mercedes 240D, avec tout juste derrière la frêle Fiat. Les voitures passent devant les moutons laineux à tombeau ouvert, leurs roues écrasant au passage les lézards impassibles qui rôtissent au soleil l'été. Peu importe. Je voulais que ce trajet soit une épreuve, un hajj. En Occident, on appelle ça un pèlerinage.
Je vous tairai les macabres détails de mon opération, sinon pour vous dire que le boucher qui me plongea dans ma catalepsie m'a prélevé une tranche de matière grise tel un virtuose du couteau sur le point de servir un tournedos. Je passe désormais mes journées dans un lit. Mon crâne est rasé et poli. Mes bras et mes jambes sont irrités et mon visage, qui est en temps normal d'un brun foncé, a viré au bleu pommelé. Mon haleine sent le plat de lentilles fermentées. Ma corpulente carrure a été réduite à l'état de pita, ce pain rond dont je me bâfrais quand j'étais petit. Mon régime est plus draconien que tous ceux que j'ai suivis. On me nourrit vingt-quatre heures sur vingt-quatre, par intraveineuse. Le matin, l'infirmière vérifie la trachéotomie. À midi, les spectateurs déboulent : des visages aigres et doux venus du monde entier ; amis, parents, toujours plus. Un brouet de compassion. C'est la partie la moins appétissante de la journée car aucun d'eux ne peut imaginer que, dans le cachot de ma tête, je peux en fait les voir et entendre tout ce qu'ils disent. Ils sont loin de se douter que des pensées on ne peut plus lucides fusent toujours dans ma tête à une vitesse inégalée, et ne connaissent de répit que pendant mon sommeil. Vu de l'extérieur, j'ai l'air froid et composé : incapable de remuer la langue ou le cou, ou, d'ailleurs, toute autre partie de mon anatomie. Pas même mon auriculaire pourtant d'ordinaire si soumis. Et cependant, chaque après-midi, quand Ghaemi Basmati se glisse dans ma chambre, les battements de mon coeur s'accélèrent. Avant même de comploter, nos destins fusionnaient tel du lierre.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia