Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Hécate

Couverture du livre Hécate

Auteur : Nathalie Henneberg

Illustrateur : Cyril Carau | Didier Reboussin

Date de saisie : 20/05/2012

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Sombres Rets, Marseille, France

Collection : Quêtes et présages, n° 13

Prix : 14.50 €

ISBN : 9782918265108

GENCOD : 9782918265108

Sorti le : 04/05/2012

  • Les présentations des éditeurs : 20/05/2012

«... Heureux celui dont la blanche Séléné éclaire la route ! Le sort de celui qui choisit la sombre Hécate émeut les bêtes et enflamme la nuit...»

Le Vril, une force ancienne et surnaturelle, excite la convoitise de mystiques nazis, tandis que la guerre commence à prendre une tournure défavorable pour l'Axe. Afin d'en conquérir le pouvoir et donner la victoire à Hitler, une expédition est mise sur pied. Elle se rendra en Syrie et en Irak où, dans un désert si propice aux mirages, l'amour et la mort réuniront à travers les siècles des destins de légende.

Cette oeuvre est le premier récit inédit de Nathalie Henneberg à paraître depuis sa disparition. C'est également son unique roman fantastique. Laissé inachevé, il a reçu sa conclusion grâce à la collaboration de Didier Reboussin et Cyril Carau qui signent aussi le dossier consacré à l'auteure, à la fin de l'ouvrage.

Nathalie Henneberg (1910-1977) a marqué l'âge d'or de la littérature imaginaire en France par ses épopées baroques et son style flamboyant Elle a obtenu le Prix Rosny aîné en 1954 et publié neuf romans de science-fiction, deux romans historiques et des nouvelles policières et fantastiques.


  • Les courts extraits de livres : 20/05/2012

22 juin 1941.

Les gares de triage étaient encombrées de trains bondés : des troupes à destination du front de l'Est... Premières mesures d'une terrible et vaste symphonie. Dans le wagon roulant en sens inverse, le commandant Hugo de Montaigle de la Luftwaffe se réveilla sur une secousse plus forte. Le même rêve. Toujours le même - la troisième fois... Il rejeta du front ses boucles massives comme celles d'une statue et lança un regard au monde extérieur. Berlin, déjà ! Il se redressa, considéra les autres voyageurs avec arrogance (contingent habituel : spéculateurs, membres du parti, diplomates - et chacun faisait de son mieux pour paraître préoccupé des destinées du monde). Il les méprisait, en bloc. Eh bien oui, il rentrait de Varsovie où les choses n'étaient pas très belles ! Oui, il allait fêter son avancement, bien que Berlin - Hitler régnante - ne se prêtât pas vraiment aux traditions ! On était à une période de victoires, si étourdissantes que ces «types nazis» commençaient à croire, réellement, «que c'était arrivé» - d'ailleurs, on ne pouvait nier : il y avait un renversement des valeurs jamais vu, de vieux États croulaient tels des châteaux de cartes, les blindés s'enfonçaient dans les plaines de l'Est comme un couteau dans les chairs, la France gisait, rompue, et quelque part sur une île, sur un continent, on se dépensait en paroles vaines... C'était donc cela - ce n'était que cela - l'Occident ? Un léger froid au coeur, un haussement d'épaules... Outre son grade dans l'aviation et ses domaines en Saxe, le commandant de Montaigle était tenant d'un peu de sang huguenot, du Dauphiné. Grand, le visage gothique, l'oeil gris-vert de Celte, l'héritage était impossible à renier, à oublier. Mais il avait été volontaire pour la Crête, la Libye et la Pologne. Maintenant, cet avancement le plaçait à la tête d'une mission assez étrange...
Cependant, tout était étrange dans l'univers où l'on vivait. Même l'armée allemande, ce bloc d'acier, n'était plus la même. Bien sûr, la victoire restait toujours du côté des gros bataillons et les généraux s'appelaient Von Guderian, Von Manteffeul, Halder, Paulus... Mais leurs exploits mêmes semblaient... Comment dire ? Un peu dévalorisés ou non essentiels. De singulières expéditions, patronnées par des éminences grises (Himmler, Horien...) partaient à la recherche de l'Atlantide ou de l'ultime Thulé, des savants exploraient l'île de Rùgen et Tiahuanaco, on assistait à la renaissance des sociétés secrètes. Tandis que les hommes se battaient, souffraient, mouraient, on ne savait quels abîmes s'ouvraient sous la marée brune, et une gesticulante marionnette s'agitait sur ce chaos. Elle détruisait et rebâtissait les mondes. Un peintre d'enseignes, raté... Qu'avait donc dit ce gauleiter de Dantzig qu'Hugo avait rencontré récemment ? «Un homme de mauvais goût qui avait peur du Second, dont il était - parfois - habité...»
Le commandant retint cette fois un haussement d'épaules. Du fantastique à cette heure ? Le fantastique, en 1941, c'était l'acier fumant des chars, la steppe incendiée, l'Europe ouverte comme un fruit - et pas de Verdun.
Pas de Verdun...
Qu'aurait dit l'oncle Hans-Christian, tombé sous Douaumont ? Rien, il n'y avait rien à dire.
- Au diable tout cela !
Le commandant Hugo de Montaigle rentrait chez lui, pour fêter une nomination. Il n'y avait que cela de réel. Bien sûr, il fallait avant tout se présenter au colonel Fritz Ziegler, l'adjoint au chef du personnel du Haut Commandement. Fritz-front-de-fer, un vieil ami de son père. Et ce cauchemar trois fois répété n'avait rien à voir...
Le train stoppa net au quai de la gare.
Sur Berlin, l'aube était livide.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia