Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Petite musique pour amoureux

Couverture du livre Petite musique pour amoureux

Auteur : Lawrence Durrell

Préface : Michel Déon

Traducteur : Annick Le Goyat

Date de saisie : 21/06/2012

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Buchet Chastel, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 22.00 €

ISBN : 978-2-283-02520-8

GENCOD : 9782283025208

Sorti le : 16/02/2012

  • Les présentations des éditeurs : 07/03/2012

Lawrence Durrell (1912-1990) aurait eu cent ans cette année. Pour célébrer cet anniversaire, Buchet/Chastel, son éditeur historique depuis 1957, nous propose sa toute première oeuvre, écrite à l'âge de vingt ans et jamais traduite à ce jour.
Publié à Londres en 1935, Petite musique pour amoureux est le roman d'apprentissage du jeune Walsh Clifton, écartelé entre son Inde maternelle et son Angleterre paternelle, contraint d'abandonner une enfance libre et sauvage dans l'Himalaya pour se plier aux conventions de l'Angleterre étriquée et décadente des années vingt...
Marqué par l'Inde coloniale et animé par une conscience aiguë de l'exil et de la perte, Walsh nous touche par sa candeur désarmante face aux blessures à vif de la passion...
Parce que Petite musique pour amoureux est très largement autobiographique et fait la part belle à une expression intimiste des émotions, Lawrence Durrell n'en a jamais autorisé la réédition de son vivant.

Lawrence Durrell est né en Inde le 27 février 1912. Il quitte très vite l'Angleterre pour s'installer en Grèce avant d'exercer diverses fonctions diplomatiques.
De ses affectations dans le monde notamment méditerranéen, il tire des toiles de fond exceptionnelles pour ses romans, en particulier pour son chef-d'oeuvre, Le Quatuor d'Alexandrie. Il s'éteint à Sommières, dans le sud de la France, le 7 novembre 1990.



  • La revue de presse Josyane Savigneau - Le Monde du 21 juin 2012

Pour les 100 ans de l'auteur du " Quatuor d'Alexandrie ", voici traduit son premier roman...
Durrell l'avait écrit à 20 ans et, après sa publication à Londres en 1935, il avait interdit sa réédition. Probablement parce que ce roman d'apprentissage lui semblait à la fois trop autobiographique, trop naïf et comportant quelques longueurs. On est cependant heureux de découvrir l'histoire de Walsh Clifton, jeune Anglo-Indien qui, comme Durrell, a passé en Inde une enfance enchantée et libre. Son père, John, veuf, est ingénieur des chemins de fer et il emmène son fils avec lui, jusqu'à ce que sa tante Brenda décide de prendre en main l'éducation du petit Walsh.


  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express, février 2012

L'enfant naquit aux premiers jours de la mousson." C'est ainsi que débute Petite Musique pour amoureux, le premier roman, inédit en France, qu'écrivit Lawrence Durrell à l'âge de 20 ans et qu'il publia à Londres en 1935. Un premier roman largement autobiographique, qu'il refusa de rééditer de son vivant. "Cela dit, l'auteur est-il bon juge de lui-même ?", s'interroge Michel Déon dans la préface de l'ouvrage, considèrant ces pages superbement traduites comme "d'un intérêt majeur".


  • Les courts extraits de livres : 07/03/2012

Maclean resta longtemps assise sur l'une des chaises inconfortables. L'air maussade, indifférent, elle feuilletait lentement un manuel de construction de ponts choisi au hasard sur l'étagère ; de temps à autre, elle tournait le livre de côté pour regarder les illustrations. Dans la clarté du petit matin, le sommeil la gagnait peu à peu. La température avait fraîchi. Les reflets de la lumière du jour sur les flaques d'eau, dans les replis du terrain, troublaient la vue. Elle était exténuée, et seul le mouvement mécanique de son doigt tournant les pages la tenait en éveil. La perspective du voyage de retour à Akyad la rendait morose. Il lui fallait se mettre en route sans délai, pendant que la pluie se renforçait en vue d'un prochain assaut ; mais même en partant sur-le-champ, se disait-elle pour excuser son apathie, le chemin serait un véritable marécage, et Dieu seul savait quels dégâts avait causés la crue de la rivière.
Elle se demandait où avait disparu Clifton. Il allait prendre froid à errer sous la bruine. Elle l'imaginait trébuchant sur les terrassements, marmonnant dans sa barbe, écartant les débris à coups de bottes. Quel âge avait-il ? S'offenserait-il si elle envoyait un domestique lui porter un manteau ?
Ses paupières se fermaient. Fatiguée... pas fautive...
Elle fut réveillée en sursaut par ces mots, hurlés dans sa tête. Non. Pas fautive. Les circonstances avaient joué contre elle. Les circonstances. Un mot inapproprié pour résumer de maudites défaillances... la faim, la peur, la lassitude... Les circonstances. L'écho se prolongea dans le silence. Elle espérait être assez forte pour chasser le cri de sa tête, mais cet espoir la mettait au supplice car elle se savait trop faible pour le satisfaire. Un immense apitoiement sur elle-même l'envahit. Elle murmurait par intermittence sa vaine consolation : «Pas fautive. Pas fautive.» Ses lèvres étaient à vif, craquelées.
Pour Clifton, c'était différent, se dit-elle en effleurant de sa langue la gerçure salée de sa lèvre inférieure. Il avait pour lui la vigueur de la jeunesse, la force et l'énergie, et toutes sortes d'activités qui facilitaient la convalescence affective. La récupération était une question de temps et il avait la vie devant lui. Elle chercha à se rappeler une phrase lue quelque part... chez Ella Wheeler Wilcox peut-être... Kipling... ou un autre, mais la citation lui échappait. Elle avait oublié.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia