Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. L'islam au risque de la démocratie

Couverture du livre L'islam au risque de la démocratie

Auteur : Claude Sicard

Préface : Malek Chebel

Date de saisie : 20/10/2011

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : F.-X. de Guibert, Paris, France

Collection : Histoire essentielle

Prix : 25.00 €

ISBN : 9782755404807

GENCOD : 9782755404807

Sorti le : 03/10/2011

  • Les présentations des éditeurs : 29/11/2011

Islam et démocratie sont-ils compatibles ? C'est précisément l'étude que Claude Sicard, penseur des Lumières s'il en est, nous propose ici, en lançant le débat sur une question extrêmement étudiée mais souvent déformée, et ce sans l'alourdir d'une moralisation excessive. Car, sur un sujet aussi actuel et passionnel à maints égards, les faits et seulement les faits sont en mesure de canaliser les fantasmes et les confusions.

La démocratie reste un combat majeur dans le monde musulman, car il n'y a pas que les religieux qui s'y opposent, il y a aussi les potentats locaux et les structures fossiles qu'ils ont réussi à installer, étouffant par là même toute velléité de dépassement ou de contestation. Et pourtant, les peuples arabes, eux, n'aspirent qu'à vivre cet avènement tant désiré...

Malek Chebel

Agronome, docteur en économie, Claude Sicard est un spécialiste des problèmes de développement. Consultant agissant auprès d'organismes publics et d'organisations internationales (ONU, OCDE...), ses diverses activités lui ont donné une connaissance approfondie du monde musulman. Il a déjà publié, en 2009, Le face-à-face islam-chrétienté. Quel destin pour l'Europe ? aux éditions François-Xavier de Guibert.


  • Les courts extraits de livres : 29/11/2011

Extrait de la préface de Malek Chebel

ISLAM ET DÉMOCRATIE LA QUADRATURE DU CERCLE

L'islam est-il compatible avec la démocratie ? Doit-il ou non, le cas échéant, s'adapter à la démocratie européenne, y compris en adoptant tout ou partie de son régime électoral et de son parlementarisme ? A supposer que cette première étape puisse être franchie, quel sera alors l'état de l'opinion et son engagement pour défendre éventuellement sa croyance, ses idéaux ? Cette question, l'Occident se la pose à l'envi et avec une certaine angoisse, d'autant qu'une partie de la population européenne est désormais musulmane. De leur côté, les démocrates arabes, qui sont souvent des progressistes, cherchent par tous les moyens à l'inscrire parmi les réformes les plus urgentes. Enfin, les croyants musulmans, et, en particulier, ceux parmi eux qui voyagent le moins, ne comprennent pas pourquoi ils sont interpellés sur une question qu'ils estiment extérieure à leur champ de représentation : a-t-on vu un chrétien ou un juif décliner leur adhésion à la démocratie avant leur foi ? Cela ne préjuge pas de leur capacité à partager les difficultés de la vie et les efforts du plus grand nombre. Ils savent depuis longtemps que la démocratie est une aspiration récurrente des peuples dans quelque continent que ce soit. En France, il a fallu les combats homériques de la fin du XIXe siècle et du début du XXe pour que la laïcité, condition indispensable pour le «vivre ensemble» des religieux entre eux, puisse rencontrer la faveur - et c'est une litote - du clergé.
En vérité, la laïcité est une victoire à minima, car, en dehors de la France, peu de pays européens s'en réclament. Il y a donc une affaire de sémiologie et de champs d'applications, parfois superposés : laïcité, pluralité religieuse, démocratie, cohabitation de systèmes, développement séparé des communautés, comme en Angleterre, sans compter que certains souverains européens sont, de jure, des représentants d'une Église chrétienne. Et pourtant, sans trop nous éloigner de notre sujet, on peut affirmer que l'Occident a bénéficié de plus de vingt siècles de philosophie politique et de controverses liées à la gouvernance, sa nature, son champ d'application, ses contraintes. Cela a débuté avec La République de Platon, s'est poursuivi dans le Contrat social de Rousseau et par la philosophie des Lumières en général, avant de déboucher finalement sur le marxisme, le freudisme, l'existentialisme, qui sont autant de facettes distinctes d'un mouvement de libéralisme économique et intellectuel qui pose le paradigme de l'Individu comme une alternative singulière, humaine et concrète, face à l'architecture baroque du sacré.
L'avènement du christianisme a, de fait, redessiné les rapports entre foi et raison, entre théocratie et démocratie. Le débat faisait partie du pacte qui assigne à l'individu et au collectif des espaces appropriés, ni trop grands, ni trop étroits. Il reviendra aux tenants de la philosophie des Lumières de mener la bataille finale (ou inaugurale par certains côtés) qui consistait à affranchir durablement le sujet croyant de sa gangue religieuse, tandis que les enjeux se déplaçaient de l'Église proprement dite vers un pouvoir déritualisé et déconfessionnalisé, ce dont les idéologies matérialistes des trois derniers siècles ont voulu incarner.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia