Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le graphisme à l'école maternelle

Couverture du livre Le graphisme à l'école maternelle

Auteur : Liliane Lurçat

Date de saisie : 23/09/2011

Genre : Education, Pédagogie

Editeur : F.-X. de Guibert, Paris, France

Collection : Ecologie humaine

Prix : 14.50 €

ISBN : 9782755404777

GENCOD : 9782755404777

Sorti le : 05/09/2011

  • Les présentations des éditeurs : 01/10/2011

À l'heure des grands débats sur l'éducation nationale, cet ouvrage rassemble différentes études réalisées durant vingt-cinq années sur la pédagogie en maternelle. L'activité graphique y est un mode privilégié d'expression. En petite section (3-4 ans), les enfants entrent dans une période idéographique qui précède la différenciation du graphisme en dessin et en écriture. La moyenne section (4-5 ans) marque l'étape de la maîtrise progressive de l'espace graphique et des formes. La grande section (5-6 ans) voit s'épanouir l'âge du modèle tandis que se multiplient et se diversifient les productions. Elle est aussi un moment essentiel pour l'écriture car les enfants deviennent capables de reproduire des formes en respectant la trajectoire.

S'appuyant sur l'observation quotidienne, l'auteur propose des réponses à des questions fondamentales : Comment l'écriture devient-elle possible ? Quels sont les grands moments de la genèse de l'acte graphique ? Dans un style particulièrement clair, elle envisage ensuite le retentissement de l'activité graphique sur les préapprentissages des mathématiques, de la lecture et de l'écriture.

Un ouvrage indispensable pour les enseignants des écoles maternelles, les parents, les psychologues et tous ceux qu'intéresse cette phase décisive qui conditionne l'apprentissage futur.

Spécialiste réputée des problèmes pédagogiques, ancienne directrice de recherche au CNRS, Liliane Lurçat a été l'initiatrice, à la fin des années 1990, de la controverse sur le «pédagogisme» en dénonçant la méthode globale d'apprentissage de la lecture et ses conséquences catastrophiques. Son ouvrage phare, La destruction de l'école élémentaire et ses penseurs eut une influence décisive dans la prise de conscience des causes pédagogiques de l'échec scolaire.


  • Les courts extraits de livres : 01/10/2011

Extrait de l'introduction

LE DESSIN CHANGE AVEC L'ÂGE

Au cours des 3 ou 4 années passées à l'école maternelle, on peut observer dans les dessins des enfants des changements remarquables. Aux simples gribouillages succèdent des formes et des figurations dont le contenu devient progressivement identifiable. Les petits découvrent, dès leur entrée à l'école, avec l'usage courant des crayons et des feutres, l'intérêt des adultes pour leurs productions.

L'activité graphique devient un mode privilégié d'expression sous l'influence des autres enfants, des suggestions et des modèles fournis par la maîtresse, et du goût personnel de créer des formes. En petite section maternelle, l'étape franchie est essentielle : les enfants entrent dans une période idéographique qui succède au gribouillage et qui précède la différenciation entre les deux fonctions essentielles du graphisme, l'une en rapport avec l'image : le dessin, l'autre en rapport avec le signe : l'écriture. La moyenne section correspond à un moment privilégié du dessin enfantin avec la maîtrise progressive de l'espace graphique et des formes. Les réalisations sont variées, non figuratives et figuratives. Dans les dessins non figuratifs il s'agit souvent d'une exploration des directions de l'espace graphique. La grande section voit s'épanouir l'âge du modèle, tandis que se multiplient et se diversifient les productions. C'est aussi une période essentielle pour l'écriture, puisque les enfants deviennent capables de reproduire les formes en respectant la trajectoire.

Cette évolution se retrouve, en gros, chez la plupart des enfants, quand les conditions scolaires sont satisfaisantes. Cela ne veut pas dire qu'on doit exiger que tous franchissent les mêmes étapes au même moment. Les êtres humains sont divers, les progressions dans les différents secteurs de l'activité diffèrent aussi pour de multiples raisons. L'effort pédagogique demande une approche individualisée, tenant compte des possibilités actuelles. Dans certaines conditions, la transmission collective de modèles graphiques peut devenir sélective, car ces modèles ne sont assimilés que par un nombre limité d'enfants.

LES DIFFÉRENTES SIGNIFICATIONS DU DESSIN

Dans le domaine du graphisme, les aspects subjectifs sont essentiels puisqu'il s'agit d'un mode d'expression qui met en jeu la personne, et pas seulement des habiletés spécialisées. La tentation de rechercher dans les dessins des enfants le témoignage de particularités psychologiques, quoique séduisante, n'est pas toujours pertinente dans le cadre scolaire. Il en est des élèves comme des membres de la famille : il n'est pas bon de chercher à tout savoir d'eux. Avec des gens trop proches, le risque est plus grand de commettre des indiscrétions qui faussent de manière indélébile toute relation. La limite entre le légitime désir de comprendre et de connaître et le voyeurisme est parfois imprécise.

Mais l'aspect évolutif, l'aspect subjectif, ne sont pas les seuls à intéresser les maîtresses. Il y a aussi l'aspect décoratif du dessin. La diversité des activités graphiques tient à cet aspect décoratif. Actuellement, les moyens sont variés et on ne lésine pas sur le papier, les crayons feutres, la peinture. Bien des salles de classe sont des galeries de dessins d'enfants. On distingue en général l'activité graphique spontanée de l'activité graphique dirigée. Dans le premier cas, les enfants sont libres du choix des thèmes et des couleurs. Dans le second cas, les thèmes et les matériaux peuvent être imposés. Les exercices préparatoires à l'écriture font partie de la seconde catégorie.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia