Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Pourquoi ce vandalisme d'Etat contre l'école ? : lettre au Président de la République

Couverture du livre Pourquoi ce vandalisme d'Etat contre l'école ? : lettre au Président de la République

Auteur : Jack Lang

Date de saisie : 31/08/2011

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Le Félin, Paris, France

Collection : Les marches du temps

Prix : 14.00 €

ISBN : 978-2-86645-765-5

GENCOD : 9782866457655

Sorti le : 25/08/2011

  • Les présentations des éditeurs : 01/12/2011

Chiffres et preuves accablantes à l'appui, Jack Lang dévoile avec rigueur et brio, dans cette Lettre au Président de la République, les méthodes cyniques et les conséquences désastreuses de la politique menée depuis 2007 touchant l'École : une destruction inexorable et massive des emplois, maquillée à grands coups de réformes dont l'amateurisme le dispute à la malhonnêteté. Il met ainsi au jour ce qu'il faut bien nommer un Vandalisme d'État. Si sévères qu'en soient les conclusions, sa critique a d'autant plus de force qu'elle privilégie l'analyse objective, loin des facilités de la polémique partisane. Il la prolonge par une réflexion de fond sur les problèmes inédits auxquels l'École doit aujourd'hui faire face et les initiatives nouvelles qui pourraient y répondre.
À partir de ce livre de combat et de passion, Jack Lang entreprendra un tour de France de l'École à la rencontre des Français et des professionnels de l'éducation.

Jack Lang, professeur agrégé de droit public, a été ministre de la Culture du président François Mitterrand et ministre de l'Éducation nationale dans les gouvernements de Pierre Bérégovoy et de Lionel Jospin. Il est aujourd'hui député du Pas-de-Calais.



  • La revue de presse Luc Cédelle - Le Monde du 25 août 2011

En ce qui concerne l'école, Jack Lang, qu'on se le dise, s'oppose. Sans ambiguïté. En cette rentrée 2011, il interpelle le chef de l'Etat au moyen d'un petit livre "de combat et de passion". Son approbation de la réforme constitutionnelle, de la création du Défenseur des droits, de la loi Hadopi ou encore le fait d'avoir été deux fois chargé de mission par Nicolas Sarkozy (sur Cuba et sur la Corée du Nord) n'entravent nullement sa pugnacité. Au contraire, c'est à l'abri de ces amabilités passées qu'il cogne le plus dur, pour dénoncer "l'incompréhensible gâchis" qu'est selon lui la politique scolaire menée depuis mai 2007...
Jack Lang a bien d'autres angles d'attaque. Son réquisitoire n'est pas original par ses thèmes - ce sont en gros ceux du monde syndical et associatif - mais par son ton de philippique, son aspect synthétique et l'autorité que confère un statut d'ancien ministre et de chargé de mission.


  • Les courts extraits de livres : 01/12/2011

Monsieur le Président de la République,

L'École est le socle de notre nation, l'assise de notre société, la clef de voûte de notre avenir. Elle est notre res communis, notre bien commun et, comme telle, réclame que nous nous accordions, par-delà nos sensibilités différentes, à mieux la chérir, à la servir avec passion et tendresse.

L'École par-delà les appartenances politiques

En tant qu'universitaire, intellectuel, citoyen, je considère que certains sujets - qui structurent et forgent notre pays - comme la démocratie, la construction européenne ou l'éducation, devraient être élevés autant qu'il est possible à un statut supérieur à celui des simples appartenances politiques.
En ces matières, l'exigence de vérité et l'intérêt supérieur du pays devraient pouvoir vaincre les partis-pris sectaires. La politique se corrompt elle-même si une morale de la rigueur intellectuelle ne l'anime pas.
Aussi, n'éprouverais-je aucune peine à reconnaître avec gratitude que la droite française a fourni à plusieurs reprises à notre pays d'excellents ministres de l'Éducation nationale. Je pense notamment à Edgar Faure, à René Haby ou à Christian Beullac. Par leur intelligence visionnaire, ils ont ouvert la voie à des changements concrets qui aujourd'hui encore influencent heureusement notre système.
Dans cet esprit d'ouverture républicaine, j'ai en son temps, Monsieur le Président, soutenu votre décision courageuse d'ouvrir le chantier de la rénovation des institutions. Contre l'avis de mes propres amis, je crois avoir contribué à l'adoption de deux innovations constitutionnelles majeures : le droit de saisine, par les justiciables, du Conseil constitutionnel ; et la création du Défenseur des droits.
Ce souci d'assumer mes convictions profondes, plutôt que de m'aligner par réflexe pavlovien sur la position d'un camp ou d'un autre, m'a porté à défendre et à voter la loi «Hadopi», destinée à protéger les droits des créateurs sur Internet. Quelque discutable qu'elle soit, elle s'inscrivait dans la lignée des lois de régulation, voire d'écologie culturelle que je fis en leur temps adopter : loi sur le prix unique du livre, loi sur le cinéma. Pourquoi me serais-je contredit sous prétexte qu'elle était l'oeuvre de votre gouvernement ?
Conformément à ces mêmes idéaux, je me suis aussi parfois publiquement reconnu dans quelques-unes de vos initiatives en matière d'enseignement supérieur : la libération des initiatives par l'autonomie ou encore le regroupement des universités, des grandes écoles et des centres de recherches, même si je déplore que l'argent promis tarde à venir et s'apparente parfois à de la monnaie de singe.
Puis-je rappeler que je me suis parfois retrouvé en harmonie avec certains aspects de votre politique extérieure : le traité européen, la piraterie maritime, les liens nouveaux avec l'Amérique latine, la remise à la Corée du Sud des manuscrits royaux naguère dérobés lors d'une expédition punitive par des marins français, l'amorce de relations diplomatiques avec la Corée du Nord ou encore votre action en Libye...


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia