Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. La passion de Jésus : de Gethsémani au sépulcre : reconstitution à partir des connaissances scientifiques actuelles, Linceul de Turin, Suaire d'Oviedo, médecine légiste, apports historiques, le sang de Jésus, les autres reliques, le dossier complet sur la

Couverture du livre La passion de Jésus : de Gethsémani au sépulcre : reconstitution à partir des connaissances scientifiques actuelles, Linceul de Turin, Suaire d'Oviedo, médecine légiste, apports historiques, le sang de Jésus, les autres reliques, le dossier complet sur la

Auteur : Jean-Maurice Clercq

Date de saisie : 19/06/2011

Genre : Religion, Spiritualité

Editeur : F.-X. de Guibert, Paris, France

Collection : Religion

Prix : 24.90 €

ISBN : 9782755404579

GENCOD : 9782755404579

Sorti le : 16/03/2011

  • Les présentations des éditeurs : 24/08/2011

Le Suaire d'Oviedo est un linge taché de sang qui aurait été posé sur la tête de Jésus après sa mort. Relique aussi mystérieuse et problématique que le Linceul de Turin - dont l'exposition en 2010 a été vue par plus de deux millions de personnes -, il frappe par sa complémentarité avec ce dernier : même groupe sanguin, cohérence parfaite avec les évangiles, que ces deux reliques illustrent et auxquelles elles apportent le poids d'un «témoignage sur le témoignage», muet, mais terriblement réaliste.,

Ce qui frappe également l'observateur de bonne foi de ces deux linges, c'est leur surinformation en données scientifiques très précieuses, qui échappaient totalement aux connaissances des contemporains de l'événement auquel elles se rapportent. À l'examen, il apparaît aujourd'hui qu'aucun homme n'aurait pu subir sans défaillance majeure et jusqu'au bout cette épreuve véritablement surhumaine des souffrances de la Passion. Pourtant Jésus a bien revêtu notre condition d'homme en toute chose et peut dire à chacun et pour l'éternité : Ce n'est pas pour rire que je t'ai aimé.

L'étude pluridisciplinaire historique, scientifique et médicale, dont ce livre esquisse la synthèse, permet de reconstituer le parcours des souffrances physiques et morales de fésus, de Gethsémani au Sépulcre.


  • Les courts extraits de livres : 24/08/2011

Extrait de l'avant-propos

Le 13 octobre 1988, le Cardinal archevêque de Turin, custode (gardien) du Linceul de Turin, rendait publics devant la presse les résultats de la datation effectuée sur un prélèvement de la toile du Linceul par la méthode du radiocarbone, dite du carbone 14. L'âge historique de la relique se trouvait estimé avec 95 % de certitude entre l'an 1260 et 1390. Cette affirmation avait jeté un énorme doute sur l'authenticité de la relique malgré l'accumulation, depuis une centaine d'années, de preuves scientifiques qui plaidaient en faveur d'une authenticité historique incontestable. Le monde des chercheurs sur le Linceul de Turin en restait abasourdi, tandis que les adversaires du Linceul et la presse laïque jubilaient.
Le cardinal Balestrero, sentant que cette datation allait soulever bien des remous dans l'Église, s'empressa d'ajouter pour terminer sa déclaration à la presse «que l Église n'était pas juge de la Science». En d'autres termes, si certains voyaient en cette conclusion «qu'il s'en lavait les mains, à l'image de Ponce Pilate», il y avait bien plus lieu d'interpréter ses propos dans le sens suivant : «J'ai autorisé le prélèvement pour une datation sur demande des scientifiques, à eux maintenant de gérer la contradiction soulevée.» Cela ne l'empêcha pas, toutefois, de reconnaître dans la presse quelques années plus tard «d'avoir été manipulé par la franc-maçonnerie» toute-puissante à Turin.
Cependant, un des résultats inattendus fut la mobilisation des sindonologistes (spécialistes du Linceul de Turin) qui s'organisèrent à travers le monde. Ils se lancèrent dans une vérification de tous les travaux effectués depuis la première photographie réalisée en 1898 par Secondo Pia. On assista aussi à la mise en oeuvre de nombreux projets de recherches nouvelles sur le Linceul, en particulier sur la formation de l'image qui reste toujours incompréhensible.
Du coup, l'intérêt pour des reliques attribuées à la Passion de Jésus qui tombaient en désuétude a repris de l'actualité.
C'est ainsi que les recherches scientifiques sur le Suaire d'Oviedo, en Espagne, entrèrent dans une phase active. Ce linge, une sorte de grand mouchoir pour essuyer la sueur (car on transpire beaucoup dans les pays chauds) se trouve porteur de traces ensanglantées. Il aurait été posé sur la tête de Jésus mort sur la croix. Ce Suaire, nous disent les Évangiles, avait été retrouvé dans le Sépulcre rangé à part du Linceul. Il serait arrivé en Espagne vers le milieu du VIIe siècle.
Aujourd'hui, toutes les connaissances actuelles, scientifiques et historiques permettent d'affirmer sans risque d'erreur l'authenticité du Linceul et du Suaire.
D'autre part, les recherches scientifiques menées sur le Suaire d'Oviedo permettent d'affirmer aussi que ce dernier avait bien été posé sur la tête du même corps crucifié identifié sur le Linceul de Turin. Il avait été posé lorsque le corps était encore sur la croix jusqu'à la mise au tombeau. Ensuite, il a été retiré de la tête pour être plié en deux puis roulé juste avant que le corps ne soit enveloppé du Linceul.
En dehors de l'énorme intérêt d'avoir obtenu la confirmation de la complémentarité de ces deux reliques, les expérimentations effectuées à partir du Suaire d'Oviedo pour comprendre les différents mécanismes de formation des taches ensanglantées ont aussi permis de pouvoir reconstituer, en temps et en mouvements, ce qui s'était passé du Golgotha au Sépulcre. Ainsi, avec l'aide des Évangiles, toute la Passion de Jésus peut se reconstituer d'une manière précise.
C'est pourquoi il est du plus grand intérêt pour le lecteur de prendre connaissance des rapports scientifiques des études effectuées sur le Suaire d'Oviedo et de leurs conclusions qui à ce jour n'ont pas encore été publiées en France, comme aussi des certitudes scientifiques que l'on possède aujourd'hui sur le Linceul de Turin.
Cependant, l'authenticité du Suaire d'Oviedo n'est pas sans poser un problème de fond sur la valeur de la méthode de datation utilisée pour le Linceul.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia