Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Politique. Volume I, L'avenir de la démocratie

Couverture du livre Politique. Volume I, L'avenir de la démocratie

Auteur : Pierre de Lauzun

Date de saisie : 23/02/2011

Genre : Politique

Editeur : F.-X. de Guibert, Paris, France

Collection : Histoire essentielle

Prix : 22.00 €

ISBN : 9782755404418

GENCOD : 9782755404418

Sorti le : 24/01/2011

  • Les présentations des éditeurs : 08/06/2011

Qu'est-ce qui menace l'avenir de la démocratie ? Qu'est ce qui peut sauver la vie en commun sinon la recherche du Bien commun, fondement du lien social, recherché comme Bien objectif ?

Si elle paraît triompher aujourd'hui - il n'y a plus de source alternative de légitimité politique -, cela ne garantit pas à la démocratie la pérennité. Régime politique récent, complexe et fragile, elle a prospéré en s'appuyant sur la richesse créée par le capitalisme et par une solidarité fondée sur le sentiment national.

Mais cet environnement évolue vite. Plus que la mondialisation, ce qui mine la société démocratique est le relativisme, qui est l'ultime avatar d'un paradigme présent dès les origines de notre société : cette idée que la société doit être neutre entre toutes les valeurs, chacun décidant ce qui est bien ou mal comme il l'entend sous réserve du droit équivalent du voisin. Mais ce relativisme individualiste ne tend-il pas à détruire les bases de la citoyenneté comme de la communauté ? Ne s'accommode-t-il pas, finalement, que de l'arbitrage par l'argent ?

Essayiste, Pierre de Lauzun dirige des associations professionnelles. Il a publié Temps, histoire, éternité aux éditions Parole et Silence -, Économie et christianisme et Les nations et leur destin aux éditions François-Xavier de Guibert.


  • Les courts extraits de livres : 08/06/2011

Extrait de l'introduction

À notre époque, c'est devenu une évidence : ce que nous appelons démocratie est le cadre de vie normal de l'humanité. Et personne ne doute qu'elle ne doive se développer et se répandre partout. Mais souvent, ce qui apparaît évident est en réalité compliqué et hétérogène. En l'occurrence, cela suppose déjà que l'on sache ce qu'est la démocratie. Or la démocratie moderne est une notion complexe : c'est à la fois un régime politique et une conception de l'homme. Comme régime politique, c'est le «gouvernement du peuple», mais de façon indirecte et représentative, inscrit dans le cadre d'un État-nation et d'une économie de marché ; c'est donc une forme très récente et très particulière de vie collective. Comme conception de l'homme, elle nous fixe un programme de transformation de la société, basé sur les idées de droits de l'homme, de liberté et d'égalité. Mais ce programme plutôt utopique, lui aussi récent dans l'histoire, est compatible avec des interprétations variées et il permet autant de critiquer le régime politique que de le fonder. On dit aussi que c'est la réalisation d'une aspiration latente universelle et ancienne, car tout régime politique suppose un certain assentiment du peuple, et il est donc normal qu'il choisisse ses gouvernants. Mais c'est une chose que la population adhère à un ordre politique, c'en est une autre d'organiser une compétition sur des votes pour savoir qui sera dirigeant ; plus encore de faire voter les lois par des élus non liés par leur mandat, en respectant une certaine idéologie. Les époques antérieures n'auraient probablement pas perçu cette démocratie représentative comme une pleine démocratie, car le peuple n'y gouverne pas et délègue tout. Au minimum, elle n'est donc pas une réponse claire, universelle et définitive à la question du politique.
Nous manquons d'ailleurs totalement de recul. Car le régime est extrêmement récent partout : moins de 70 ans de continuité dans la très grande majorité des pays d'Europe, jusqu'à deux siècles à la rigueur et dans de rares cas, et beaucoup moins partout ailleurs. Sa réalisation effective a dépendu d'une configuration historique, politique, sociale et économique qui est très particulière. Le phénomène démocratique moderne est en effet un cocktail de multiples éléments dont la longue évolution a conduit au régime actuel, bien plus hétérogène qu'on ne le croit avec la force de l'habitude. On est en effet parti de la démocratie antique, la seule ou presque avant le XIXe siècle - mais c'était une démocratie directe pratiquée au sein de cités étroites, excluant femmes, étrangers et esclaves ; incapable de s'adapter, elle s'est fondue dans des empires. On est passé ensuite par l'expérience médiévale, vrai laboratoire où se sont élaborées l'idée et la pratique du gouvernement mixte et de la pluralité organisée des pouvoirs, combinée avec un renouveau de l'expression populaire directe à travers les communes - mais c'était une communauté de foi. On a connu, ensuite, l'invention capitale de l'État moderne - mais c'était une construction de monarchies absolues. Puis, en réaction, une phase libérale toute tendue vers la protection de la liberté individuelle - mais elle était peu intéressée par le gouvernement du peuple. À suivi une lente évolution ponctuée par la naissance de la nation au sens moderne du terme, l'expérience inouïe des Révolutions, l'explosion du capitalisme et de la question sociale, et les terribles totalitarismes du XXe siècle. Et ce n'est qu'alors qu'on a vraiment abouti à la démocratie moderne : dans sa forme actuelle elle ne date que de l'après-guerre. Ce régime politique dont la mise en place est très récente, fruit d'une histoire riche et contrastée, est en outre relié de façon complexe avec des réalités elles-mêmes en évolution constante, comme la nation et le capitalisme. Tout indique donc qu'il est appelé à beaucoup évoluer encore.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia